Histoire vécue Sexualité > Désir - Plaisir      (1442 témoignages)

Préc.

Suiv.

avec le banquier

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2193 lectures | ratingStar_17106_1ratingStar_17106_2ratingStar_17106_3ratingStar_17106_4

J'avais depuis quelques mois un projet en tête ; acquerir un bien immobilier que j avais reperai et pour lequel j avais craquer.Malheureusement il etait un peu cher et je me battai avec les banquiers afin de m en sortir !

J en etais a ma cinquieme banque mais je ne desespérai pas.Ce matin la il faisait tres froid je suis donc arrivée vétue d un bonnet cache nez, gant sans oublier ma doudoune ! J attendais quand le conseiller est venu me chercher, je l ai suivi dans son bureau et il m a posé un grand nombre de questions afin de cerner mon projet et surtout sa faisabilité.

C'etait un homme d une trentaine d année, assez mignon mais trop serieux a mon gout ! Il ma invité a me mettre a l aise il m a alors etablit un plan de financement mais le remboursement mensuel etait trop elévé pour moi me justifiant son taux par multiples raisons !

Cependant il m a dit qu il allait voir si il pouvait faire mieux, ajoutant que si j y mettais du bien ce serait possible ! A ce moment j 'etais loin de me douter mais quand il ma dit en me regardant dans les yeux " si je revois mon taux a la baisse il va falloir oter un bouton a votre chemisier"!J 'etais perplexe, je n en revenai pas de ses paroles mais j 'etais tellement troublé qu apres quelques hesitations, me sentant genée j 'ai decoutonné un bouton, mais bon apres tout ce n etais qu un bouton rien de bien grave !

Il me regardait toujours tres serieusement et tout en me posant encore des questions il me glissa "encore un" j'ai donc continué comme si de rien n "etais, puis il a continué a revisé son taux me demandant de descendre encore d un bouton, je me sentais genée mais tellement genée que cela était pour moi plus facile d obeir que de reagir et me revolter ! Aucun mot ne pouvait sortir de ma bouche c 'etait impossible !

Mon soutien gorge rouge commençait a lui étre visible, il me regardait intensement, profondemment mais tout en etant tres serieux et distant, en glissant ces petites phrasesjusqu a ce que mon corsage soit deboutonné completement, au bout de 10 minutes il m a demandé de me lever et il m a dit carrement "relevez votre jupe" , j 'etais ebahie de son audace et me sentai des plus soumise, j'ai alors obei une fois de plus , "je veux voir votre culotte " " plus haut " , je l ai alors relevé completement, a mon grand desespoir je portai un minuscule string qui ne cachait que l essentiel devant et rien derriere, heureusement que j 'etais face alui a ce moment !

Il avait toujours l air aussi serieux, il m intimidait en fait et je faisais tout ce qu il me demandait, même quand il m a demandé d oter mon soutien gorge je l ai fais doucement certes mais je l ai fait, j'ai eu du mal a le degraffer et je me sentais rouge de honte quand mes seins ont été libéré ils pointaient et cela a ajouté encore de la gene ! Il semblait toujours tres distant et ses mots etaient de plus en plus technique, j avais completement perdu le fil de ce qu il me disait ne suivant que ces interludes, le reste je ne l entendais plus, j 'étais rentré dans son jeu !

Tout en etant egal a lui meme, derriere ses lunettes je voyai ses yeux qui restait de marbre meme si il avait un regard fixant et destabilisant ! Il m a alors tendu un dossier et ma demandé de venir pres de lui pour m aider a le remplir ! Il a alors ecarté son fauteil et m demandé de me mettre a genoux contre le bureau, il ma tendu son stylo et m a demandé de remplir les formalités, il etait derriere moi, heureusement que j avais gardé mon chemsier et ma jupe elle etait tres souple et elle est retombée aux genoux, il ne voyait donc plus rien de mon intimité !

J'ai tout fais pour m appliquer a ecrire quand je l ai senti se rapprocher et il a alors pris mes seins dans ses mains, je me suis alors arretée un moment mais il ma prié d executer sa demande si je voulais être proprietaire un jour ! Mais il ne voyait pas ce que j ecrivais et comme il avait un immense bureau il me dit brusquement allongez vous sur mon bureau sur le ventre comme ça je pourais voir ce que vous ecrivez"!Mon coeur etait devenu fou et s emballait ! Mais j'ai une fois de plus repondu a sa demande favorablement !

Je me suis alors allongé completement sur son bureau il a a lors ravancé son fauteuil et regardait ce que j écrivai, j'ai alors fais expres de m alloger le plus possible comme cela mes seins etaient cacher ! Il ne disait plus rien regardait simplement puis j'ai commencé a sentir sa main gauche "continez a ecrire " me dit il tout en soulevant completement ma jupe ! J essayai de ne pas penser a mes fesses quasi nues sous son nez, je me disais mais pourquoi ai je mis ce string !!!! Il ne m a pas touché en relevant ma jupe mais j apprehandai son prochain geste essayant de me concentrer sur ma fiche ! Il ne faisait plus rien regardait vers mes fesses c est tout !

Ce moment a duré un certain temps car j etais deja en page deux de ce gros formulaire mais tout dun coup il prit brutalement mes jambes au niveau des chevilles et m a fait pivoter dans le meme sens, jambes ecartees les chevilles sur ses epaules puis il a commence a se rapprocher si bien que pour finir mes genoux etaient sur ses epaules, mes fesses en gros plan c est ça qu il devait voir, j en rougissai, qu il me voit comme ça, pour ne plus y penser j'ai essayé de remplir vite les dernieres pages quand j'ai commencé a sentir un truc humide et chaud sur mes fesses ! Il etait en train.

De me donner des coups de langue sur les fesses, la j'ai eu du mal a laisser faire je n arrivais plus ame concentrer et j'ai donc pris la decision d arreter car je commencai à être terriblement excitée a mon grand desespoir !

Il a alors continué a me butiné les fesses de sa langue, j 'etais trempée mais ça il ne le savait pas, d un mouvement brusque il a arraché mon string et fourré sa langue entre mes fesses, jamais on ne m avait fais celaje me disais " c est horrible ! Mais c est hum… c est bon "mince oui cest bon, je decouvrai un truc delicieux et j lai donc laissé s introduire dans cette partie vierge de mon anatomie ! C était carrement divin, a tel point que mes rougeurs avaient totalement disparues ! L excitation l avait emporté surtout quand il glissa vers mon sexe trempé !

La a ma grande surprise il me dit de me relever, ma gene est revenu a ce moment la - devant lui la jupe relevée, les fesses a l air, seins nus sous mon corsage ouvert - il m a alors fais une leçon de morale sur ce que je lui avais laissé faire afin d obtenir un bon taux, genée extrement genée je crois que c est a ce moment que j'ai renoué les boutons de mon corsage, ma jupe elle etait redescendue une fois de plus, il m a presque insulté me promettant une punition exemplaire !

J a i alors mis mon soutif et mon srting dans mon sac et je me suis dirigée vers la sortie moins vite que lui, il ma alors reconduite vers son fauteuil et m a penché en avant sur ses jambes, a relevé ma jupe et m a donné une terrible fessée, le rouge n etait plus sur mes joues, mais sous ses mains qui battaient mes fesses, j'ai essayé de me debattre mais il etait tres fort ! La il ma a lors retourné assise sur son bureau face a lui il m a ecartait les cuisses et m a ordonné de me toucher devant lui !

J'ai alors executer, j etais perdue mais tellement excitée, je n avais jamais fais ça devant un homme, il avait l air de se delecter, bizarrement moi aussi, je voyais son serieux laisser place au trouble dans son regard meme si cela n etait pas flagrant ! Il me regardait me carresser mais quand il a sentit que j allais jouir il ma arretait a baissé son pantalon, dans la meme foulée son boxer, liberant ainsi son sexe, il etait magnifique, splendide raide et fort ! Il m a alors fais descendre de son bureau je le chevauchai et je pensais savoir ce quil voulait, que je glisse sur lui mais avant que cela arrive il m aidit "utilise mon gland pour titiller ton clito" " mais ne fais que cela " j obeis et j'ai donc pris son sexe de ma main en le remuant afin qu il caresse mon clitoris…

Jétais litteralement trempée, j avais envie de me laisser glisser sur son sexe mais il m empechait mains sous mes bras afin de me controler ! Une fois de plus je ne savais pas ou il voulait en venir ! Il ma alors une fois de plus lui aussi, retournait fermement, seins et ventre contre le bureau et ma ordonné de terminer les dernires pages du dossier et qu il le dechirai si je stoppai ! J'ai executai, il matait mes fesses pendant ce temps puis j'ai senti un doigt cherchait ma chatte puis l introduire et faire des va et vient avant de y glisser d un seul coup sa queue enorme, j etais alors dans la quatrieme dimension, essayant de remplir ce formulaire, malgré les va et vient incessants, fort puissant que le bureau avancait par moment, j'ai quand meme continué jusqua la jouissance laissant un torchon de dossier derriere moi… dossier qui a sans nul doute fini a la poubelle…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


17106
b
Moi aussi !
6 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Histoire coquine : la première

image

Un voyage à Paris. Voilà un mois que je prépare ce voyage, Rendez-vous prix avec mes amis du net dans la Capitale française pour ce jour. Le soir, tous seront au rendez-vous, mais je n'ai pas insisté auprès de celui que je préfère, peur de...Lire la suite

Histoire coquine, la toute première

image

Un voyage à Paris, Voilà un mois que je prépare ce voyage, Rendez-vous prix avec mes amis du net dans la Capitale Française pour ce jour. Le soir, tous seront au rendez-vous, mais je n'ai pas insister auprès de celui que je préfère, peur de...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages