Histoire vécue Sexualité > Désir - Plaisir      (1442 témoignages)

Préc.

Suiv.

Absence de désir chez ma femme

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 615 lectures | ratingStar_41376_1ratingStar_41376_2ratingStar_41376_3ratingStar_41376_4

Mon épouse et moi-même formons un couple vraiment idéal : nous nous entendons très bien (je n'ai jamais rencontré quelqu'un avec qui le courant passe mieux qu'avec elle) , nos parcours sont parallèles, nous partageons l'essentiel de nos idées religieuses, politiques, sociales, nous entretenons une complicité très tendre, nous avons une fille que nous adorons, nous nous sommes répartis les tâches ménagères de manière équitable… et cela fait maintenant neuf mois et demi que nous n'avons pas fait l'amour. Vacances ou pas, matin ou soir, semaine chargée ou plus "light", rien ne change.

La situation s'est installée progressivement dans une sorte de routine d'absence, sans que je m'en rende vraiment compte. Comme Kote-Gaeshi, je me prends des vestes régulières, malgré une inventivité et un désir qui, de mon côté, ne faiblissent pas ; et malgré des tas et des tas de discussions calmes où mon épouse comprend mon point de vue. Je veux dire, un peu égoïstement, mon profond chagrin. Un tel désert, c'est très très très dur à vivre au quotidien, et devoir ravaler ses fantasmes finit par devenir un exercice de déglutition très douloureux.

Je veux aussi préciser quelque chose. Même si je ne l'ai pas cherché consciemment, je me suis retrouvé l'été dernier dans une situation où j'étais en mesure de tromper ma femme. Au prix d'un effort de volonté surhumain, je ne l'ai pas trompée ; mais cette expérience a constitué un révélateur terrible du degré de frustration auquel je suis arrivé, et à présent, j'enrage de ne pas avoir cédé.

Je suppose que Kote-Gaeshi est dans une situation similaire à la mienne. Perso, je ne veux pas brusquer ma femme. Je me considère sans orgueil comme un gentleman ; c'est en partie pourquoi elle m'a épousé, d'ailleurs. Je crois aussi que le fait même que nous soyons un couple si uni a fini par saper profondément le désir. Il y a une sorte de retour de manivelle, ou d'hypercorrection là-dedans, qui nous a conduit à nier la réalité de ce problème.

Je constate avec un certain soulagement que je ne suis pas le seul à me débattre dans cette mélasse ; mais je vois aussi que, semble-t-il, il n'existe pas de solution bien claire. Pour moi, je veux le dire aux messieurs ici, ce problème est en train de devenir un motif de séparation, au moins temporaire. Parce que, tout de même, le sexe est la seule chose qui distingue un couple d'une paire de colocs.

Mon épouse consulte une psy, mais pour l'instant elle n'a pas abordé directement la question. Moi non plus, je ne sais plus quoi faire ; mais après bien des doutes, je commence à être persuadé que le problème ne vient pas de moi. Je trouve très difficile d'aller consulter un (e) sexologue pour un problème qui n'est pas le mien. Je ne sais vraiment plus quoi faire.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


41376
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Histoire coquine : la première

image

Un voyage à Paris. Voilà un mois que je prépare ce voyage, Rendez-vous prix avec mes amis du net dans la Capitale française pour ce jour. Le soir, tous seront au rendez-vous, mais je n'ai pas insisté auprès de celui que je préfère, peur de...Lire la suite

Histoire coquine, la toute première

image

Un voyage à Paris, Voilà un mois que je prépare ce voyage, Rendez-vous prix avec mes amis du net dans la Capitale Française pour ce jour. Le soir, tous seront au rendez-vous, mais je n'ai pas insister auprès de celui que je préfère, peur de...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages