Histoire vécue Santé - Maladies > Spasmophilie - Tétanie      (244 témoignages)

Préc.

Suiv.

J'ai une spasmophilie aigue, le magnésium le seul remède

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1949 lectures | ratingStar_37660_1ratingStar_37660_2ratingStar_37660_3ratingStar_37660_4

J'ai 42 ans et je vis en couple et crois moi, je sais ce que tu peut endurer pour l'avoir moi-même vécu pendant des années. Les gens autour de nous qui n'on jamais eu ce genre de maladie, car en dépit de ce qu'ils pensent il s'agit vraiment d'une maladie, ont tendance à ne pas nous prendre au sérieux ou alors ils ne nous croient pas. Les médecins mettent rarement le doigt dessus, c'est vrai que cette maladie ne se voit pas. Tout d'abord, je tiens à te rassurer car cette maladie n'est pas mortelle. Ce que tu as, se sont des crises de spasmophilies aigues. Au début on suffoques on a l'impression d'étouffer, le coeur se met à battre la chamade l'angoisse est telle que l'on est casi sûre de passer l'arme à gauche. Je n'arrivais plu à avaler aussi. La première crise viens après un grand choc ou un traumatisme. Moi, j'avais 11 ans, et je me souviens comme si c'était hier, j'avais étudié l'anatomie humaine pour l'école ce soir là et après j'ai voulu regarder un film avec mes parents. A l'époque on ne mettait rien au bas de l'écran pour empêcher les enfants de regarder quand il s'agissait d'un film d'horreur, et malheureusement pour moi, s'en était un. Ce film traitait de la mort. Je suis montée me coucher, et pour la première fois je me suis mise à penser à la mort. Se fut horrible tout à coup, je me suis vue dans un cercueil et tout en moi s'est raidi et je ne sais pas comment j'ai fait pour bondir du lit et descendre les escalier de la même façon en hurlant à tue tête que j'étais en train de mourir, que je n'arrivais plu ni à respirer, ni à avaler. Mes parents furent pris de peur, en plus j'ai bu sans m'en rendre compte une bouteille d'1 litre et demi d'eau pour m'obliger à avaler. Ils me prirent dans leur bras et coururent réveiller le médecin, j'ai eu la chance qu'il diagnostique tout de suite la crise de spasmophilie aigue. Le seul médicament que je peut te conseiller et que j'ai moi même prit c'est du magnésium. En principe tu trouve ça un peu partout et c'est sans danger (demande quand même à ton médecin) Il n'y a pas tellement llongtemps que je suis débarassée de ces crises. Elles me pourrissaient la vie. C'est que il n'y a pas que le magnésium. Un de mes médecin m'avait dit que dès que je sentaiss la crise arriver, il fallait que je me force à penser tout de suite à autre chose, quelques chose qui fais plaisir, qui détourne les pensées etc… c'est idiot, mais moi je pensais tout le temps à un énorme gâteau à la crème fraiche, et cela va t'étonner mais sa marchais.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


37660
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Au secours, je perd mes cheveux, que dois-je faire? - calvitie et perte de cheveux

image

Bonjour ! Gros sujet d'inquiétude ! J'ai toujours eu tendance à en perdre en arrivant en hiver, mais là, ça devient vraiment trop ! J'ai perdu la moitié de ma masse, et c'est un comble, avant j'avais les cheveux très courts et ça fait 1 an que...Lire la suite

A cause de l'arret du seroplex ? - antidepresseurs, anxiolytiques

image

J'ai toujours eu une santé psychologique assez fragile. Les idées noires s'agrippent à moi assez facilement. Crises d'angoisse, spasmo, tétanie, grosses carences en magnésium qui n'aident pas… Je n'ai pourtant pas connu de gros traumatismes,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages