Histoire vécue Sexualité > Désir - Plaisir      (1442 témoignages)

Préc.

Suiv.

Petite histoire (suite) ......

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1769 lectures | ratingStar_4785_1ratingStar_4785_2ratingStar_4785_3ratingStar_4785_4

… C'était doux et bon, je revenais peu à peu à moi. Il continuait de me laper comme pour ne pas laisser une seule goutte de ce que je venais de lui donner. Je le senti remonter doucement en faisant de tout petits baisers dans l'intérieur de mes cuisses, sur mon ventre, puis remonter sur mes seins, dans mon cou. Son corps chaud venant se coller sur le miens, brûlant de désir, je sentais son sexe gonflé de désir et d'envie contre mon ventre. Sa bouche avait le goût salé de ma jouissance, mes mains parcouraient ce corps doux et ferme. Il murmura alors à mon oreille "je veux te prendre maintenant, doucement ! ", tout en continuant de l'embrasser, j'accédais à sa demande en ouvrant les jambes ; alors avec une infinie douceur et tendresse, il s'installa entre mes cuisses, je senti sa verge me pénétrer. Il n'avait aucun mal à se frayer un chemin dans le creux de mon ventre, tellement les douceurs qu'il venait de lui prodiguer l'avaient lubrifier. Il s'installa au fond de moi, le plus profondément qu'il le put, nous restâmes comme ça, sans bouger, sans rien dire un long moment, juste à caresser nos deux corps et laisser nos bouches se découvrir encore et encore… puis lentement très lentement ses reins se mirent à bouger, laissant peu à peu place à de doux va et viens, il s'enfonçait profondément en moi et en sortait presque complètement, nos souffles s'accéléraient, nos baisers devenaient de plus en plus fougueux à la limite du sauvage au fur et à mesure que le rythme de ses reins accélérait. La chaleur peu à peu remontait dans mon ventre, je reconnu sans mal cette sensuelle sensation qui m'envahie chaque fois que le désir et le plaisir se mêlent dans cette brûlante escalade. Il se fit plus sauvage et animal, et cela ne me déplaisait pas, ses coups de reins étaient maintenant vigoureux et forts, m'arrachant des gémissements et des plaintes… sa langue cherchant toujours la mienne avec gourmandise, dans un souffle je lui réclamais de continuer encore, je l'assurais du plaisir qu'il me donnait, puis il calma son ardeur ; il voulait autre chose, il avait envie d'une autre position. Nous avions évoqué sur le net, au téléphone et par e-mail plusieurs fois les positions que nous préférions, et je lui avais parlé de mes goûts et mes envies… il était venu ce soir là avec l'idée et l'envie de combler tout mes désirs et mes fantasmes (tout du moins certains…). A ce moment là mon désir le plus profond fut qu'il me prenne comme bon lui semblerait, je lui dis que mon corps lui appartenait et qu'il pouvait en disposer comme il l'entendait, je lui faisais confiance et je savais déjà que quoi que fussent ses envies, il le ferait avec tendresse et sensualité. Il se redressa un peu et me demanda de me mettre sur le ventre, je le fis avec joie, il se mit à califourchon sur moi, sans peser de trop pour ne pas m'écraser, il passa ses mains chaudes sur mon dos, qu'il était doux, il y mêla sa bouche et ses lèvres dans de tendres baisers, sur mon cou, mon dos, mes reins… je le sentais descendre sur mes fesses, les embrasser, les palper, je sentais sa langue doucement s'insinuer entre les deux globes. Je m'ouvrais lui laissant la place pour continuer ses douces caresses, enfin il arriva à l'endroit qu'il convoitait, sa langue lécha consciencieusement l'entrée, cherchant à s'insinuer plus à l'intérieur, il me fouillait maintenant plus hardiment l'anus, à ma grande surprise les caresses qu'il m'y prodiguait m'excitaient davantage et me comblaient de plaisir, de nouveau mon sexe mouillait abondamment, il y recueilli d'un doigt un peu de ma mouille qu'il porta de suite à mon anus, il y introduisit son doigt, je ne pus retenir un gémissement de contentement, ce qui l'encouragea à continuer d'avantage, il faisait maintenant aller et venir son doigt dans ce petit trou étroit au départ, mais qui peu à peu sous la caresse se détendait, s'ouvrait comme une fleur et s'offrait à lui… je gémissais plus fort, il continua en y ajoutant un autre doigt avec la même douceur, augmentant encore le plaisir qu'il me donnait… "relève toi sur les genoux" me demanda-t-il, tout en continuant ses allers et venus il me guida pour me redresser, je lui offrait maintenant la vue la plus imprenable sur mon sexe dégoulinant. Je sentis ses mains me caresser, me fouiller. J'avais l'impression d'avoir tout ses doigts à l'intérieur de mon corps. Il y ajouta sa bouche, ses lèvres, sa langue… me caressant, me goûtant encore et encore, me lubrifiant ; je savais ou il voulait en venir et je le laissais m'y amener doucement mais sûrement, j'en avais moi aussi très envie, j'avais toujours eu peur de la sodomie, ayant eu une fois, une très mauvaise expérience ne m'engageant pas à recommencer ; mais avec lui tout était différent ce jour là, il m'y invitait, il m'y préparait avec douceur et tendresse, et je me sentais prête et confiante. Lorsqu'il jugeât que mon petit orifice était prêt, il se redressa derrière moi, pénétra doucement ma chatte suintante afin de lubrifier son membre, fit quelques va et viens pour lui redonner la vigueur qu'il n'avait que très peu perdu, continuant de doigter mon anus. Puis vint enfin le moment tant attendu ou il présenta son sexe à l'entrée de mon petit trou. Il y fit entré sans trop de difficulté le bout de son gland, me demandant de le prévenir si il me faisait mal, oh non je n'avais pas mal, bien au contraire, cette sensation toute nouvelle pour moi était étonnement douce, il pressa un peu plus son sexe afin de le faire entré encore, puis encore et encore toujours avec une extrême douceur et lentement, il m'arracha un cri, non pas de douleur, mais de plaisir. Il s'installa en moi, sans trop bougé au début, puis commença de doux va et viens, le plaisir qu'il me donnait était intense, jamais encore on ne m'avait donné un tel plaisir, moi qui en avait très peur, voilà que j'étais sodomisée… Il accompagna ses coups de reins de caresses sur ma vulve et mon clito, ce qui amplifia encore mon plaisir et le sien, mon anus étant vierge de cette pratique s'en trouvait serré, sa verge était enserrée dans cet étaux et je sentais bien qu'il ne pourrai pas tenir longtemps avant de jouir en moi. Accompagnés de ses caresses, ses coups de reins m'arrachaient des cris de jouissance, de plus en plus rapides et fort, je sentis monté une nouvelle fois cette vague déferlante qui allait m'emporter loin de là, loin de mon corps… Lorsqu'enfin l'orgasme arriva encore plus fort que celui qu'il m'avait procurer de sa langue et de ses doigts, je ne pu contrôler un hurlement de plaisir. Tout vibrait en moi, je sentais des contractions s'agitées en moi, et plus fortement encore dans mon anus qui tenait toujours emprisonné sa verge ; sous le coups des contractions, mon ami perdit lui aussi pied et je senti son sexe en moi secoué de milles soubresauts qu'il accompagna lui aussi d'un râle de plaisir et de contentement. Il venait de jouir en moi, qui plus est dans la partie la plus intime de mon anatomie. Je venais de me faire sodomiser pour la première fois de ma vie et j'en avais ressenti de la jouissance, mieux même j'en avais joui… Nous restâmes un moment imbriqué l'un dans l'autre, j'aimais sentir après la jouissance le sexe de l'homme doucement se rétracter en moi avant qu'il ne me quitte vraiment.

Depuis cette soirée, d'autres ont suivies, et chaque fois avec le même bonheur il me fait découvrir de nouvelles contrées, chaque fois il m'initie un peu plus à l'art de l'amour et du sexe.

Notre prochain voyage ? … peut-être en cadeau un autre homme ou une autre femme avec nous…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


4785
b
Moi aussi !
30 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Histoire coquine : la première

image

Un voyage à Paris. Voilà un mois que je prépare ce voyage, Rendez-vous prix avec mes amis du net dans la Capitale française pour ce jour. Le soir, tous seront au rendez-vous, mais je n'ai pas insisté auprès de celui que je préfère, peur de...Lire la suite

Histoire coquine, la toute première

image

Un voyage à Paris, Voilà un mois que je prépare ce voyage, Rendez-vous prix avec mes amis du net dans la Capitale Française pour ce jour. Le soir, tous seront au rendez-vous, mais je n'ai pas insister auprès de celui que je préfère, peur de...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages