Histoire vécue Santé - Maladies > Thyroïde et problèmes endocriniens      (756 témoignages)

Préc.

Suiv.

Quel comportement face à la thyroïde

Témoignage d'internaute trouvé sur forum-guerir
Mail  
| 13797 lectures | ratingStar_27616_1ratingStar_27616_2ratingStar_27616_3ratingStar_27616_4

Bonjour Mélanie,

Effectivement, les crises peuvent commencer par de "simples" troubles dits de spasmophilie (carences, fatigue, chaleur, contrariété => hypoglycémie, hyperventilation, voire tétanie) et évoluer vers des attaques de panique plus sérieuses.

Calcium :

Si vous ne buvez pas de lait, vous devez forcément manquer de calcium.

(vous auriez beaucoup moins de chances d'être allergique au lait de jument, par exemple, mais il est plus cher et plus difficile à se procurer ; du calcium, vous pourriez aussi en trouver dans des laitages ou du fromage, et dans certaines eaux, par ex. Arline).

Il est important de ne pas manquer de calcium (pas seulement pour les os) :

Car en métabolisme, il existe une relation étroite entre calcium – magnésium – potassium.

Calcium-magnésium-potassium :

Le déséquilibre d'un de ces minéraux provoque un déséquilibre des autres, avec pour conséquence des risques de carence ou de toxicité, et des troubles nerveux :

- Le taux de potassium doit être normal, faute de quoi le déséquilibre magnésien est inévitable.

- Or le magnésium agit comme régulateur de la fixation du calcium dans l'organisme.

- Réciproquement, le taux de magnésium ne sera normalement utilisé qu'à condition de recevoir le calcium nécessaire (ici, rôle de la vitamine D).

- Et à l'inverse, un déficit en magnésium provoquera une excrétion ("fuite") excessive de potassium… à l'origine de troubles nerveux.

Seulement il se trouve que dans les analyses sanguines, le dosage du magnésium n'apporte pas d'infos utiles ; autrement dit, on ne peut détecter un déficit en magnésium par analyses sanguines ;

Par contre, le déficit en potassium trahit généralement un déficit en magnésium.

Par conséquent, le régime magnésium + "banane et fruits secs" me semble bien adapté.

Quant au Berocca, il offre magnésium + calcium + vitamines du groupe B + zinc.

Ce complément semble plutôt bien adapté à vos troubles, mais surtout sur le long terme (le résultat ne sera pas immédiat).

Observations :

- les vit. Du groupe B agissent surtout à long terme (effet cumulatif) ;

- il n'y a pas de potassium, car il est dangereux d'en prendre sous forme de complément alimentaire. Quelques réserves :

- le magnésium pourrait être pris sans risque à des doses supérieures pour agir plus rapidement (peut-être pourriez-vous prendre en plus du "Magné-B6" avec 300mg magnésium + 30mg vit.B6).

- en cas de prise simultanée calcium + magnésium, il est recommandé d'en alterner la prise (ex.: magnésium matin, calcium soir).

- personnellement, je recommanderais de prendre en plus :

. De la vit. C le matin, pour le court terme (les journées chargées).

. Des oméga-3 (1 à 2gr EPA/jour) : pour des effets sur l'équilibre émotionnel (effets sur le moyen et le long terme, notamment sur d'éventuelles inflammations… du cerveau émotionnel) ,

L'huile de colza et le poisson ne suffisent pas !

TSH /thyroïde :

Les analyses pour le taux de TSH, c'est très important.

En effet (d'après les documents http://www.chups.jussieu.fr/polys/nivA/NiveauA.pdf et.

http://www.ch-rouffach.fr/ConferencesFormations/PriseChargeDepressif_06-2005.pdf) ,

La survenue de troubles de l'humeur au cours des affections thyroïdiennes, est connue depuis longtemps.

"L'association fréquente entre dysthyroïdies (hyper et hypothyroïdies) et pathologies maniaco-depressives (uni- ou bipolaires) a conduit logiquement à l'hypothèse que les hormones thyroïdiennes pouvaient jouer un rôle dans la régulation de l'humeur et donc être impliquées dans la physiopathologie des troubles affectifs."

La survenue des crises d'angoisse "doit faire rechercher systématiquement un facteur organique (intoxication aux amphétamines, intoxication à la caféine, hyperthyroïdie…) "

D'autre part, "la plupart de patients hypothyroïdiens présentent des éléments patents de dépression" .

Selon le Dr Patrick Lemoine ("Dépression" - éd. Larousse guides santé - 2006) :

"Une mesure de la TSH (hormone thyroïdienne) dans le sang est souvent demandée avant toute chose, car il est inutile de chercher à traiter ce type de troubles (crises d'angoisse, dépression) sans avoir corrigé au préalable l'insuffisance thyroïdienne" .

"à l'inverse lorsque la thyroïde s'emballe et sécrète trop d'hormones, on constate un amaigrissement, une diarrhée et des palpitations. L'hyperthyroïdien a toujours chaud, il s'énerve facilement, est sujet à des crises de larmes et ressent une grande fatigue musculaire. Il peut aussi souffrir d'insomnie et d'angoisse avec irritabilité. Sans constituer vraiment un état dépressif, ces signes peuvent être à l'origine d'états dits anxio-dépressifs" .

Mais pour revenir à la mesure de la TSH,

Il faut savoir que ce taux varie dans la journée, et que chez les déprimés (et les anxieux ? ) le rythme circadien de la TSH est fréquemment perturbé (études de la chronobiologie…).

Concernant les intoxications, le document cité plus haut indique par exemple les amphétamines, la caféine. Même le sucre blanc (raffiné) est déconseillé. Ne pas oublier non plus les effets toxiques de certains médicaments, voire même de certains compléments alimentaires (ex : excès de vitamine A).

Quant à l'excès d'alcool, comme le stress il entraînerait différents déficits, dont des carences en magnésium (donc en potassium).

Concernant les allergies, aujourd'hui je n'ai pas trop d'exemples, mais je suis persuadé que les allergies du système respiratoire (acariens, poussières, pollen) qui entravent la respiration, conduisent certainement à s'énerver, se fatiguer et à hyperventiler.

Certains parlent aussi d'allergies au gluten…

Pour l'hygiène de vie, si les mesures de bon sens sont suivies, c'est déjà beaucoup !

Mais faire appel à un naturopathe, voire à un homéopathe, présenterait probablement l'avantage d'être davantage écoutée et prise en charge plus globalement.

Ou plutôt un endocrinologue comme le suggérait Emmeline.

Le principal je crois, c'est de trouver un médecin ouvert, qui prend le temps d'expliquer.

En effet, pour devenir soi-même "acteur de sa santé" , pour s'engager avec sérieux dans tout un ensemble de mesures préventives, il faut avoir été convaincu par une (ou plusieurs) personne (s) de confiance, que la stratégie est la bonne et que l'effort paiera.

Enfin, ne pas négliger le sport (pratiqué régulièrement, c'est très efficace : relire chap.10 de "Guérir").

Et bien sûr l'aspect respiration (par exemple trois séances de sophrologie chez un (e) thérapeute pourraient vous suffire à apprendre à vous relaxer chaque fois que c'est nécessaire).

Continuez de nous tenir au courant !

En attendant, bon week-end à vous et à tous.

--- Bernard.

PS : encore un peu de lecture !

Topic "TREK-1 > oméga-3 et magnésium" en page 9 du forum, et.

Topic "Spasmo- trauma- eczéma- om3- acupunct- respiration" en page 18 du forum.

Et dans nos archives : http://iis13.domicile.fr/essentiaco/archives%20forum-guerir/spasmo.html
  Lire la suite de la discussion sur forum-guerir.com


27616
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

La course a la cigogne pour 2013 deja 3+++++!

image

Bonjour ! Oh Elo zut pour le veau ! Vous avez mangé quoi du coup ? Beaucoup de neige chez toi ? Charlène, je comprends que ça t'avait pas manqué le laboratoire ! Ici j'ai appelé gygy pour le bilan hormonal et mon histoire de tsh, j'ai eu la...Lire la suite

Perte de cheveux : mes solutions - calvitie et perte de cheveux

image

Je tiens à vous apporter mon expérience pour enrayer une maudite chute de cheveux. En premier, il est indispensable de connaître rapidement les CAUSES de cette chute : - hormonal ? > Rdv gynéco + analyses dont thyroïde. - psychologiques ? (suite...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages