Histoire vécue Sexualité > Désir - Plaisir      (1442 témoignages)

Préc.

Suiv.

Les prostituées sont elles " utiles"?

Témoignage d'internaute trouvé sur forumfr - 20/06/11 | Mis en ligne le 23/03/12
Mail  
| 257 lectures | ratingStar_231377_1ratingStar_231377_2ratingStar_231377_3ratingStar_231377_4
Bonjour, Punchette, Votre enquête est-elle sociologique ou politique, ou est-ce une recherche-action ? Et que tirez-vous de ces 80 pages ? Je trouve étonnant pour ma part qu'il faille attendre plus de 70 pages pour que la notion de "plus vieux métier du monde" soit enfin écartée et que la prostitution soit replacée dans le cadre d'une société dotée d'argent… En revanche Grenouille, si le mariage et la prostitution ne sont pas une même chose, l'aspect économique de la dote jusqu'à très (très, très) récemment dans la plupart des sociétés patriarcales montre que les sentiments ne sont une priorité que depuis peu dans l'histoire humaine. Il ont toujours pu exister, certes, mais il est anachronique de trop les valoriser. Une journaliste interrogeait il y a quelques années deux femmes sur les critères de choix de leur conjoint idéal : la new-yorkaise répondait qu'elle voulait un homme séduisant et amoureux, sûr de lui, grand, etc… (le standard médiatique) , la paysanne chinoise… qu'elle voulait un homme travailleur qui ne boive pas trop et rapporte de l'argent. Les relations entre les êtres humains ne sont pas compliquées mais très complexe. Vouloir en saisir le sens si vite que des idées sont déjà tranchées à 20 ans par une solution unique et applicable à tous et partout paraît étrange parfois et pourtant, là encore, la complexité, les croyances, la religion, les transmissions, les peurs, les vécus familiaux explique le discours, la pensée ou la simple réaction… Étonnamment, je n'ai rien lu ici de très fouillé sur les causes de la prostitution. Il est vrai que le sujet n'est que peu travaillé même par les spécialistes. On peut invoquer certes le vieux serpent de mer du besoin masculin, si introuvable que les recherches ont plutôt fait apparaître une grande égalité voire une demande féminine légèrement supérieur (Hite, Bozon, Welzer-lang). On peut plus sérieusement se poser la question des difficultés masculines à accéder à une sexualité, mais suffit-il de dire que le physique, l'âge, l'assurance pose parfois problème ? La solitude masculine entre 20 et 50 ans est plus importante chez les femmes que chez les hommes (elles s'inverse ensuite du fait de la mortalité masculine plus précoce, ce qui devrait se tarir car les conditions de travail pour nos générations sont différentes de celles des générations de ces statistiques. Pourquoi si peu de prostitués pour autant de prostituées ? Ne faudrait-il pas remonter à la sexualité des hommes et des femmes pour mieux comprendre l'aspect si largement féminin de la prostitution ? On peut comprendre par le vécu, les croyances etc… comme je le disais que certain (e) s se voue à un idéal de pureté, d'une sorte d'utopie d'un monde sans prostitution (sans violence et sans maladie éventuellement pour d'autres ou pour les mêmes) mais le monde réel doit alors être transformé, profondément et pour transformer un monde il faut le connaître, comprendre les causes profondes… Les détracteurs de la prostitution ont beaucoup insisté, voire exclusivement, sur sa version la plus massive actuellement : la traite, la violence, la mafia etc… Commençons par dire que cette activité criminelle est… une activité criminelle. Comme l'est le trafic d'organe, l'esclavage domestique, le trafic d'armes etc… La pratique criminelle d'une activité ne dit rien en soi de l'objet utilisé. Les confondre aide-t-il vraiment à débattre ? De fait dans cette pratique criminelle le corps féminin est totalement réifié, comme les autres objets de trafic. Des étudiantes qui se retrouvent dans des grandes "maisons" parisiennes ou suisses d'escort girls n'ont rien à voir avec ce circuit. Des femmes mariées ou célibataires pratiquant une "activité de massage" occasionnelle soit de complément de revenu, soit de plaisir, soir des deux n'ont rien à voir avec les deux premiers… Quelles sont les raisons qui poussent des hommes à utiliser les services d'une prostitué ? Une seule raison unique ? Un seul cas de figure ? Quels sont les comportements de ces hommes avec les travailleuses du sexe ? Quelles sont les motivations de celles-ci ? Peut-on tout traiter d'une seule et unique manière, avec une seule et unique réponse ?
  Lire la suite de la discussion sur forumfr.com


231377
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Histoire coquine : la première

image

Un voyage à Paris. Voilà un mois que je prépare ce voyage, Rendez-vous prix avec mes amis du net dans la Capitale française pour ce jour. Le soir, tous seront au rendez-vous, mais je n'ai pas insisté auprès de celui que je préfère, peur de...Lire la suite

Histoire coquine, la toute première

image

Un voyage à Paris, Voilà un mois que je prépare ce voyage, Rendez-vous prix avec mes amis du net dans la Capitale Française pour ce jour. Le soir, tous seront au rendez-vous, mais je n'ai pas insister auprès de celui que je préfère, peur de...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages