Histoire vécue Sexualité > Désir - Plaisir      (1442 témoignages)

Préc.

Suiv.

Correspondance fantasmesque avec time2play

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 556 lectures | ratingStar_4646_1ratingStar_4646_2ratingStar_4646_3ratingStar_4646_4

A mon tour de publier le mail que j'ai envoyé à cette inconnue, croisée sous le pseudonyme de Time2Play, suite à une magnifique rencontre virtuelle, une soirée sous le signe du désir partagé.

Vous trouverez aussi dans ce même forum le texte de Time2Play, publié sous le titre "Correspondance fantasmesque avec SavoirOser" (je passe en 2e, c'est donc moi qui ai copié l'idée de ce titre). D'avance merci pour vos éventuels commentaires.

------------------------------ -------------------------

Minuit et demie, peut-être un peu plus… ? L'écran m'attaque les yeux, la chaleur est moite, mon esprit est parfaitement réveillé. Mon corps aussi d'ailleurs, je dois faire le constat d'une onde sensuelle qui ne me quitte pas depuis un long moment, d'une érection persistante, bref d'un état d'indécence absolue, mi-nu, mi-couvert d'un ridicule calecon, ouvert depuis… Deux heures au moins que je discute avec une inconnue. Une inconnue dans le sens où je ne l'ai pas vue, pas rencontrée. Enfin, pas vue… si, en photo, très jolie, d'ailleurs. Une femme croisée sur le net, qui a désiré correspondre plus directement, croisée un peu par hasard, enfin pas totalement par hasard non plus. A partir de quand, peut-on dire que l'on a partagé quelque chose avec quelqu'un ? Deux heures que nous échangeons, fantasmons ensemble, imaginons certaines situations torrides que nous brûlons de concrétiser, est-ce déjà une aventure ? Depuis deux heures, je t'ai désirée, regardée, touchée, envisagée, caressée, fessée, prise, liée, abandonnée, rassurée. Depuis deux heures, tu m'as accueilli, retenu, offert, désiré, voulu, etc…

> Ne soyons pas lyrique, ce n'est que du désir, du sexe, non ? Tiens… une phrase me revient, une phrase que je viens d'écrire juste avant de déconnecter "je voudrais que tu te caresses, une minute ou deux, pas plus, en pensant à moi très fort, et que demain tu m'envoies un mail pour me dire à quoi tu as pensé". Tu m'as répondu que tu me voyais venir… Mais… mais une autre phrase me revient, et celle-là, c'est toi qui l'as écrite "dans ton lit, avant de dormir, tu vas te caresser en respirant très fort, à t'en faire tourner la tête. Mais sans jouir. Tu ne jouiras pas avant demain soir". J'ai donc moi aussi reçu des instructions. Ca, je ne m'y attendais pas ! Mais j'ai immédiatement accepté, sans discuter.

> D'ailleurs, la suite ne fut pas à la hauteur de ces deux heures d'échange que je venais de passer. Une fois dans mon lit, je me suis mis nu, il faisait très chaud. Je pensais à toi, évidemment. D'abord à toi en train de faire ce que je t'avais demandé quelques minutes avant. Puis à moi devant aussi suivre tes demandes. Je me suis allongé sur le dos, jambes ouvertes, épuisé déjà de mes émotions récentes. Mais impossible de te trahir, je devais faire ce que j'avais promis. Tout est affaire de concentration, et je n'ai pas l'habitude de respirer bruyamment. Pas besoin ? Ou je n'ose pas ? Je ne sais… Toujours est-il que j'ai commencé à me caresser lentement, et très sensuellement, fixant mon esprit sur ma respiration, et pensant à toi… Très vite, mon souffle s'est accéléré, très vite, je me suis masturbé fort, très vite ma tête a commencé a tourner, et surtout très très vite, la chaleur ambiante m'a terrassé, et empêché de continuer plus longtemps… Je n'ai donc pas eu de problème à me retenir de jouir, comme tu me l'avais demandé. J'ai bu à la bouteille, une grande quantité d'eau, et j'ai sombré dans un sommeil rapide.

> Voilà ce mail est pour toi, témoignage de ma promesse, comme je viens de recevoir le tien, témoignage de ta promesse, dont la lecture m'a remis en émoi.

------------------------------ -------------------------
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


4646
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Histoire coquine : la première

image

Un voyage à Paris. Voilà un mois que je prépare ce voyage, Rendez-vous prix avec mes amis du net dans la Capitale française pour ce jour. Le soir, tous seront au rendez-vous, mais je n'ai pas insisté auprès de celui que je préfère, peur de...Lire la suite

Histoire coquine, la toute première

image

Un voyage à Paris, Voilà un mois que je prépare ce voyage, Rendez-vous prix avec mes amis du net dans la Capitale Française pour ce jour. Le soir, tous seront au rendez-vous, mais je n'ai pas insister auprès de celui que je préfère, peur de...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages