Histoire vécue Santé - Maladies > Thyroïde et problèmes endocriniens      (756 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je ne sais qui croire, l'hôpital ou le docteur

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 950 lectures | ratingStar_230411_1ratingStar_230411_2ratingStar_230411_3ratingStar_230411_4
Je suis nouvelle sur ce forum bien que je lises les posts régulièrement.J'ignore si il faut se présenter, promis après ce post je cours voir si il existe un topic de présentation. Alors voilà je sais qu'il à été maintes fois traité de problèmes de tyroide ici mais je ne savais plus trop où poster donc je me suis permise de recréer un topic. Je suis complètement paumée. Je vais tenter de vous raconter mon histoire dans les grandes lignes. J'ai depuis toute petite une santé fragile sans avoir réellement de gros soucis. J'ai toujours attrapé tout ce qui passait, et très vite j'ai été sujette aux migraines et aux vertiges. J'ai donc alterné passage où j'étais en forme et passage "malades"(gastros, angines,bronchite, etc etc...) et pour entrecouper tout ça fréquentes baisses de tensions, passage de migraines intenses, entrecoupé encore de chouettes petits vertiges. Prises de sang, scanner, traitements pour les migraines, radios etc... Jusqu'au jour où (il y 'a de ça quelques mois) la gentille doctoresse de la médecine du travail, au vu de certains symptômes me dis de vérifier au niveau de ma tyroide. J'en parle donc à mon généraliste, qui ne pense pas du tout que ce puisse être ça(pour lui comme pour tout le monde je suis spasmophile...ce qui en gros ne veut rien dire à mon sens). J'insiste tout de même pour qu'il me prescrive des prises de sang. Je les fais et bingo, les résultats sont au dessus. Il me dit "ah bah va falloir surveiller" et il me me renvoi faire des prises de sang. 4 fois!!! Alors qu'à chaque fois ça augmentait. Entre temps mon état s'empire, de plus en plus fatiguée, de plus en plus malade. La semaine dernière je passe trois jour essouflée avec un poids au coeur. On me persuade d'aller voir un docteur, mais la secrétaire de celui ci me dit que ce n'est pas urgent que si j'ai un malaise je n'ai qu'a lui téléphoner, et elle refuse de me passer mon médecin au téléphone. Après une journée très dur de boulot(je travaille en crèche) je vais aux urgences où il me diagnostic une tachycardie et suspecte une embolie pulmonaire(qui heureusement ne restera qu'une suspicion). Ils me refont des analyses et me disent que je devrai voir un endocrino au plus vite, que mes résultats on encore augmentés. Je retourne voir mon généraliste(enfin dans ce cas sa remplaçante mais qui me connais et m'a déjà vu)et là elle me dit que c'est pas sur que ça soit un hypo, que ça peut passer que j'aurais pas de traitement. Je suis en pleurs dans son bureau, la veille j'étais en pleur au boulot après une discussion sur mon changement au boulot avec une collègue(je n'arrive plus à travailler). La doctoresse me dit qu'avec mes vertiges et ma fatigue je ne peux pas bosser et m'arrête une semaine mais sans réellement comprendre mon désarroi. Je ne sais pas qui croire, l'hôpital ou le docteur. Je vois le spécialiste jeudi après une écho de la tyroide. Là je suis arrêt depuis jeudi dernier, et je n'arrive à rien faire, mes vertiges et mes migraines sont permanents, rien que de vous écrire là me fatigue(ça peut paraître dément mais ça l'est). J'oublie plein de choses, je devais me reposer mais je n'y arrive pas tant je suis mal, je dois reprendre vendredi et j'aimerai pouvoir mais je me demande comment je vais faire. Je vais voir ce que le spécialiste va me dire mais en attendant je panique. Je vais vous noter mes résultats, si quelqu'un peut m'éclaire un tant soit peu je vous remercies d'avance. (il me manques certaines prises de sang donc je vais vous en mettre quelque uns).Ah oui j'oubliai avant tout ça j'avais déjà eu une tsh et des anticorps élevés l'année dernière mais n'y avais pas pris garde ignorant ce que c'était à l'époque. 12 Décembre TSH ultrasensible: 5,08 mU/l T4 libre: 0,71 ng/dl Anticorps anti-thyroperoxydase native(Ac T.P.O.) (ECLIA): au dessus de 600 Ul/ml Anticorps anti-thyroglobuline native (ECLIA): 236 U/ml T3: 2,73 nmol/l 23 janvier Tsh ultrasensible: 7,59 mU/l T4 libre; 0,83 ng/dl Anticorps anti-thyroperoxydase native(Ac T.P.O.) (ECLIA): au dessus de 600 Ul/ml Anticorps anti-thyroglobuline native (ECLIA): 288 U/ml T3: 4,9 pmol/l 2 février: T3 Libre: 5,18 pmol/l T4 Libre: 11,1 pmol/l Tsh ultra sensible: 9,89
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


230411
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La course a la cigogne pour 2013 deja 3+++++!

image

Bonjour ! Oh Elo zut pour le veau ! Vous avez mangé quoi du coup ? Beaucoup de neige chez toi ? Charlène, je comprends que ça t'avait pas manqué le laboratoire ! Ici j'ai appelé gygy pour le bilan hormonal et mon histoire de tsh, j'ai eu la...Lire la suite

Perte de cheveux : mes solutions - calvitie et perte de cheveux

image

Je tiens à vous apporter mon expérience pour enrayer une maudite chute de cheveux. En premier, il est indispensable de connaître rapidement les CAUSES de cette chute : - hormonal ? > Rdv gynéco + analyses dont thyroïde. - psychologiques ? (suite...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages