Histoire vécue Santé - Maladies > Spasmophilie - Tétanie      (244 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mal être .

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 05/02/11 | Mis en ligne le 17/04/12
Mail  
| 528 lectures | ratingStar_242897_1ratingStar_242897_2ratingStar_242897_3ratingStar_242897_4
Tu te fais appeler "comme vous voulez" "asyouwish" Je sous entends que t'es une jeune fille intelligente et perspicace. Tu sais, quand j'avais ton âge enfin quelques 3 ou 4 ans plus vieille, je ressentais pareil et crois moi, ça deviendra pire. Je me reconnais dans chaque signe que tu décris et loin de moi l'idée de te faire peur, car je ne fais que comparer nos histoires, mais c'est vraiment pas drôle. Une fois, j'ai eu beaucoup de mal a respirer après avoir été critiqué par mon père, on en est venu a penser que je simulais or non, c'était réel. Effectivement vu comme ça on en rit et on néglige et toi seul sait ce que tu ressens et de toi a moi, tu couve un profond malaise. Je ne sais lequel mais je sais qu'il y a un soucis. Comme toi, je me sentais incomprise et j'avais du mal à en parler. C'est quand j'ai une fois pratiquement déliré, et que mes frères et s¿urs m'ont rapporté un truc que j'ai dis et que je ne reconnaissais pas avoir dis en plein jour, je te le cite "Je suis dans un bosquet qui n'as pas d'issue" que Oui je me suis dis, il y a un truc, c'est pas normal. Cela exprimais ce mal profond que je ressentais et j'étais à bout. Je maigrissais a vu d'oeil pourtant j'étais pas malade du point de vue physiologique. Pourtant au yeux de tous j'étais normale, je m'amusais et tout le reste… J'en ai parlé un jour au médécin, un généraliste car je tremblais seule, j'avais une boule à la gorge et c'est lui qui m'as ouvert les yeux. J'étais stressée et j'avais des soucis, je portais le poids des autres sur moi et je le gardais pour moi, je ne parlais pas assez, j'étais la gentille enfant, intelligente et obéissante, qui voyais tant de choses, à qui on se confiais, je ne vivais pas pour moi, mais pour qu'on soit fier de moi. J'étais parmi les meilleures en classe mais je ne bravais pas mes examens officiels d'un coup, j'en avais une peur bleue, je paniquais et je me reprochais des tas de choses qui en fait n'en valaient pas la peine pour une fille de mon âge. Je te raconte mon histoire pour que tu puisse savoir que c'est pas anodin et en parler à ta mère, stp, vide ton sac, et si tu ne peux le faire alors n'hésite pas a voir un spécialiste. Ça peut aller jusqu'à la spasmophilie et des crises d'hystérie ou autre. Enfin je suis passée par là et j'ai pas eu à prendre des cachets comme tu pourrais le croire, juste une prescription pour me calmer. Toi t'en es quand même encore loin alors dis STOP et parles, c'est la première chose a faire, à un oncle, une tante ou la meilleure ami de ta mère, n'en viens pas à ce que j'ai vécu. Quand t'aura compris tu apprendras à gérer toute la pression que tu te met sur le dos et tout ira pour le mieux, t'es pas malade, tu as juste un trop plein peut être. Enfin s'il s'agit de ce que je pense.
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


242897
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Au secours, je perd mes cheveux, que dois-je faire? - calvitie et perte de cheveux

image

Bonjour ! Gros sujet d'inquiétude ! J'ai toujours eu tendance à en perdre en arrivant en hiver, mais là, ça devient vraiment trop ! J'ai perdu la moitié de ma masse, et c'est un comble, avant j'avais les cheveux très courts et ça fait 1 an que...Lire la suite

A cause de l'arret du seroplex ? - antidepresseurs, anxiolytiques

image

J'ai toujours eu une santé psychologique assez fragile. Les idées noires s'agrippent à moi assez facilement. Crises d'angoisse, spasmo, tétanie, grosses carences en magnésium qui n'aident pas… Je n'ai pourtant pas connu de gros traumatismes,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages