Histoire vécue Sexualité > Désir - Plaisir      (1442 témoignages)

Préc.

Suiv.

Histoire fantasme

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1927 lectures | ratingStar_4730_1ratingStar_4730_2ratingStar_4730_3ratingStar_4730_4

Voici le début de l'histoire…

En fait nous avons pris le train pour aller en vacance à noël dans la famille dans le sud. A l'aller nous étions seul et nous avons fait l'amour ce qui était original et sympa…

Du coup nous avons fantasmé sur le fait qu'on aurait pu se retrouver seuls avec une femme sur le retour ! Tu serais cette personne…

Nous montons dans le train et cherchons nos places couchettes. Il faisait déjà nuit et le froid était glacial dehors ! Nous ne pensons qu'a une chose, nous mettre au chaud et a l'aise confortablement sur nos couchettes.

En ouvrant la porte Stéphanie sourit, nous te voyons et poliment te disons bonjour mais une idée nous traverse évidemment l'esprit à tous deux : le souvenir de ce fantasme où nous nous imaginions être dans cette situation et faisions l'amour a trois, essayant toutes les positions, fantaisies et originalités !

Tu es allongé, lisant un livre. En nous voyant tu te dis : tiens mignon ce petit couple…

Stéphanie porte une longue veste.

Après que j'installe nos petites affaires sur nos couchettes du haut, Stéphanie enlève son manteau et révèle une jupe très sexy et assez courte sous laquelle un collant la protège du froid et me demande de le mettre en haut…

Tu jètes des regards discrets à ses jambes…

Nous nous mettons alors à l'extérieur, regardant par la fenêtre et discutant… Tu n'entends que des murmures indistincts de notre conversation mais remarques de temps à autres de petits rires et des regards de coin vers toi. Parfois ma mains lui caresse les fesses par dessus sa jupe… De notre côté nous nous rappelons bien évidemment l'histoire que nous avions inventé et qui pourrait se prêter à la situation actuelle…

Elle se tourne alors en disant à elle même : "Il me faudrait mon livre qui est dans la valise… ", te regarde hésitante, se dirige vers l'échelle et monte quelques marches…

Je suis tourné vers vous, tj à l'extérieur et vous observe toutes les 2. Ta curiosité et ton envie ne peuvent t'empêchée, sachant que je t'observe, de regarder sous sa jupe sous laquelle tu discernes à peine les formes bien rebondies de son petit cul. D'1 regard elle s'aperçoit que tu regardes, et de plaisir autant que d'envie, elle se penche de façon effrontée alors que c'est clairement inutile…

Tu te sens troublée…

Elle redescend alors avec son livre, t'adresse un petit regard où se mêlent curiosité et sous entendus et se dirige vers moi qui l'embrasse avec un petit sourire aux lèvres.

Nous continuons de discuter dans le couloir (apparemment tj vide si ce n'est qu'occasionnellement perturbé par le passage bref d'1 personne) dans le champs de vision que t'offre la porte, tu nous observes, ma main caresse encore ses fesses mais certaines fois je soulève même sa jupes laissant parfois assez découvert pour que tu puisse regarder. Je remarque que tu le fais parfois…

Parfois tu te tourne et te met sur le côté. Le frottement du jean suffit à te faire remarquer que tu commence à être excitée… tu ne comprends pu trop le livre que tu lis, tu reprends plusieurs x le même paragraphe, tes idées se mélanges, perturbées par certaines pensées et images érotiques…

Nous décidons de revenir dans le compartiment, Stéphanie s'assied sur la couchette en face de la tienne et après avoir demandé ton prénom je te demande si ça te dérange si je ferme la porte à clé "contre les voleurs". Je baisse aussi les stores de la porte puis m'assieds a côté de ma chère et tendre. Tu es en jean séré et te tourne pour t'allonger sur le ventre, faisant mine de continuer à lire mais nous montrant ainsi tes fesses bien moulées dans ce jean…

Je caresse Stéphanie dans le dos, les épaules pendant qu'elle semble lire aussi. Tu remarques que nos regards s'arrêtent parfois sur ton corps et tes fesses…

Mes caresses descendent parfois sur ses jambes.

Au bout d'1 petit moment, je susurre un mot à son oreille. A peine + tard Stéphanie se lève et dis : "Ben il fait bien meilleur que dehors, je vais m'enlever ce pull… ", elle remonte alors l'échelle et s'allonge sur la couchette qui se trouve au dessus de la tienne. Tu ne vois rien mais l'entends s'affairer dans la valise. Je me met alors debout, face à toi et discute avec elle doucement. C'est alors que tu remarque la bosses qui déforme mon pantalon au niveau de mon sexe… tu restes un peu fixée sur cette vue qui ne fait que te troubler un peu +.

Je me rassois alors et ce faisant, lorsque mes yeux trouvent les tiens, je remarque où ton regard était fixé, tu les détourne alors vite pour les remettre sur ton livre. Tu entends les pas de Stéphanie qui redescend de l'escalier et se rassied à la même place. Sur le moment tu notes qu'elle a effectivement enlevée son pull. En y regardant juste un peu mieux tu t'aperçois que ses seins pointent fièrement sous celui-ci…

Le mouvement de ses épaules est rythmé par ceux du train, elle te regarde et te demande alors d'où tu viens, une conversation pour le moment anodine s'installant. Je n'avais cessé de lui faire de petites caresses presque machinales quand, en suivant ma main qui de + en + impétueuses semblent s'aventurer tj + haut (maintenant jusqu'a mi-cuisse, parfois sur l'intérieur) , tu remarques qu'elle a aussi enlevé son collant…

Après quelques minutes de dialogue préliminaire de connaissance…

Stéphanie : A laller nous étions seuls…

Toi : Tu dois être bien tranquille…

Stéphanie : Oui mais nous aimons aussi bien discuter, faire de nouvelles rencontrescest tj intéressant surtout quand ce sont des personnes intéressantes avec qui on peut échanger des choses.

Toi : oui cest sûr maisquentends tu par échanger ?

Stéphanie croise alors les jambes et tu taperçois quelle te fait le bon vieux truc sans avoir de culotte… malgré.

Stéphanie : tout dépend des personnes…

Toujours muet, je me place assis derrière elle, mes jambes collées aux siennes, mon visage un peu décalé du sien de façon à tavoir tj dans mon champs de vision. Jentreprends quelques caresses douces sur son ventre plat, sa taille.

Stéphanie : ben avec certaines personnes tu vas discuter psychologie, avec dautres cuisine, avec dautrece sera +sexe son sourcil gauche sétant relevé à cet instant, comme si elle cherchait à voir si cette dernière idée tavais touchée, troublée, intéressé ?

Toi, le regard fuyant pour ne pas trahir la soudaine petite excitation qui ta brièvement traversée : heuoui, cest vrai…

Moi : et puis je pense que ça dépend aussi de ce que lon entend par échanger, il y a des gens avec qui tu reste superflue, dautres avec qui tu peux aller beaucoup + profond dans certains sujet cette fois ma main qui traînait décidément de + en + sur ses cuisses, senfonça dans lobscurité de son entre-jambe créée par sa jupe, la faisant remonter encore +

Ton excitation grandissante, tu as envie de taventurer à passer à 1 étape supérieure + hot dans cette relation, mais tu nen es pas encore certaine de nos envies et ne veux pas gâcher cette discussion avec se couple décidément très sympa et mignon (bon ça forcément, étant lauteur que pourrais-je écrire dautre ? ;op).

Stéphanie : Je pense que quand on prend conscience que la vie est courte, il ne faut pas hésiter à essayer de nouvelles choses… de nouvelles expériences, non ?

Toi : Si, ça cest certain !

Tout en pensant : Si vous saviez1 nouvelle expérience que jaimerais bien là maintenant, cest vous faire lamour… ça serait bien sympa ça comme expérience.

Moi : Toi perso, tu penses être du genre à ne pas laisser passer une belle occasion ? Tu sembles plutôt être du genre à te contrôler, non ?

Toi : Honnêtement… non, je ne pense pas… bon, cest vrai quon ne se connaît pas encore bien, mais.

Moi : vraiment ?

Toi : oui, je crois que, mais à ce moment jembrasse à pleine bouche Stéphanie et lui caresse un sein de ma main droite…

Tu comprends cette fois quil ny a plus de doute sur nos intentions et décides de ne plus jouer les coincées.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


4730
b
Moi aussi !
21 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Histoire coquine : la première

image

Un voyage à Paris. Voilà un mois que je prépare ce voyage, Rendez-vous prix avec mes amis du net dans la Capitale française pour ce jour. Le soir, tous seront au rendez-vous, mais je n'ai pas insisté auprès de celui que je préfère, peur de...Lire la suite

Histoire coquine, la toute première

image

Un voyage à Paris, Voilà un mois que je prépare ce voyage, Rendez-vous prix avec mes amis du net dans la Capitale Française pour ce jour. Le soir, tous seront au rendez-vous, mais je n'ai pas insister auprès de celui que je préfère, peur de...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages