Histoire vécue Sexualité > Désir - Plaisir      (1442 témoignages)

Préc.

Suiv.

Archeologue ou profanateur???

Témoignage d'internaute trouvé sur france2
Mail  
| 150 lectures | ratingStar_260454_1ratingStar_260454_2ratingStar_260454_3ratingStar_260454_4
Ben oui, et le coup d'agrandir le cimetiere en 1970 et 5 ans plus tard se rendre compte qu'on aurait du faire des fouilles… !! Il ont fait des tranchées de 5 metres de profondeur et evidemment pas pratique… Pourtant là aussi la commune en agrandissant se cimetiere savait qu'elle se trouvait sur un lieu historique… Pareil pour le parking, on sais qu'il y a une construction, mais pas de sondages, ni fouilles. Peut-être est ce gardé au chaud sous le bitumer plus tard ? Et les ossemets que je trouve, plus l'auge intacte, je suis sur qu'un jour ils vont construire un mur contre les éboulement, et qu'ils vont "oublier" de dégager ces vestiges importants. Que faut il faire ? Rentrer au conseil municipal ? Surveiller (ce que je fais, mais helas suis as tout le temps la bas) ? Au plus je dénoncerais ce genre d'attitude, peut-être les gens parleront, et si pour cet immeuble en beton ce que l'on dit est vrais, il devrait être possible de faire des poursuites… Donc avant d'embeter les UDM qu'ils s'occupent deja de leurs sites archéologiques, car qui dit repertorié, ne veut pas dire protégé, et comme déja dit, les UDM ne sont pas les plus nuisibles, surtout a des profondeurs de plus de 80cm. Notre argent et notre histoire. Epaone est quand même un haut lieu historique ! Voici quelques décisions prises en ce lieu : - Un abbé ne doit vendre les biens de son abbaye que sous l'autorisation de l'évêque. Il ne doit pas affranchir ses serfs (esclaves) , car il semble injuste que les moines soient assujettis chaque jour au travail de la terre, leurs serfs puissent jouir du repos de la liberté. - Un évêque ne doit pas vendre le bien de son église sans l'aveu de son métropolitain, il peut seulement conclure d'utiles échanges. - Si un abbé trouvé en faute ne veut pas recevoir un successeur de son évêque, l'affaire doit être porté au métropolitain. - La chasse est défendue à tous les prêtres, et ils ne doivent avoir ni chiens, ni faucons. - Si quelqu'un a tué son serf sans le consentement du juge, qu'il expie cette effusion de sang par une pénitence de deux ans. Même pénitence aux catholiques tombés dans l'hérésie. - Un serf coupable de crime atroce qui trouve abri dans une église, est exempt seulement des peines corporelles. - Les nobles doivent venir à Noël ou à paques recevoir la bénédiction de l'évêque. - Il défend aux clercs de se livrer à la magie : il ne veut point qu'on ordonne des clercs factieux, usuriers et vindicatifs. - S'occupant aussi de la société laïque, le concile d'Epaone défendit le mariage entre parents de sang d'un proche degré, mit au ban de l'église tout meurtrier qui se serait soustrait à ses juges, et décida que le prêtre ne pourrait refuser l'extrême onction à l'hérétique mourant.
  Lire la suite de la discussion sur france2.fr


260454
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Histoire coquine : la première

image

Un voyage à Paris. Voilà un mois que je prépare ce voyage, Rendez-vous prix avec mes amis du net dans la Capitale française pour ce jour. Le soir, tous seront au rendez-vous, mais je n'ai pas insisté auprès de celui que je préfère, peur de...Lire la suite

Histoire coquine, la toute première

image

Un voyage à Paris, Voilà un mois que je prépare ce voyage, Rendez-vous prix avec mes amis du net dans la Capitale Française pour ce jour. Le soir, tous seront au rendez-vous, mais je n'ai pas insister auprès de celui que je préfère, peur de...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages