Histoire vécue Sexualité > Échangisme      (342 témoignages)

Préc.

Suiv.

Echangisme pour combler l'ennui sexuel?

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1389 lectures | ratingStar_16136_1ratingStar_16136_2ratingStar_16136_3ratingStar_16136_4

Je suis une jeune femme de 30 ans, je vis maritalement avec un charmant garçon depuis plusieurs années déjà.

Au début, j'ai cru que celui-ci allait m'emmener vers des horizons nouveaux.

J'ai découvert les joies de la jouissance, j'étais allors âgée de 19 ans, c'était formidable, cette personne arrivait à me faire jouir vaginalement presque instantanément.

Depuis ce jour, j'ai cherché à revivre ces émotions, je n'ai malheureusement jamais été aussi comblée, je jouis régulièrement mais de manière clitoridienne.

Je m'ennuis sexuellement et lui aussi je crois et pourtant nous nous aimons beaucoup pour pleins d'autres raisons.

Un ami à moi, m'a fait découvrir il y a quelques années un club échangiste, au début j'étais génée et puis au fil de la soirée, j'ai, un peu malgré moi, prise par le feu de l'action participé à des ébats amoureux.

J'ai ressenti un plaisir immense et depuis, j'en rêve encore parfois.Je trouve cela très excitant de voir tout ces corps étendues, ses souffles de plaisirs au pluriel, l'innatendu…

Nous sommes allés dans un club assez récemment avec mon ami, c'est lui qui m'y a poussé, j'ai pris énormément de plaisir et pourtant nous avons été très sages (du mélangisme mais pas d'échangisme).

Mon problème c'est que je pense que cela peu très vite devenir une drogue, et que du même coup, le rapport sexuel à la maison devient presque rébarbatif ?

Mon ami, aime beaucoup la fellation, moi aussi j'adore le lui faire mais je n'aime pas prendre son sperme dans ma bouche, cela me donne le haut le coeur, c'est plus fort que moi, il s'en plaint (c'est pour cette raison qu'il veut s'adonner à l'échangisme) et la sodommie ce n'est pas mon truc.

Pourtant je me trouve très sexuée, je pourrais faire l'amour toute la journée, n'importe où mais j'ai comme l'impression que nos corps ne sont pas en accord, il attend trop de choses que je ne suis pas en mesure de lui apporter de manière enjouée (car je le fais, mais cela se termine pas toujours très bien) et puis il fait une fixation sur l'avalage, pour lui je suis asexuée.

Qu'en est-il d'après vous ? Peut-on aimer le sexe sans pour autant aimer le sperme et la sodomie ?

Où dois-je me faire soigner ? Et de quelle manière ?

Y a t'il un truc pour dépasser mes réticences quant au gout du sperme, c'est plus la texture, la chaleur et l'intensité du jet qu'autre chose qui me gêne.

J'ai l'impression que fréquenter les clubs ce n'est dans notre cas qu'un moyen de vivre avec d'autres ce que notre compagnon ne nous offre pas ou alors un moyen d'avoir ds rapports sexuels avec d'autres personnes de manière plus bestiale, je m'explique, c'est à dire sans le sentiment d'amour, cela permet le rapprochement de corps nouveaux avec l'excitation que les premières fois procurent, à savoir que c'est presque toujours une première fois.

Mais qu'en est-il vraiment ? Est-ce que vous rechercher à fuire votre existance, essayez-vous de faire des choses que vous ne faites pas avec vos partenaires, où bien cherchez-vous à multiplier les conquêtes en tout bien tout honneur ?
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


16136
b
Moi aussi !
5 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Libertinage, mode de vie ou fuite en avant??

image

J'ai passé 16 ans avec la même femme sans jamais la tromper, c'était ma première femme (je l'ai rencontrée à 17 ans, j'en ai 34 aujourd'hui). Aujourd'hui que nous sommes divorcés, je peux enfin vivre ces envies contre lesquelles j'ai lutté...Lire la suite

Est ce que mettre en évidence les différences culturelles est forcément du racisme?

image

" Mettre en évidence les différences culturelles" non, je pense que ce n'est pas du racisme. Par contre, juger, blâmer et rejeter ces gens d'autres cultures, oui cela peut paraître du racisme. Et encore. Après tout, n'avons nous pas le droit de...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages