Histoire vécue Santé - Maladies > Spasmophilie - Tétanie      (244 témoignages)

Préc.

Suiv.

Comment pourrai-je m'en sortir ?

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 750 lectures | ratingStar_224114_1ratingStar_224114_2ratingStar_224114_3ratingStar_224114_4
Ca a commencé il y a trois ans, j'avais depuis quelques mois la nuque très tendue et des maux de tête. Un jour que je rentrais du travail (un stage d'été) je me suis sentie très mal au volant, une sensation de tomber dans les pommes et la vue qui se rétrécissait. J'ai eu peur et je ne comprenais pas alors je suis allée voir mon médecin traitant qui m'a dit que mon malaise était du à la compression de la nuque, dont je ne lui avais jamais encore parlé parce que c'était très supportable. Depuis ce moment là, ça n'a fait qu'empirer, douleurs très fortes à la nuque, maux de tête très violents etc... surtout lorsqu'il y a de la lumière forte et que je produis un effort. J'avais fait 20 séances de kiné pour des massages, ça n'avait aidé que sur le moment, et puis retour des problèmes. J'ai fait une radio et un IRM des cervicales, et on n'y a rien vu, sauf sur la radio une tension et une très forte raideur du cou. J'ai fait plusieurs prises de sang et tout va bien sur les analyses. Mon médecin a essayé quelques traitements. On m'a donné du panos, du rivotril, du bi-profénid, du davalgan codéiné, du euphytose, du "thiocolchicoside", fait une infiltration dans la nuque, etc ... j'ai tout arrêté il y a six mois, car ça n'y changeait rien et même avait des effets secondaires (surtout panos et bi profénid) que je ne supportais plus Il y a quelques temps, j'ai commencé à faire des malaises dès que je suis en position debout ou que je marche et même parfois quand je ne fais rien. Ca commence par ma vue qui se rétrécit au milieu de mon champ de vision, et je suis éblouie, je vois comme des auras autour des objets exposés à la lumière , une sensation de mal être, d'avoir chaud et de fatigue, et l'impression que je suis en manque de sucre (j'ai surveillé ma glycémie toutes les 2 heures entre le lever et le coucher pendant 3 jours avec un appareil a glycémie, et elle oscille entre 0,75 et 1,40 selon l'heure et les aliments consommés, ce qui me parait très normal), et puis tout d'un coup, j'ai les jambes cotonneuses, je me sens partir, je commence à voir des étoiles, je me sens comme si ma respiration ne m'oxygénait pas, et il faut que je m'asseye sans bouger, les yeux fermés, et c'est là que je me sens le plus mal, j'ai l'impression d'avoir les yeux qui tournent (le docteur a essayé de provoquer un "nystagmus" mais rien ne s'est passé, donc ils ne tournent pas, c'est juste une impression), je sens que j'ai énormément besoin de dormir, mais quand ça m'arrive à la fac ou au travail c'est impossible, alors je ferme un peu les yeux et j'essaie de penser à autre chose. (Mais comme ça arrive principalement dans la rue ou dans les magasins, dans une réunion au travail ou à la fac etc... il est très difficile de m'isoler ou même de m'asseoir) Dès que ça va un peu mieux, je bois un grand verre d'eau, je mange quelque chose quand j'y arrive, et là je sais que j'en ai pour la journée à être fatiguée et mal dans ma peau. Plus le temps passe et plus ces malaises sont fréquents, presque tous les jours, et maintenant même lorsque je conduis, ce même malaise avec l'impression de m'endormir au volant, les yeux qui clignent tous seuls, une très grande difficulté à regarder la route, parfois je m'arrête sur la bande d'urgence... Je suis allée voir récemment un médecin en urgence près de mon lieu de stage, qui m'a fait refaire une prise de sang et une échographie de la thyrroide, mais rien, il faut juste surveiller et refaire une écho dans 6 mois car les deux cotés sont hétérogènes (ce qui pourrait faire que des nodules ou je ne sais plus trop quoi s'y développent) je suis allée voir un ostéopathe qui m'a dit que j'étais toute coincée de partout, il m'a fait des petits massages localisés, mais ça m'a pas trop aidée, j'y suis allée deux fois et j'y retournerai encore, mais je n'ai pas trop d'espoir de ce coté là. Je suis retournée voir mon médecin traitant qui me dit que c'est psychologique, et que je devrais consulter un psy. Je sais que j'ai des problèmes (un passé difficile) mais j'ai beaucoup de mal à envisager que tous mes soucis proviennent de mon inconscient. D'après les messages que j'ai lus sur les forums, il peut y avoir des problèmes ORL, neurologiques, et plein d'autres choses. Alors j'irai voir un psy, car il pourra non seulement m'aider à oublier mes soucis du passé, mais aussi m'aider à vivre mes problèmes actuels comme le fait de ne plus trop sortir à cause de ces malaises ou de me sentir incomprise dans mes ennuis de santé. Mais je ne veux pas attendre la fin de la "thérapie" pour essayer de rechercher les problèmes physiques qu'il pourrait y avoir chez moi. Je voudrais savoir ce que je devrais faire, ce que vous en pensez, qui aller voir, est ce que je peux prendre un rdv chez l'orl (par exemple) sans l'accord de mon médecin traitant , parce que je ne me sens pas écoutée, je n'en peux plus, ça me rend la vie impossible... Je m'excuse pour le gros pavé à lire, mais ceux qui ont lu jusqu'ici, je vous remercie de me dire ce que vous en pensez, ou si vous vivez quelque chose de similaire...
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


224114
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Au secours, je perd mes cheveux, que dois-je faire? - calvitie et perte de cheveux

image

Bonjour ! Gros sujet d'inquiétude ! J'ai toujours eu tendance à en perdre en arrivant en hiver, mais là, ça devient vraiment trop ! J'ai perdu la moitié de ma masse, et c'est un comble, avant j'avais les cheveux très courts et ça fait 1 an que...Lire la suite

A cause de l'arret du seroplex ? - antidepresseurs, anxiolytiques

image

J'ai toujours eu une santé psychologique assez fragile. Les idées noires s'agrippent à moi assez facilement. Crises d'angoisse, spasmo, tétanie, grosses carences en magnésium qui n'aident pas… Je n'ai pourtant pas connu de gros traumatismes,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages