Histoire vécue Santé - Maladies > Sommeil > Insomnies      (540 témoignages)

Préc.

Suiv.

Jambes lourde et insomnie et autre??

Témoignage d'internaute trouvé sur sante-medecine-ccm - 22/10/11 | Mis en ligne le 01/04/12
Mail  
| 340 lectures | ratingStar_235203_1ratingStar_235203_2ratingStar_235203_3ratingStar_235203_4
Concernant l'insomnie plus spécifiquement (et désolée pour ce long post) : Attention aux somnifères. Les médecins spécialistes du sommeil ne vous les conseilleront généralement pas. Ils sont utiles pour une insomnie passagère (avant un entretien d'embauche, pour dormir en avion, etc.) , mais ne traitent pas les insomnies installées et induisent un risque de dépendance (d'autres molécules peuvent être envisagées dans les anti-dépresseurs ou neuroléptiques en très faibles dosages). Personnellement, je vous conseille d'essayer en premier lieu une "ré-éducation du sommeil" telle que ce que proposent les centres spécialisés de recherche sur le sommeil : Vous ne dormez pas la nuit et vous endormez d'épuisement vers le matin, le classique des insomniaques dont le système veille ne diminue pas pendant la nuit. A la longue, votre cerveau enregistre qu'il est normal d'être réveillé la nuit (il suffit parfois d'une semaine de mauvais sommeil pour un stress quelconque et l'insomnie est installée même quand le stress a disparu depuis longtemps). Essayez de réduire le nombre d'heure passées au lit. Ça paraît paradoxal, mais voilà l'idée : en ne vous couchant que quelques heures par nuit et à horaires fixes (p. Ex. Minuit-5h) , votre organisme n'aura au bout d'un certain temps pas d'autre choix que de lâcher le système veille et vous finirez par vous endormir (d'épuisement au début, comme vous le faites actuellement le matin). En répétant cette plage horaire pendant un certain temps, votre cerveau réapprendra le lien lit-sommeil et vous pourrez progressivement augmenter cette tranche horaire en fonction de vos besoins. J'ai testé moi-même cette méthode. Quand on m'a proposé de "dormir moins" , moi qui ne dormais déjà pas, j'ai cru rendre l'âme : -) , mais en notant mes heures de sommeil pour 8h passées au lit, je me suis rendue compte qu'elles ne dépassaient pas les 3h et qu'elles consistaient en plusieurs "morceaux" de mauvais sommeil. En réduisant le temps de coucher, je tombais d'épuisement les premiers jours et je crevais d'envie de me coucher plus tôt et de rester au lit le matin. Difficile même de garder les yeux ouverts le soir (lumière, musique, etc.). Mais peu à peu, je me suis couchée et endormie dans les 10minutes. Et peu à peu, j'ai dormi avec de moins en moins de phases de réveil entre deux phases de sommeil, jusqu'à dormir 5h d'affilée. Et là je vous jure que je me sentais 100 fois mieux avec 5h de bon sommeil qu'avec 8h passées au lit à ne pas ou mal dormir et que moi qui me croyait dépressive, j'ai recommencé à vivre. Après 3ans à dormir une nuit sur 4 et à essayer tous les somnifères possibles, je n'aurai pas cru que l'aide la plus efficace serait aussi "simple". (L'idée est on ne peut plus simple, mais il faut tenir bon, surtout au début. A cela s'ajoute les "habituels" des troubles du sommeil : éviter les siestes, ne pas s'installer dans son lit pour autre chose que dormir, garder un horaire régulier, éviter télévision et ordinateur avant le coucher, etc.). Tout ceci ne vous empêche bien sûr pas de chercher en parallèle la cause de ce mal-être. Les insomnies usent physiquement, moralement et socialement. La dépression idem. Et l'un va souvent avec l'autre. Je vous souhaite de retrouver rapidement la forme.
  Lire la suite de la discussion sur sante-medecine.commentcamarche.net


235203
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Marcher et parler en dormant apres choc emo - insomnie et troubles du sommeil

image

Bonsoir ! Je vais essayer d'expliquer ma situation au mieux en évitant d'écrire les mots-clés pour que mon ami dont je vais parler ne tombe pas là-dessus et se reconnaisse en faisant des recherches, excusez-moi du désagrément mais ça devient...Lire la suite

Insomnie, degringolade et cercle vicieux - insomnie et troubles du sommeil

image

Voilà déjà 4 mois que je souffre d'insomnie et la description de ce problème persistant dans ce texte risque d'être assez longue puisque j'ai passé à travers plusieurs phases différentes depuis ce trouble du sommeil. Aujourd'hui, 4 mois plus...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages