Histoire vécue Sexualité > Aventure extra-conjugale      (116 témoignages)

Préc.

Suiv.

Première expérience à trois

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 14914 lectures | ratingStar_15530_1ratingStar_15530_2ratingStar_15530_3ratingStar_15530_4

Témoignage d une expérience nouvelle.

Cela sest passé lété dernier, j'ai découvert ma femme sous un jour nouveau.

Nous étions en vacances et avions installé deux tentes pour les amis qui devaient nous rendre visite.

Alain, un ami musicien passe un jour nous voir.

Surprise ! Il est seul, séparé, nous avoue til, depuis quelques jours de sa compagne.

Nous sommes désolés pour lui, mais il dédramatise arguant du fait quelle avait des idées politiques opposées, quelle ne supportait pas la controverse sur ce sujet et que le relation était minée par les disputes.

Nous le voyons heureux de sa nouvelle liberté.

Le jour de sa venue, il me semble apercevoir des détails qui me troublent.

Ma beauté lui adresse en discutant de choses et dautres, des gestes involontaires jen suis sûr, qui trahissent une certaine envie de proximité physique. Du moins je le perçois ainsi.

Elle lui tient la hanche pour lui faire la bise à son arrivée.

A table, lui pose la main sur lépaule pour lui demander sil veut reprendre de quelque chose.

En bavardant de choses sans intérêt, le regarde avec un il pétillant.

Fait preuve de plein de petites attentions délicates dont je vous passe le détail mais qui éveillent un sentiment de jalousie doublé dune excitation sourde.

De son côté, il ne semble pas gêné, il agit comme sil ne se rendait compte de rien.

Peut-être est-ce moi qui fantasme ?

Laprès-midi nous allons nous baigner à la rivière. Cest là que les évènements se déclenchent.

Nous nous baignons depuis une bonne demi-heure, je sors de leau, mallonge sur les roches polies par le courant et massoupis peut-être 5 minutes ou trente, je ne sais pas.

Lorsque jouvre lil, je ne vois personne alentour.

Je remonte alors le cours deau sur quelques dizaines de mètres et les découvre nageant ensemble, se frôlant, riant.

Surpris, le cur battant la chamade, je les regarde faire, persuadé quil va se passer quelque chose.

Je me rends compte que jespère cela tout en le craignant, j'ai une érection incontrôlée que le maillot de bains a du mal à contenir. Je glisse dans leau fraîche afin de la maîtriser, et pour ne pas être vu.

Finalement, ils sapprochent de la berge mais les roches sont difficiles daccès car lisses et hautes de 80 cm au dessus de leau.

Alain prend alors ma belle par les hanches et la propulse dun mouvement vigoureux.

Elle saffale sur le bord, laissant aller ses jambes dans le cours deau, elle ne fait aucun mouvement pour se hisser plus avant et reste là comme abandonnée.

Il laisse glisser ses mains des hanche aux cuisses, jusquaux mollets de mon épouse qui mapparaît alors sous un jour inattendu.

A son tour, il surgit hors de leau pour sallonger sur le dos aux côtés de ma douce qui soit, feint le sommeil, soit attend passivement quil se passe quelque chose.

Cest alors que je remarque le caleçon de bains dAlain tendu à lexcès.

J'ai un coup au cur mais cette sensation nest pas désagréable, je plonge le visage dans leau pour me remettre.

Se tournant vers elle, il caresse son dos, elle ne bouge toujours pas. Sa main descend, suit la courbe de ses reins et va sinsinuer sous lélastique du maillot. Elle se retourne, saisit la main et la retire doucement.

Je suis soulagé, ma respiration reprend subitement à un rythme accéléré. Je me rend compte que jéprouve une forte frustration tout en étant satisfait de sa réaction.

Mais peut-être aurait-elle agit autrement si je navais pas été là ?

Jen aurai le cur net.

La fin de laprès-midi fût assez particulière, javais du mal à penser à autre chose que ce à quoi javais assisté.

Dès la première occasion seul à seul, jen profitai pour questionner ma compagne au début très laconiquement.

Je trouve notre ami Alain, super, beaucoup dhumour, très élégant, cultivé, discret et beau garçon ! Et elle quen pense telle ?

Elle se fait très évasive, mais oui le trouve plein de charme.

Je deviens plus direct, sur le plan sensuel, charnel comment le trouve telle, et lui avoue dans la foulée avoir perçu un certain intérêt pour ses charmes masculins.

Elle ne nie pas mais esquive en ajoutant que sil lui plaît effectivement, mais rien nest envisageable puisquelle nest pas libre.

Je lui affirme quelle est une femme libre et que pour moi, il ne peut en être autrement.

Que si elle sait clairement distinguer lacte sexuel de la relation amoureuse, je ne mopposerai pas à lexpression de ses désirs jusquà leur accomplissement si elle le désire vraiment.

Elle est interloquée, semble douter de mes propos, me questionne sur ma jalousie.

Je lui explique que je serai jaloux dune relation non dite, cachée, dun éventuel sentiment pour quelquun dautre ou dune dérive du plaisir sexuel vers laffectif, mais lattirance vers lautre je la trouve normale, quant à laboutissement dans la relation sexuelle, comparable à lemploi dun accessoire supplémentaire pour décupler, diversifier les plaisirs.

Inviter un troisième partenaire dans nos jeux érotiques pourrait procurer des plaisirs inédits.

Elle me demande si je pourrai avoir des relations avec lui.

Je lui affirme que si je néprouve pas de dégoût à cette idée, je nen ressens pas pour autant lenvie.

Si par contre elle en formulait le souhait, je pourrai tenter lexpérience pour elle.

Je sens son excitation, ses questions se font plus précises, plus hésitantes en même temps.

Comment passer du fantasme à lacte ?

Je lui propose de mattendre dans la tente, je moccupe du reste.

Lorsque Alain revient, il s étonne de son absence, je lui explique.

Une fois la chose exposée il me demande comment nous y prendre, il a le souffle court, il meurt denvie de la rejoindre.

Lexcitation monte.

Plutôt que de régler les détails techniques à lavance, je lui demande de me suivre et lui autorise tout ce que je ferai moi-même subir à ma belle.

Jentre dans la tente silencieuse, suivi dAlain, nous nous allongeons à ses côtés, elle ne dit mot mais sa respiration est bruyante. Elle est fiévreuse et attend impatiemment que nous lui accordions nos faveurs.

Je commence par lui caresser le lobe de loreille, de la pointe de la langue, immédiatement imité par notre compagnon de jeu.

Comme si elle avait reçu une décharge électrique, elle se cambre et gémit aussitôt.

Elle est déjà fondante, sa réaction témoigne du plaisir quelle éprouve à recevoir les caresses conjointes de deux mâles.

Ce que nous faisons de concert, les seins dabord tout en continuant à mimer le cunnilingus de nos langues avides.

Elle soupire bruyamment comme si elle était déjà prise.

Jaime la faire languir, la pousser à implorer le rut, aussi je mattarde et savoure ces instants ne perdant rien de ce que les mains de lautre homme fait à mon épouse.

Volontairement je tarde à glisser mes doigts vers son sexe que je sais déjà trempé de désir.

Je griffe lintérieur de ses cuisses, Alain en fait de même, elle relève les jambes en les écartant pour nous inviter à plus de détermination, mais je retarde encore cet instant et savoure ces préliminaires, deux langues, quatre mains explorent ses creux et rondeurs en évitant soigneusement le contact de son sexe.

Elle ny tient plus, se tortille comme un vers et entame une plainte animale.

Ses mains saffolent, cherchent frénétiquement à happer nos membres quelle na pas de mal à trouver tellement ils sont tendus par lexcitation.

Elle palpe, tire, saisit, saccroche. Ses gestes incontrôlés, rendus maladroits par létat second dans lequel elle se trouve, nous procurent plaisir et douleur.

Les bourses pétries comme de la pâte, les verges quelle empoigne, sur lesquelles elle sagrippe pour se relever, échapper à notre harcèlement que subissent ses seins, son ventre, son cou, ses épaules, ses flancs.

Elle se courbe vers lui et avale goulûment sa verge tout en branlant ma queue.

Ses jambes écartelées sur son fruit mur, dégoulinant, les chairs gonflées, les lèvres ouvertes sur sa vulve, nous invitent à la prendre.

Je ny tiens plus et y glisse ma main, sur laquelle elle se frotte avec frénésie.

Mon acolyte prend des libertés car sil me rejoint de ses doigts curieux, il en introduit aussitôt deux dans son vagin. Puis il se jette sur son clitoris et se met à le sucer avidement.

Elle crie, lâche nos membres, cherche à séchapper le plaisir est trop violent, je la retiens, lemprisonnant de mon poids.

Pour étouffer son plaisir elle avale mon gland et se met à le pomper. Ses cris sont maintenant étouffés.

Je la retourne en lui maintenant la tête pour quelle ne cesse de me gratifier de cette gourmandise. Se retrouvant la croupe en lair, elle est aussitôt enfilée vigoureusement.

Elle sactive comme traversée par un courant de forte puissance, sempale, roule des hanches, accélère le mouvement. En suçant mon membre avec le même entrain.

Je linterrompt aussitôt et la fait basculer sur le côté, ce qui a pour effet de la priver soudainement du membre qui lassaillait.

Elle gémit du manque et je la pénètre à mon tour, excité que je suis par le plaisir que lui procure la copulation avec un autre mâle.

A nouveau elle en demande plus, je sors ma queue invite notre ami à la pénétrer à nouveau.

Ce petit jeu, à toi à moi dure une bonne demi-heure, ce qui a pour effet de la maintenir en état de désir, de frustration de jouissance afin de la combler plus encore par la suite.

Puis, alors quil la maintient empalée et quil accélère le mouvement pour enfin accéder à sa demande, je me glisse sous elle, parviens à son pubis. Je peux profiter pleinement du spectacle alors quelle me déguste le vit.

Son minou est trempé, il enserre de ses petites lèvres le membre luisant qui la ramone et les bourses de lautre homme claquant sur elle à chaque poussée, en sont dégoulinantes du jus quelle secrète.

Je découvre la forme de sa queue, moins longue que la mienne mais vraiment très large et parcourue de veines qui perlent à la surface.

Je ne peux résister à lenvie, ma langue sactive sur son clitoris, jinsère un doigt furtif dans son vagin pendant quil continue à lenfiler, passe une main sur ses fesses et lui introduis un autre doigt dans lanus afin de la combler pleinement.

La nuit est déchirée par ses cris de jouissance.

Je la veux maintenant et demande à Alain de me laisser place.

Je massied, elle vient senfiler sur moi alors que notre compagnon se place devant elle pour profiter de sa bouche.

Jaime cette sensation de sa fontaine damour coulant sur mes couilles et mes cuisses. Je lui pétris les seins alors quelle lèche avec gourmandise la verge puis les testicules de lautre homme.

Voyant cela, je ne peux plus contenir mon éjaculation et me déverse en elle la pourfendant de mes coups de reins saccadés.

Je me retire mais elle semble ne pas vouloir sarrêter là car alors que je commence à débander, elle me reprends dans sa bouche, invitant notre ami à se remettre à louvrage. Celui-ci se remet à la baiser en cadence.

A lentendre, jen conclue quelle est prête à continuer ainsi toute la nuit, ce qui a pour effet de me redonner envie et je sens ma verge gonfler à nouveau dans sa bouche.

Le plaisir pour nous trois est intense, pour ma part et celle de ma femme cest une nouveauté, nous navions jamais connu et ressenti cela auparavant, elle me le confirmera par la suite.

Finalement nous avons prolongé nos ébats pendant 3 heures en prenant quelques poses léchouilles pour se remettre ensuite à louvrage.

Depuis ce jour nous navons pas eu loccasion de tenter lexpérience à nouveau, mais il est certain que nous y reviendrons.

En tout cas cela a stimulé notre relation, même si nous nous entendions déjà parfaitement sur ce plan là avant cet épisode mémorable.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


15530
b
Moi aussi !
71 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ayant vecu une mauvaise experience sexuelle avec mon ex ,je peux en parler avec le nouvel homm renc?

image

Bonjour. Alors voila avec mon ex j'ai vecu une mauvaise experience sexuelle disons que l'on sait vu quelques fois que il savait que je ne recherchais pas une aventure et malgré cela pour notre premiere nuit d'amour il m'a demandé directe de me...Lire la suite

15 ans de mensonges

image

Salut à vous tous, Voilà mon histoire. J'ai connu mon mari il y a 15 ans. Nous avons eu un fils qui à 13 ans maintenant. Sexuellement ça n'a j'aimais été super mais bon on s'entendait bien et on s'entend toujours bien maintenant. Moi j'ai...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages