Histoire vécue Sexualité > Échangisme      (342 témoignages)

Préc.

Suiv.

Conseil d'ami (e)s libertins ?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies - 03/11/10 | Mis en ligne le 27/06/12
Mail  
| 833 lectures | ratingStar_272329_1ratingStar_272329_2ratingStar_272329_3ratingStar_272329_4
Bonjour Amis libertins, Qui aura le temps de me donner son avis sur mon histoire ? J'ai épousé en second mariage, un homme merveilleux. Je ne peux pas trouver d'autre mot. IL me rend heureuse et m'apporte tous les jours de très belles preuves d'amour. Je l'aime profondément. Je sais à quel point la sexualité est qqchose de primordial pour lui dans la vie de couple, et je sais qu'il a raison. Lors de son premier mariage il trompait régulièrement sa femme, et m'en a longuement parlé, du pourquoi du comment… Aujourd'hui il ne veut plus cela et souhaite vivre épanouie avec moi. De fil en aiguille, il m'a emmenée vers le libertinage. Au début, j'avais aussi envie de 'savoir'… Donc nous avons commencé à jouer mais je lui ai imposé mes règles : pas d'échangisme. Hors de question pour moi, si jalouse, De le voir baiser une autre fille et pas très envie, moi qui n'ai connu en tout et pour tout 3 mecs dans ma vie, de me laisser. Baiser par n'importe qui… Nous sommes allés en club de nombreuses fois. Parfois c'était très 'dur', parfois c'était sympa, Mais jamais je n'ai apprécié au point de trouver cela excitant et surtout je n'ai que rarement eu l'impression que ça nous rapprochait… On en a longuement parlé… Il a essayé de comprendre, petit à petit tout cela a évolué. "Ok ce sont les filles qui ne t'excitent pas, on va essayer les mecs ; -) "'… après tout, il a peut être raison… J'ai accepté, c'était en effet plus facile pour moi que les filles lol, mais absolument loin de ce que je me sens être vraiment. On a continué ainsi des années, à essayer de m'y faire trouver du plaisir mais aussi souvent à se disputer sur ce seul et unique sujet. Puis, j'ai décidé d'arrêter d'essayer de me comprendre et d'aimer cela, juste d'être ce qu'il attend quand on y va : un salope. De jouer en faisant -avouons le - un peu semblant. Mais parfois les soirées se passent mal : il m'arrive de bloquer sur certaines personnes, sur certaines situations. Il continue à me répéter qu'il préfererait aussi pouvoir baiser les filles, que ce serait tellement plus simple… Et au final, force est de constater que je n'arrive pas toujours à gérer. Pour moi, il n'est pas envisageable de quitter mon homme. Je l'aime, il me rend heureuse et il m'offre. Une vie merveilleuse, mais je n'ai pas encore toujours les bonnes réponses à la gestion de cette sexualité "hors normes " ALors à ceux dont la réaction serait 'c'est un salaud, quitte le' je réponds que non, il a l'honneté de me faire part. De ce qui est important pour lui dans notre couple, il a l'intelligence de m'écouter, d'essayer de comprendre certaines de mes réactions. J'essaye juste de trouver les "recettes magiques" pour gérer au mieux tout cela. Cela fait maintenant 4 ans que je vis 'notre libertinage'. Nous allons environ une fois par mois en club, nous jouons sur internet. …et je continue, au fond de moi, à me dire qu'un jour ce différent nous séparera. Amis libertines, certaines d'entre vous ont elle réussi à passer ce cap et à vivre cela pleinement en harmonie avec. Leur chéri ? Votre témoignage m'aiderait tellement… Bizz.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


272329
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.



Commentaires pour cette histoire  Ajouter un commentaire

Par tendreloup | le 28/11/12 à 15:36

Bonjour, ma réponse vient un peu tard... J'ai un peu le même parcours que votre mari. 25 ans de mariage dans la tromperie et le mensonge, Mon épouse m'a quittée dégoutée de mon attitude et de mes tromperie. Je me suis remis en cause pensant que coucher avec d'autres était pour me prouver ma virilité ou que j'étais un "Homme"... Puis j'ai vécu seul quelques années collectionnant les aventures brèves me lassant très vite de mes conquêtes puis j'ai rencontré Brigitte. nous avons vécu un an chacun chez soi avant de se mettre en couple et je ne lui ai rien caché de mes turpitudes lui promettant de tout lui dire si je devais être infidèle. Tant que nous nous voyions 3 ou 4 fois par semaine aucune tentation ne s'est fait sentir mais après quelques mois, mon désir de plaire à refait surface. D'un naturel attentif et jaloux, Brigitte n'a pas tardé à remarquer le changement et nous avons parlé franchement. comme je lui avais avoué quelques escapades en club libertin avec mes certaines maitresse elle a posé beaucoup de questions puis m'a dit vouloir voir ce que c'était mais sans relations avec d'autres... Nous sommes sortis une première fois. La tension était palpable et nous sommes reparti rapidement. Quelque semaines plus tard elle m'a demandé de retourner nous sommes sortis dans le même club mais le vendredi soir ou seuls les couples sont acceptés et jour ou il y a moins d'affluence. Après deux heures assis à boire un verre, je l'ai emmené dans les coins calin, nous avons joué les voyeur et je me suis occupé d'elle la caressant sans cesse. après un bon moment un couple nous a approché et s'est montré légèrement entreprenant ce qui a rompu le charme. Nous sommes sorti ainsi environ une fois par mois et petit à petit nous avons pris plaisir à l'exhibition et au voyeurisme, parlant librement des autres couples des fantasmes qu'ils m'inspiraient et chaque fois je ne m'occupais que de ma compgne. avec le temps, elle a accepté quelques caresses d'atres personnes pendant nos ébats puis une fois elle apris l'initiative de toucher un homme et même si nos début ont été long nous sommes arrivés à pratiquer le mélangisme. Je me suis rendu compte que c'est plus l'atmosphère qui règne en ces lieu qui m'excite. elle n'est pas une pratiquante absolue mais cela suffit à notre entente, nous en parlant souvent sans heurt et je crois que ce compromis me va bien. Je ne ressent plus le besoin de regarder les autres femmes autour de moi nos sorties me suffisent à me sentir libre de conquérir d'autres femmes même si cela se résume à quelques caresses une fois par mois. L'important est de se sentir bien complice et de bien définir les limites. Bon courage et tenez bon ce serait dommage de tout gacher pour un petit d'férent d'dées ou les compromis peuvent apporter la solution

Histoires vécues sur le même thème

Libertinage, mode de vie ou fuite en avant??

image

J'ai passé 16 ans avec la même femme sans jamais la tromper, c'était ma première femme (je l'ai rencontrée à 17 ans, j'en ai 34 aujourd'hui). Aujourd'hui que nous sommes divorcés, je peux enfin vivre ces envies contre lesquelles j'ai lutté...Lire la suite

Est ce que mettre en évidence les différences culturelles est forcément du racisme?

image

" Mettre en évidence les différences culturelles" non, je pense que ce n'est pas du racisme. Par contre, juger, blâmer et rejeter ces gens d'autres cultures, oui cela peut paraître du racisme. Et encore. Après tout, n'avons nous pas le droit de...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages