Histoire vécue Sexualité > Aventure extra-conjugale      (116 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mariés tous les deux mais trop de desir

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 4764 lectures | ratingStar_4797_1ratingStar_4797_2ratingStar_4797_3ratingStar_4797_4

J'ai 45 ans, elle en a 33 .

Nous nous sommes connus via nos enfants, en attendant devant la sortie de l'ecole…

Des le debut je l'ai remarquée et ai fantastmé sur elle… pourtant, je suis normal, bon papa et aime ma moitié… On peut dire que nous sommes tous le sdeux "pas mal" sans etres des tops models.

Nous avons souvent échangé des sourires, des "bonjours" sans oser nous parler… enfin, de mon coté…

Puis, nos filles étant très copines, les gouters et we entre copines nous ont rapprochés…

Parfois j'allais chercher ma fille chez elle, parfois l'inverse…

Premiers repas entre couples…

Conversations de Papa Maman, tout ce qu'il y a de plus anodin… Son mari, sympa, adore le vin aussi…

Bref on a sympathisé mais de mon coté, je n'osais trop sympathiser et me sentais toujours coupable car le desir ne s'eteignait pas…

Regards ; odeurs, parfum, formes que je devinais sans oser avouer mon trouble…

De peur de choquer, de me prendre une veste…

Toujours aimable, souriante… la bise lorsque l'on se voit…

Mais tous les deux dans notre role de Papa, Maman, mari et femme…

Puis sont venues les vacances… Pourquoi pas se rejoindre pour que les fille s se voient ?

Belle idée et de suite de mon coté, les desirs qui revenaient…

Nous nous sommes retrouvés sur les plages de Corse, dans le meme golf a quelques centaines de metres…

Nous prenions nos repas pour la plupart du temps ensemble, en famille…

De la voir ainsi en maillot de bain, en tenue legere… sans que personne ne sache que je la desirais… c'était… hummmmm agreable et frustrant…

Y avait il un retour ? Parfois je senstais que oui, parfois carrement lointaine ou distante, comme la maman de la copine de ma fille…

Je fantasmais de plus en plus car de plus en plus d'occason… ses seins qui gonflait le maillot, ses fesses rebondies qui se tendaient vers moi… tout etait pretexte a ce que je fantasme… mais je n'osais rien faire et de plus, toujours quelqu'un… un enfant, ma moitié, la sienne…

Au bout de 6 jours… l'imprévu est arrivé… Les enfants souhaitaient faire acrobranche a 25 km de la… apres un tour d'horizon, des palabres… la decision fut prise : nos deux moitiés emmeneraient les enfants, picnic prévu sur placee t nous nous restions… Diner a preparer…

Rien que d'y penser… j'etais fébrile et essayait de cacher mon trouble… mais au fond de moi meme, je me disais que non… impossible… je me fais des idées… rien ne peut arriver.

Grand départ et gros bisous… Tout le monde part a 09h00 du matin…

Nous restons, sourire partagé un peu géné car c'est carrement la premiere fois ou nous nou s retrouvons seuls…

Que fait on me demande elle ? Je lui propose de passer une journee cool sur la plage et de revenir manger chez elle, nous partirons directement de la plage… Derriere mes propos anodins, il n'y a rien que de la simplicte et forcement aucune allusion… Trop de risques…

Comme d'habitude, nous allons sur la meme plage a pied… Nous parlons de tout et de rien mais dans ma tete, a 1000 Km/h des idees des envies, mon regard sur ses fesses, ses seins qui bougent quand elle parle et rigole…

Nous nous etendons sur le sable et bouquinons… mais je lui lance des regards a la dérobée… surtout lorsqu'elle se leve et va se baigner… d'ailleurs je me suis retourné genre je me fait bronzer le dos car mon trouble se voit… j'ai une erection, trop envie d'elle et trop d e fantasmes…

Dans l'eau elle me dit : aller viens, elle est bonne !!! Allez le ramollo, viens…

Avec un effort surhumain, j'arrive a faire baisser la tension et esperes que cela se voit moins mais je me precipite dans l'eau pour être sur…

Ouf enfin arrivé… et le, jeu d'éclaboussures mais suis hyper a l'aise car trempé jusqu'au ventre et personne ne peut voir mon trouble…

Elle jout, juste ses seins qui debordent de l'eau et m'envoit de l'eau… je lui dis : arrete sinon je te coule… mais elle continue… Jeu de course… j'arrive a l'attraper en courant derriere elle et l'encercle de mes bras en la soulevant… ouf… mon corsp contre le sien dans cet effort… c'est exquis et jamais je n'aurais espéré… enfin la sentir… trouver un tel pretexte… moment de folie… mes avants bras sous ses seins, mon sexe meme contre ses fesses je la souleve… mais je ne peux rester ainsi longtemps au risque de me devoiler… je la transporte ainsi quelques metres… jamis je n'ai ete aussi proche… mon sexe collé… le fait d'avncer ains me rend fou… et dans un sursaut de lucidité je la lance vers l'avant… comme un jeu…

J'espere qu'elle n'a rien senti car suis enorme sous mon maillot et febrile… mais ses rires me rassurent et elle continu le jeu… je replonge sur elle… mes mains glissent sur ses seins, sur ses hanches et je la retiens par son maillot… ouf… il s'est baissé et elle le remonte d'un coup, génée mais rigolant en meme temps… Nous jouons ainsi mais sans nous toucher desormais… nous rendant compte que peut être, nous sommes allés un peu loin…

Je pretexte avoir un peu frois et remonte en courant m'allonger sur la serviette… le sexe contre le sable… en erection… haletant un peu meme…

Elle s'allonge a cote de moi essouflée elle aussi… en fait sa serviette est sur ma droite mais plus haute… on echange banalités et elle se fait bronzer ;; … J en'ose me retourner… mais oeil mi fermé je la regarde et l'erection se fait plus violente… elle a remonté ses genoux, ruisselante mais de ma place, je vois entre ses jambes… je devine son sexe… je m'en veux de regarder ainsi a la derobee… elle ouvre les yeux et s'apercoit que les miens sont orientés vers elle… elle les referme aussitot… et ne change pas de posture…

Elle remonte meme ses jambes un peu et ecarte les pieds… jamais je n'ai eu une envie aussi forte… je me decouvre voyeur… je devine son intimité… impression de sentir son odeur… elle, Maman mais femme avant tout… meme ses seins, juste protéges de ce miniscule bandeau me font saliver d'envie… Je suis enorme et impression que tous ceux qui sont sur la plage s'en appercoivent… je flippe… mais mon regard ne peut se detacher de son entre jambe… ses levres sons dessinés par le minuscule maillot trempé… elle bouge, ses levres bougent… je dosi me faire des idées… pourquoi me presente elle son sexe ainsi alors que depuis ce snombreux mois nous n'avons jamais ete proches… est ce mes fanatsmes qui me jouent des tours… il est 13H00.

Elle me dit : nous rentrons ?

De retour à la maison, elle me dit : je vais prendre une douche, l'eau est hyper salée… pendant tout le trajet, j'ai marché avec une serviette nouée autour de la taille… je n'en peu plus.

Elle me demande en s'approchant de moi… tu prepare a manger ?

Puis d'un coup sans que je m'y attente et comme par jeu, elle enleve la serviette qui est autour de ma taille en me disant : j'en ai besoin !

Ce jeu, de sa ^part, anodin, me surprend et je n'ai meme pas le temps de masquer… je deviens cramoisi…

Mon sexe est en erection… il deforme carrement mon maillot…

Elle s'arrete dans son élan… le regard sur mon maillot, en deux secondes elle est devenue rouge pivoine… nous avons la meme couleur… Cela a duré une eternité et en meme temps été hyper rapide… d'un seul coup j'ai senti sa main, par dessus mon maillot prendre l'ensemble de ma verge… sa paume, ses doigts enrouler mon sexe… oh que c'etait agreable… enfin… ses yeux chavirant, elle osait… nous nous sommes approchés ainsi, elle tenant ma verge par dessus le mailot et moi l'agrippant par les fesses et avons echange rle premier baisé… sauvage, de delivrance… elle me serait fort, hyper fort, pressais ma verge de toute se s forces…

Et moi, dans un haletement : "j'ai envie d etoi depuis le debut… "

Elle : "moi aussi… j'ai envie… je sais que tu bandais depuis le debut… j'ai envie la maintenant… "

Je me suis ecarté… , ai dessérré son etreinte, mon sexe pointant et meme depassant de mon maillot… me suis accroupi face a elle en lui disant… j'ai reve de cela.

Et de mes doigts je'ai tiré sur la ficelle de son maillot… et la… le tresor face a moi… son intimité, ses poils… son sexe, son odeur deja forte… je l'ai embrassée… doucement sur ses levres… sur son intimité secrete que je decouvrai et qu'elle m'offrait… ce gout… salé sucré inconnu…

Ses mains sur ma tete tremblaient… je l'ai renversée sur le canapé du salon en la portant par les fesses… renversée sur le dos… ".Montre moi tes seins… "elle a enlevé et ainsi j'ai pu la voir… sans etoffe, sans rien, offerte… je n'ai pas resister et me suis jete sur son sexe… le goutant, le lechant, le decouvrant, l'aspirant avec mon nez, mon front, ma langue, me s levres… l'ecartant a fond a l'aide de mes mains sur ses fesses… enfin, son gout dans ma bouche… ses mots aussi… elle me disait que "c'etait bon, qu'elle avait envie que je la baisse, elle me disait aussi qu'elle avait toujour s eu envie qu'elle s'etait meme caressée en pensant a moi.".je me degageait et lui disait que moi aussi je m'etais carressé en pensant a elle… devant moi, ecartee, elle a commencé de suite a se masturber… en me disant " viens vite dans moi… vite maintenant je te veux… "j'etais fou, ivre de desir… Basique… comme un chien>…

Son odeur m'avait ennivré, son exitation san s retenue, sans pudeur, elle qui etait l'image meme de la jolie maman sage… je n'avais jamais bandé aussi fort… je a retournais en lui disant : j'ai besoin de te baiser, j'ai besoin d ejuter en toi…

Ces mots… incontrollés alors que nous etions si polis l'un envers l'autre, si prevenant…

Ah oui, vas y, defonce moi, ta… dans ma chatte… nous etons exités… trop… je suis entré en levrette, a fond, profond, fort…

Sans m'arreter, longtemps, mes bourses claquant contre ses fesses… quel boheur de la bourrer ainsi…

Ses seins a pleine mains… nous baisions comme des sauvages… elle a crié : jute mainetnant vas y… et je ne me suis pas retenu… des secousses, des rales ; … des soubressautss… ai eu l'impression de me vider comme jamais… Nous nous somme s ecroulés… avons endormi ainsi, moi en elle…

Je ne sais pas comment cela s'est passé… sommes arrivés a 18HOOOOO… Panique… mais c'etait si bon… les enfants et moitiés allaient arriver et rien n'etait pret… Avons cuisiné n'importe quoi et quand tout le monde est arrivé, tout etait comme si de rien et apaisés… Nous etions bien… cela nous avait fait un bien fou apres ces longs mois a jouer au chat et à la souris.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


4797
b
Moi aussi !
18 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ayant vecu une mauvaise experience sexuelle avec mon ex ,je peux en parler avec le nouvel homm renc?

image

Bonjour. Alors voila avec mon ex j'ai vecu une mauvaise experience sexuelle disons que l'on sait vu quelques fois que il savait que je ne recherchais pas une aventure et malgré cela pour notre premiere nuit d'amour il m'a demandé directe de me...Lire la suite

15 ans de mensonges

image

Salut à vous tous, Voilà mon histoire. J'ai connu mon mari il y a 15 ans. Nous avons eu un fils qui à 13 ans maintenant. Sexuellement ça n'a j'aimais été super mais bon on s'entendait bien et on s'entend toujours bien maintenant. Moi j'ai...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages