Histoire vécue Santé - Maladies > Sommeil > Troubles du sommeil      (92 témoignages)

Préc.

Suiv.

Même 36 heures de sommeil ne me suffisent pas

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 761 lectures | ratingStar_223353_1ratingStar_223353_2ratingStar_223353_3ratingStar_223353_4
Si je vous écris, c’est dans le but de vérifier, d’un point de vue objectif, si j’ai les symptômes de la fatigue chronique. Tout a commencé au mois de Décembre 2004. J’ai commencé par ne pas me sentir bien physiquement. Maux de cœur, fatigue permanente, perte d’appétit… Ce qui a fait en sorte que je réduise mes activités au minimum et que je dorme, en moyenne douze heures par jour. Plus le temps a passé, plus mon temps de sommeil n’a pas été suffisant. De sorte qu’à la fin décembre je dormais à raison de 15 heures par jour. J’ai recommencé les cours au mois de Janvier. Par contre, après deux mois j’ai dû tout arrêter. Je m’endormais dans mes livres, je me levais le matin aussi fatiguée que le soir, je n’avais plus d’appétit, je n’avais plus de concentration, même des petites choses bien évidente à me rappeler sortaient de ma mémoire, cela me prenait beaucoup plus de temps qu’auparavant à faire mes activités quotidiennes… Évidemment, cela ne s’est pas amélioré lorsque j’ai arrêté mes cours. Je devais dormir 20 heures par jour et cela n’était pas suffisant. Je me réveillais avec les yeux vraiment lourds. Je ne pourrais pas expliquer mieux ce que je ressentais, mais cela n’était pas une fatigue normale. Je n’avais plus d’énergie ou presque le reste de la journée. Je mangeais de force et évidemment je me levais de force pour manger. Je n’avais plus de concentration et une mémoire défaillante. En fin de journée, même si je n’étais levée que très peu de temps dans ma journée j’étais épuisée. Je pleurais pour rien et j’étais irritable, puisque j’en avais assez de m’endurer. Je suis allée voir un médecin et j’ai fait le test de Beck pour la dépression, mais étant donné que je n’avais pas une humeur dépressive et des idées négatives ainsi qu’une perte de goût pour toute activité, elle n’a pas pu me qualifier de dépressive. De plus, je ne cotais pas assez haut. J’ai donc passé un examen sanguin et plusieurs autres tests à deux reprises, mais les résultats n’ont pas été concluants. J’ai donc continué de dormir autant pendant 1 mois, avant de recommencer peu à peu mes activités, puisque j’en avais assez de ne plus rien faire. J’étais encore très fatiguée le soir, je pleurais encore beaucoup sous l’épuisement et était très irritable. Puis, tranquillement la fatigue du matin s’est estompée. J’étais encore fatiguée à certains moments, mais pas en permanence. Au mois de mai, j’ai eu un copain et mon état de santé s’est amélioré, sans pour autant revenir à la normale, mais il était presque à sa normale. Il m’a laissée au mois d’Août. J’ai recommencé mes études en Septembre et voilà que cela revient. Je suis vraiment fatiguée. A la minute où je décide de me reposer un peu, je dors en cinq minutes. Peu importe que cela fasse 13 heures que je dorme, mon système n’a pas l’air de le prendre en compte. J’ai dormi trente six heures en trois jours et ce n’était pas encore suffisant. Je continue quand même mes activités, mon travail et de sortir. J’étudies beaucoup moins qu’avant et je me rends compte qu’à toute les fins de semaine la fatigue revient. Ma concentration est là, mais seulement à certains moments et ma mémoire en arrache encore. Je suis plus irritable et beaucoup plus sensible en fin de semaine, en raison de la fatigue. Je sais que le stress empire mon état. Je ne sais plus quoi faire. Je me dis que si l’on pouvait mettre un nom sur ce que j’ai cela serait mieux, au moins. La seule chose que mon médecin m’a dit c’est de faire davantage d’exercices. Je ne crois pas que cela soit la solution. J'ai vu que plusieurs d'entre vous ont de mes symptômes, mais pas tous. Je ne sais pas si quelqu'un se reconnaitra dans mon témoignage, mais je recherche des solutions.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


223353
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Medicaments qui "boostent" ? - antidepresseurs, anxiolytiques

image

Bonjour à tous ! Avec mon copain, et d'après les toubibs, nous somatisons ! Nous sommes assez déprimés, mais avec cependant l'envie de faire des choses (sortir, voyager, ce sont nos AD à nous ! ) cependant si la tête est motivée, le corps ne...Lire la suite

Convocation au bureau de police et "maladie mentale"

image

Bonjour, J'ai reçu hier 12/03/2013, une convocation du bureau de police (hors mon quartier, à l'autre bout de ma ville) pour "affaire me concernant"et m'invitant à m'y rendre le 14/03/2013 à 14H00, j'ai de suite appelé le bureau de police et...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages