Histoire vécue Santé - Maladies > Spasmophilie - Tétanie      (244 témoignages)

Préc.

Suiv.

Délai d'efficacité du Deroxat

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 3668 lectures | ratingStar_85175_1ratingStar_85175_2ratingStar_85175_3ratingStar_85175_4

Spasmophilie, syndrôme de fatigue chronique, anxiété, hypocondrie, dystonie neurovégétative, syndrôme d'hyper-excitabilité neuro-musculaire. Panachez ces quelques acceptions médicales plus ou moins significatives et vous aurez une petite approche de ma condition depuis plusieurs années (j'ai 25 ans).

Il m'a été prescrit depuis presque 2 semaines un traitement au Deroxat (1/2 comprimé/jour pendant une semaine puis un comprimé/jour). Pour information j'avais auparavant été sous Floxyfral + lexomil (partiel) pendant 3 ans avant un sevrage d'environ 6 mois l'année dernière.

J'ai noté une amélioration de mon état dans les quelques heures qui ont suivi le début du traitement Deroxat. Cet état - que j'allais qualifier de rémission providentielle tellement ça fait drôle d'aller bien - a duré environ 4-5 jours. Je n'avais pas connu ça depuis longtemps. Depuis les symptômes d'asthénie, fébrilité, bouche sèche, palpitations, voix fluette, rhinite spasmodique, désordres intestinaux, apathie et autres peines de mobilisation intellectuelles se sont réinstallés dans une mesure légèrement moindre qu'avant Deroxat.

Je précise que j'ai mis un certain temps avant de me résigner à reprendre ce type de traitement, j'ai essayé les mois passés la respiration ventrale, la psychothérapie, la sophrologie, l'homéopathie, la phytothérapie, l'auto-persuasion, la musicothérapie, la camomille, le lait-fraise, j'en passe. J'ai pris conscience de l'aménagement et du soin qu'il fallait apporter à mon hygiène de vie alimentaire et de comment relativiser les choses. J'ai vraiment essayé de me faire violence, comme le dit si bien mon entourage. Malgré mes efforts, rien n'y fi et mon invalidation socio-professionnelle devenait critique. Alors ainsi soit-il.

Ma question sera simple. J'ai connaissance de l'action au long cours de l'anti-dépresseur, j'aimerais simplement savoir si l'apaisement de début de traitement n'est qu'un feu de paille ou si l'action du médicament est progressif voire cyclique dans les 1ers temps de la thérapie.

En somme va t-il redevenir efficace tel qu'au tout début et si oui approximativement à quelle échéance ?
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


85175
b
Moi aussi !
23 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par Zhneky | le 15/11/10 à 14:30

www.agoraphobie.be ! Regarde ce site , il peu peut-être t'aider moi il me fait beaucoup réfléchir.
Cordialement

Histoires vécues sur le même thème

Au secours, je perd mes cheveux, que dois-je faire? - calvitie et perte de cheveux

image

Bonjour ! Gros sujet d'inquiétude ! J'ai toujours eu tendance à en perdre en arrivant en hiver, mais là, ça devient vraiment trop ! J'ai perdu la moitié de ma masse, et c'est un comble, avant j'avais les cheveux très courts et ça fait 1 an que...Lire la suite

A cause de l'arret du seroplex ? - antidepresseurs, anxiolytiques

image

J'ai toujours eu une santé psychologique assez fragile. Les idées noires s'agrippent à moi assez facilement. Crises d'angoisse, spasmo, tétanie, grosses carences en magnésium qui n'aident pas… Je n'ai pourtant pas connu de gros traumatismes,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages