Histoire vécue Santé - Maladies > Vaccinations > Grippe      (382 témoignages)

Préc.

Suiv.

Grippe a la mutante

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 334 lectures | ratingStar_271331_1ratingStar_271331_2ratingStar_271331_3ratingStar_271331_4
Grippe A la mutante. Il suffisait il y a quelques années de dire à son médecin "Je n'ai qu'un petit rhume, j'aimerais éviter les antibiotiques si cela est possible" pour s'entendre répondre "Soyez sérieux, prenez vos antibiotiques, ce n'est pas bon de laisser traîner des rhumes et angines" Voilà qu'aujourd'hui, je dis à mon médecin "ma fille a la gorge rouge, de la fièvre 39°" et je m'entends dire par celui-ci "C'est virale, vous inquiétez pas, ça va passer" Malheur à moi, si j'ose lui parler d'antibiotique. La politique des laboratoires pharmaceutiques est aujourd'hui comme hier, de vendre, vendre et vendre. La politique simpliste des Etats libéraux, est de laisser se faire toutes sortes de douteux négoces. Tant qu'il n'est pas prouvé, démontré, vérifié, attesté, que la prise d'un médicament présente des risques, celui peut se vendre en masse comme un vulgaire baril de lessive. Pourquoi mon médecin a t'il changé radicalement de discour ? Comme tout bon médecin, mon praticien est très souvent visité par les colporteurs des laboratoires pharmaceutiques pour écouler leurs dernieres marchandises, comme Renault vend sa dernière berline flambante neuve. A coup d'enveloppe bakchich sous forme de vacances au soleil ou au ski, dans une station balnéaire à la mode. L'entente se fait en échange des prescriptions multiples du dernier antibiotique ou vaccin dans le vent, que le médecin devra effectuer. Peu importe que ces produits affaiblissent et détruisent les défenses naturelles à moyen et long terme, que des résistances apparaissent, dès lors que l'on élimine certaines maladies de notre présent. Pourtant, déjà en 1944, Fleming faisait remarquer que certaines souches de Staphylococcus aureus étaient capables de détruire la pénicilline, et il mettait en garde contre le fait qu'un mauvais usage de la pénicilline pouvait entraîner la sélection de bactéries résistantes. Mon médecin, qui connaissait les dangers des résistances, a prescrit à tour de bras des antibiotiques, en se préoccupant plus de ses futures vacances que des risques liés à ces dérives médicales. Aujourd'hui, nous arrivons peut-être à une situation de type "Titanic" où chacun dénie les faits jusqu'au moment où il n'y a plus de solution. Que faire ? Se faire vacciner ? Ne plus prendre d'antibiotique ? Manger cinq fruits et légumes par jour ? Alors qu'un médecin touche à l'existence même des individus, il est soumis à une contrainte moindre qu'un plombier ou un commerçant. Il serait peut-être temps que les médecins répondent de leurs actes. Norbert Bartosek.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


271331
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Armoire a pharmacie ! - mamans nature

image

Non l'EPP ne fait pas partie des huiles essentielles. Et ça peut-être donné à des petits avec dosages adaptés. Citation : *Pour les tisanes de thym, vous les prenez ou ? Et le miel ? J'ai testé thym du jardin avec miel bio du tonton (me suis...Lire la suite

Vaccin ou pas vaccin???

image

J'ai arrêté la pilule il y a quelque temps (environ 1 semaine et 1/2) , et voilà que la campagne de vaccination contre al grippe débarque ? Comme c'est une première pour moi (en terme de bébé et non de vaccin…) , je me demande quelles sont...Lire la suite


 
Voir tous les  autres témoignages