Histoire vécue Santé - Maladies > Vaccinations > Autres      (714 témoignages)

Préc.

Suiv.

Ces maladies qui frappent les animaux, et nos assiettes

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 602 lectures | ratingStar_22347_1ratingStar_22347_2ratingStar_22347_3ratingStar_22347_4

                               

             

 Tempête sur le steak.

 

Point sur l'ESB, la fièvre aphteuse, la tremblante…

 

Epizootie ? Ce mot omniprésent dans les médias depuis quelques mois n'appartient pourtant pas au langage courant : épidémie qui frappe les animaux… Retour sur ces maladies qui frappent le bétail et nos assiettes et déstabilisent le monde agricole et l'économie de l'Europe.

   

   

           

     Elle est due aux farines alimentaires animales dont on les a nourris jusqu'en 1990 : les cerveaux et la moelle épinière d'animaux malades ayant été utilisés. Pour l'homme, on soupçonne les injections d'hormones de croissance d'origine humaine effectuées sur des patients jusqu'en 1985 en France.

 

La contamination d'un animal à un autre n'a pas été démontrée, par contre la transmission à des espèces différentes est prouvée.

 

La détermination de l'agent responsable de la maladie et sa transmission sont sujets à controverses. L'agent infectieux est plus petit qu'un virus, très résistant et provoque un temps très long d'incubation. On a constaté qu'une protéine appelée Prion (PrP) s'accumule dans les cellules nerveuses des individus malades. Cette protéine est présente normalement dans les tissus des personnes saines, le Prion ne diffère de la protéine normale que dans sa configuration tridimensionnelle c'est-à-dire sa forme. Pour l'instant on ne connaît pas la cause de cette transformation qui se fait peut-être par interaction directe de la protéine Prion sur la protéine normale.

 

La théorie du Prion est discutée en raison du doute qu'une protéine seule soit responsable.

   

 Fièvre aphteuse.

 

Contrairement à d'autres maladies, la fièvre aphteuse est bien connue et les politiques peuvent s'appuyer sur de nombreuses données scientifiques.

Des cas sont décrits depuis 1546 et le virus responsable, le FMDV (Foot and Mooth Disease Virus) a été isolé en 1898. Il est très contagieux, se dissémine très facilement par voie aérienne, par terre, route et aussi par la voie des eaux où il peut être virulent encore après 300 km de voyage !

 

Ce virus touche tout le bétail, en particulier les porcs mais aussi les bovins, ovins et les espèces sauvages de ruminants. Il tue relativement peu sauf les jeunes animaux et les hommes en cas de déficience immunitaire grave. Les animaux atteints maigrissent, avortent et produisent moins de lait, ce qui entraîne des incidences socioéconomiques graves pour une exploitation.

 

Des stocks d'antigènes et de vaccins sont conservés contre toutes les souches du virus apparues dans le monde. La vaccination a été abandonnée en 1991 par les Pays de l'Union pour des raisons sanitaires et économiques : la vaccination coûte cher et un individu vacciné peut être porteur du virus pendant plusieurs semaines voire des années. Les animaux vaccinés ne peuvent circuler sur les marchés de l'exportation, le pays producteur devant être en mesure de prouver l'éradication de la maladie.

 

Outre la vaccination, des solutions sont utilisées pour enrayer l'épidémie lorsque des cas sont déclarés : la quarantaine, la désinfection et l'abattage afin d'éviter la propagation. On recourt à la vaccination si le nombre de.

 bêtes abattues devient trop préoccupant pour l'économie. Même si pour l'heure, l'épidémie semble canalisée en France, il ne faut pas oublier que ce virus est furieusement baladeur !      

       

         

   

Encéphalopathie spongiforme (ES).

 

La crise de la "vache folle" frappe l'industrie agroalimentaire. La maladie en cause, encéphalopathie spongiforme subaiguë bovine, fait partie d'un ensemble d'affections diverses caractérisées par une dégénérescence du système nerveux observée chez les individus atteints. Elles ont longtemps été considérées comme des maladies rares, expliquant le peu de travaux de recherche la concernant.

 

Elle a d'abord été décrite chez le mouton connue sous le nom de "tremblante" du mouton. Chez l'homme, c'est en 1920 qu'un cas est étudié par M. Creutzfeldt et rapproché de la maladie du "kuru" qui touche une tribu cannibale de Nouvelle-Guinée. En comparant des fragments de cerveau humains et ceux de moutons malades, on constate de fortes similitudes des lésions : cerveau à l'aspect d'une éponge où de grandes zones de neurones sont détruits. L'encéphalopathie spongiforme touchant les bovins apparaît en Angleterre en 1986.

     

         

 Zone de Texte :        

 Bibliographie :

 

La vache folle : une crise annoncée - Pour la science, fév. 99.

L'agent secret secret des maladies à prions - La Recherche.

La fièvre monte mais ne tue pas - Infoscience actualités.

Fièvre aphteuse : chronique d'un mal endémique - Le Monde.

Virus sans frontières - Le Monde.

 

 

Pour en savoir plus : http://www.lemonde.fr

http://www.larecherche.fr

http://www.pour-la-science.com

       

           

       

           

               

   Zone de Texte : Dénomination Fièvre aphteuse Encéphalopathie spongiforme (tremblante du mouton, ESB, maladie de Creutzfeldt-Jakob) Agent pathogène Virus FMDV Prion ? Animaux touchés Porcins, bovins, ovins, capridés, homme Bovins, ovins, félins, homme… Effets Vésicules infectieuses sur bouche et pieds, amaigrissement, diminution production de lait hyperexcitabilité, somnolence, troubles locomoteurs, mort Dissémination Airs : virulent à 60 kmTerre : 50 kmEau : 300 km ? Incubation 15 jours vache : 5 ansmouton : 1 à 3 anshomme : 6 à 18 mois Elimination Désinfectants : soude, soude caustique, acide citrique aucune thérapie      

       

       

               
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


22347
b
Moi aussi !
17 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Les maladies viennent t'elle de l'interieur ou l'exterieur? - vaccination

image

D'accord les bacteries viennent de l'exterieur.. Oui avant ma naissance, d'une certaine manière avant que j'existe, elles viennent forcement de l'exterieur… Deja faudrait se comprendre sur ce que signifie pour chacun de nous "interieur" et...Lire la suite

La vie trepidante des doctissiens

image

Cela fait plusieurs mois que tu postes sur le forum vaccination, ton seul but et de ne tolérer qu'un seul discours, et de faire bannir tous ceux qui ont un avis contraire. Depuis la nomination d'un nouveau modérateur, le doctérateur/ censeur,...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages