Histoire vécue Santé - Maladies > Spasmophilie - Tétanie      (244 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mon problème est lié à mon enfance difficile

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo - 26/03/11 | Mis en ligne le 16/03/12
Mail  
| 436 lectures | ratingStar_229754_1ratingStar_229754_2ratingStar_229754_3ratingStar_229754_4
Je poste un message, même si j'ai lu maintes et maintes sujets de discussion concernant l'anxiété généralisée, pour parler de mon experience personnelle, je pense en avoir besoin pour cibler un peu mieux ce que je traverse. (Je vous préviens, ça risque d'être long !) Il semblerait que je sois spasmophile, chose dont j'ai conscience depuis aout 2010, mais ce n'est qu'à l'issue d'une grosse crise inexpliquée que je l'ai découvert, en vérité je le suis très certainement depuis ma naissance. Pour info, ma mère a perdu un bébé juste avant moi, elle est née mais a succombé à une infection due à des streptocoques, et n'a vécu qu'une dizaine d'heures. De cause à effet, lorsqu'elle est tombée enceinte de moi environ un an plus tard, elle angoissait énormément à l'idée de reproduire le même schéma, et pouf, ça fait un bébé spasmophile. (enjoy.) Il y a environ 1 mois, j'ai refait une très grosse crise de spasmophilie, elle fut breve mais excessivement intense, elle est survenue après une nuit blanche, rien d'étonnant, j'étais dans un état de fatigue incroyable. Seulement, depuis, je vis un véritable cauchemar, je suis angoissée 24h/24, je ne me reconnais plus vraiment (j'ai beau être une angoissée de nature, je vivais plus ou moins normalement avant.) Un petit aperçu des symptômes : -tremblements -insomnies (peur de la peur, bla bla...) -noeud au ventre (réellement douloureux et très fatiguant) -muscles sans arrêt contractés -ainsi que ma mâchoire, donc mal aux dents. -incapacité à me concentrer, à faire une activité quelque peu intellectuelle -sentiment d'irréalité, d'être dans le flou, de ne pas réellement vivre mais de me laisser vivre, tout bêtement -troubles de la vue (plus rares, mais assez impressionnants) -gorge nouée, difficultés à déglutir -et, de ce fait, je suis incapable de manger, je me nourris à peine, d'après mon médecin je suis carrément rachitique (soyons positifs, j'ai 5kg en trop, je devrais me réjouir. *joke*) -migraines vraiment douloureuses, doliprane inutile. -poitrine serrée, légère tachycardie mais c'est surtout que mon coeur bat très fort, pour rien. J'en oublie certainement, bien que ceux là me suffisent amplement ! Donc voilà, ma vie est devenue un enfer, j'ai plus que jamais envie de m'en sortir mais à la fois je me sens enfermée dans cet état, incapable d'y faire quoi que ce soit, c'est un cercle vicieux et carrément infernal. J'ai bien sur vu un médecin, un très bon d'ailleurs qui m'a écoutée, rassurée, et a essayé d'y trouver une explication scientifique, sans pour autant réfuter la théorie du psychologique, mais comme il le dit, c'est un scientifique, il cherche donc une cause physio-logique (jeu de mot, j'ai un humour à toute épreuve.) J'ai aussi vue une psy, qui a fait un constat mais ne m'a pas apporté de solution, elle m'a seulement fait prendre conscience que j'étais née dans une angoisse de mort, et que celle ci me suivait partout, je la porte et elle m'étouffe. (Youpi.) Je sais que beaucoup de sujets ont été lancés, mais j'ai besoin d'en parler en direct, alors je me lance et vous raconte ma super laïfe, en espérant que quelqu'un me lise ! Je vous avais prévenu, c'était long. Pour finir, je vais sans doute paraitre égoïste, loin de moi l'envie d'évincer qui que ce soit de cette conversation, mais j'avoue que j'apprécierais 100x les messages de personnes ayant réussi à surmonter ça, j'ai peur de lire des messages de gens souffrant autant que moi et de ce fait partager inconsciemment leur souffrance, la mienne me suffit amplement...Il me faut du positif, pitié
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


229754
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Au secours, je perd mes cheveux, que dois-je faire? - calvitie et perte de cheveux

image

Bonjour ! Gros sujet d'inquiétude ! J'ai toujours eu tendance à en perdre en arrivant en hiver, mais là, ça devient vraiment trop ! J'ai perdu la moitié de ma masse, et c'est un comble, avant j'avais les cheveux très courts et ça fait 1 an que...Lire la suite

A cause de l'arret du seroplex ? - antidepresseurs, anxiolytiques

image

J'ai toujours eu une santé psychologique assez fragile. Les idées noires s'agrippent à moi assez facilement. Crises d'angoisse, spasmo, tétanie, grosses carences en magnésium qui n'aident pas… Je n'ai pourtant pas connu de gros traumatismes,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages