Histoire vécue Santé - Maladies > Spasmophilie - Tétanie      (244 témoignages)

Préc.

Suiv.

A cause de l'arret du seroplex ? - antidepresseurs, anxiolytiques

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 10/11/13 | Mis en ligne le 20/05/14
Mail  
| 1468 lectures | ratingStar_528026_1ratingStar_528026_2ratingStar_528026_3ratingStar_528026_4
J'ai toujours eu une santé psychologique assez fragile. Les idées noires s'agrippent à moi assez facilement. Crises d'angoisse, spasmo, tétanie, grosses carences en magnésium qui n'aident pas… Je n'ai pourtant pas connu de gros traumatismes, quelques petites blessures enfantines et lointaines, rien de bien grave. Je peux même dire que j'ai tout pour être heureuse. Mais bon… On m'avait déjà prescrit Seroplex il y a quelques années à la suite d'un deuil difficile à gérer mais j'ai refusé de l'avaler. Je voulais aller mieux par moi-même. Et puis il y a quelques mois je n'ai plus rien géré du tout. Plus envie de me lever, de m'occuper de mon fils, d'envisager l'avenir. Des idées noires et suicidaires. Juste envie de rester sous la couette et de me réfugier dans le sommeil. J'ai fini par aller chez le médecin, surtout pour mon fiancé et mon petit garçon. Et là, je me suis effondrée. Impossible de m'arrêter de pleurer. Ces larmes qui vous coupent la respiration… Selon le médecin il fallait établir un traitement, pas forcément pour longtemps, mais il ne fallait plus attendre, passer ce cap… SEROPLEX me fut donc de nouveau prescrit + arrêt de travail de 8 jours à prolonger autant que je le souhaiterais. Car selon le Docteur, la santé avant tout ! Alors cette fois je l'ai pris ce comprimé !!! Mais je suis retournée au boulot, histoire de ne pas trop me laisser aller… J'ai donc avalé quotidiennement, pendant 6 mois, un comprimé de 10mg. Les effets ont vite été positifs : les idées noires ont disparu, j'ai retrouvé l'envie de vivre et de me projeter. Mais j'ai pris pas mal de poids (entre 5 et 7 kg). Alors il y a 2 semaines j'ai décidé d'arrêter le traitement. D'abord parce que je me sens mieux psychologiquement et puis pour aider ce régime qui n'avance pas… Psychologiquement ça va toujours. Je me sens bien. Physiquement, la première semaine s'est déroulée sans aucun signe alarmant mais depuis 7 jours je me sens bizarre, très bizarre. Mon état est même difficile à expliquer. Bouffées de chaleur, vertiges mais surtout une impression étrange que tout s'accélère autour de moi, impression de chocs électriques dans la tête… ça s'arrête et puis ça revient, brutalement, sans prévenir. Je commence à m'inquiéter car il s'agit de sensations vraiment déroutantes et je suis souvent à la limite du malaise… Ces symptômes pourraient-ils être dus à l'arrêt brutal de l'antidépresseur bien que je n'ai rien ressenti pendant les 7 premiers jours ? Et puis je ne l'ai pris que pendant 6 mois… peut-on déjà parler d'accoutumance pour mon organisme ? Dois-je consulter et peut-être envisager une reprise pour un arrêt plus progressif ? Merci pour vos avis…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


528026
b
Moi aussi !
4 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Au secours, je perd mes cheveux, que dois-je faire? - calvitie et perte de cheveux

image

Bonjour ! Gros sujet d'inquiétude ! J'ai toujours eu tendance à en perdre en arrivant en hiver, mais là, ça devient vraiment trop ! J'ai perdu la moitié de ma masse, et c'est un comble, avant j'avais les cheveux très courts et ça fait 1 an que...Lire la suite

Bonneveine , t'es laissé réponse sur post de bizoue "mon ami a un enfant de 3 ans dur dur"

image

C'est très gentil, franchement je ne vois pas pourquoi le juge t'a jugé trop autoritaire, demander à avoir des bonnes notes de la part de ses enfants n'a rien de "droit" , je pense que si on demande ça c'est pour leur bien, ce n'est pas pour les...Lire la suite