Histoire vécue Sexualité > Désir - Plaisir      (1442 témoignages)

Préc.

Suiv.

Souvent, je refuse quand mon mari me demande de faire l'amour

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 548 lectures | ratingStar_139297_1ratingStar_139297_2ratingStar_139297_3ratingStar_139297_4

J'ai un peu plus de 50 ans, et j'ai vécu, un peu ta situation (moins de besoins que ton mari tout de même, mais trop souvent à mon goût de toute manière). Et comme toi, c'était la g.ueule si je refusais, j'avais l'impression de ne pas être "normale" puisque pas d'envie et surtout, je crois que dans ces cas là, nos conjoints savent nous culpabiliser avec peu de mots.

Comme toi, je rêvais de le voir prendre une maîtresse pour avoir un peu de "repos sexuel". Mais il m'aimait (m'aime toujours d'ailleurs) sincèrement, et pensais certainement "m'honorer" tout en se faisant plaisir.

J'ai mis de (très) longues années avant de lui faire comprendre qu'il me cassait les pieds, que son besoin était grandement plus physique (érection matinale par ex.) que cérébrale etc… Inutile de te dire qu'il le prenait très mal, et qu'en réunion il ne se privait pas de dire que je n'étais pas très portée côté sexe. Ce qui, pour les personnes de ma génération était assez offensant vu le contexte de libération de la femme dans lequel nous vivions.

Qu'à cela ne tienne, j'ai préféré passer pour la femme quelque peu frigide qu'on a bien voulu penser (difficile à comprendre pour certains car je crois être relativement jolie femme ce qui contraste avec mon comportement soi-disant).

Et depuis quelques années maintenant, mon mari s'est habitué à "une séance" hebdomadaire au mieux, ce qui me convient parfaitement.

Là encore, j'ai droit à quelques griefs, quelques mouvements d'humeur, mais je fais avec, et le reste de notre relation est d'ailleurs très harmonieuse. Il s'y est fait. Mal certes, mais je crois qu'il m'aime vraiment, et si je l'agace un peu (beaucoup parfois) avec mes refus, il doit l'accepter ou il sait très bien que je suis capable de partir.

Voilà résumé, ma propre situation. Je répète qu'il ne m'a jamais harcelé au point de ton mari, mais là aussi je crois qu'il y a une habitude. Plus il en a, plus il en demande et plus il en aura besoin. Il paraît que c'est physiologique ça ! A voir.

Nous ne somme plus au temps de nos grands-mères qui n'avaient d'autres alternatives que de se faire faire une douzaine de gamins parce que pépé était toujours grimpée dessus. Je sais que c'est un peu vulgaire ce que je dis, mais combien de femmes ont vécu bien malgré elles, sans pouvoir réagir ce que tu vis et à l'époque pas de pillule. Il n'y avait qu'à subir.

Nous sommes au 21ème siècle, réagis, comme tu peux et comme tu le sens, mais réagis, tu n'as aucunement à culpabiliser parce que tu "ne veux pas".

Bon courage à toi.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


139297
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Histoire coquine : la première

image

Un voyage à Paris. Voilà un mois que je prépare ce voyage, Rendez-vous prix avec mes amis du net dans la Capitale française pour ce jour. Le soir, tous seront au rendez-vous, mais je n'ai pas insisté auprès de celui que je préfère, peur de...Lire la suite

Histoire coquine, la toute première

image

Un voyage à Paris, Voilà un mois que je prépare ce voyage, Rendez-vous prix avec mes amis du net dans la Capitale Française pour ce jour. Le soir, tous seront au rendez-vous, mais je n'ai pas insister auprès de celui que je préfère, peur de...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages