Histoire vécue Sexualité > Échangisme      (342 témoignages)

Préc.

Suiv.

Libertinage, découverte et apprentissage

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1675 lectures | ratingStar_44302_1ratingStar_44302_2ratingStar_44302_3ratingStar_44302_4

J'ai commencé à libertiner jeune, sans le savoir. Le mot "libertin", je pense que je le connais depuis moins de 5 ans. Ou, plus précisément, je l'avais lu et entendu sans en comprendre du tout le sens…

Ma première expérience, un trio FFH, s'est déroulée avec un couple pour lequel c'était aussi une première, il n'y a donc pas eu de mentorat de la part de l'un ou l'autre.

Des années plus tard, j'ai eu un amoureux qui avait déjà connu quelques expériences échangistes. Je n'ai pas eu l'impression qu'il était mon mentor car ces envies étaient déjà présentes en moi, notre rencontre a fait que nous avons vécu dans le réel ce qui n'était qu'imaginaire. Et, curieusement, il a eu du mal à supporter de me voir avec un autre homme, ce qui a écourté très vite la tentative.

Un peu plus tard encore, un amoureux m'a fait découvrir mon premier club échangiste, il y a 4 ans et demi. Cela me plaît qu'il m'ait fait découvrir cet univers, qu'il nous ait permis de rencontrer un homme seul et deux ou trois couples. Comme j'étais amoureuse, cela a été une belle découverte. Notre relation s'est arrêtée et, depuis, je n'ai plus vécu que comme une libertine, assumant enfin celle que j'ai toujours été. Je peux dire qu'il a été l'initiateur mais je ne me suis jamais sentie l'élève ni dominée.

Il m'est arrivé plusieurs fois d'être l'initiatrice, quelquefois sans le savoir (sans que je le sache a priori, certains hommes m'ont dit qu'il s'agissait de leur première soirée en club). Il m'est arrivé aussi d'accompagner des hommes dont c'était la première soirée en club, idem pour un couple. Qu'est-ce qui me plaît ? J'aime expliquer le contexte, les codes, la façon dont cela fonctionne… Il n'y a, bien entendu, aucune corrélation entre le fait d'accompagner quelqu'un et le fait qu'il se passe quelque chose avec ce quelqu'un, c'est totalement secondaire.

Dans la vie, j'aime expliquer… Dans le contexte libertin, j'aime aussi expliquer, partager mon expérience avec des personnes dont je sens que nous sommes en phase. Je pense que cela les sécurise, puisqu'il n'y a pas de rapport de force, qu'il y a une grande liberté d'action et de paroles.

Ce que j'aime dans ce type de relations, c'est que cela crée une très belle complicité. Ecouter les questions qui sont quelquefois assez naïves, apporter des réponses nuancées (je dis souvent que ma façon de voir le libertinage n'est pas représentative de la façon dont d'autres, notamment les femmes, voient le libertinage) , discuter de cela et de tout autre chose.

Ce qui a souvent étonné les participants à nos déjeuners, dîners, happy hours, nuits mutines et autres trucs non mutins, c'est la liberté de parole sur tous les sujets, liée au fait que nous partageons - de fait - le plus intime. Il en va de même pour des relations de type initiateur-initié, la parole est libre, hors contraintes.

Souvent la relation commence par une découverte puis elle avance dans le temps sur des registres qui peuvent être différents. L'initié peut se dire "ce n'est pas pour moi, ce type de relations" ou "je ne me sens pas prêt mais je suis content d'avoir découvert ce que c'était". L'initié peut découvrir un nouvel univers et s'y sentir tout de suite très à l'aise. Certaines relations sont suivies et débouchent sur une relation érotico-amicale et quelquefois uniquement amicale. Je trouve que cela donne une très grande liberté de ton et d'action.

Le concept de Nuit Mutine a été créé dans le but d'initier les nouveaux, de les prendre par la main pour leur faire découvrir, s'ils le souhaitent, ce qu'est un club échangiste. Beaucoup de débutants ont fait leurs premiers pas lors des Nuits Mutines, et ont pu parler de leurs envies lors des déjeuners et autres trucs que nous avons organisés.

On peut très bien être l'initiateur/trice sur un certain aspect des choses et être initié sur un autre aspect des choses. Je peux dire que je connais le libertinage, les relations à deux, à plus de deux etc… et mon point de vue a un sens. Par contre, d'un autre côté, je suis toujours en découverte. Dans l'une de mes relations actuelles, je suis initiée, dans l'autre je suis les deux et initiatrice et initiée puisque nous avançons ensemble en apprenant l'un de l'autre.

Dans tous les cas de figures, je trouve cela valorisant, oui. Satisfaisant pour l'ego, oui.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


44302
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Libertinage, mode de vie ou fuite en avant??

image

J'ai passé 16 ans avec la même femme sans jamais la tromper, c'était ma première femme (je l'ai rencontrée à 17 ans, j'en ai 34 aujourd'hui). Aujourd'hui que nous sommes divorcés, je peux enfin vivre ces envies contre lesquelles j'ai lutté...Lire la suite

Est ce que mettre en évidence les différences culturelles est forcément du racisme?

image

" Mettre en évidence les différences culturelles" non, je pense que ce n'est pas du racisme. Par contre, juger, blâmer et rejeter ces gens d'autres cultures, oui cela peut paraître du racisme. Et encore. Après tout, n'avons nous pas le droit de...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages