Histoire vécue Sexualité > Échangisme      (342 témoignages)

Préc.

Suiv.

Mes débuts de libertinage

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2522 lectures | ratingStar_217924_1ratingStar_217924_2ratingStar_217924_3ratingStar_217924_4

Et sans le savoir, j' ai été moi aussi " recrutée ".Quand je faisais mes études à Paris, pour me divertir, je m' étais inscrite dans une assos de randonnée pédestre. On randonnait tous les week-end, c' était chouette, il y avait des participant (e) s de tout âges et de tous milieux sociaux-culturel… Il y avait cette femme, d' une quarantaine d' années, petite, ronde, cultivée, très courtoise aussi bien avec les femmes qu' avec les hommes. Moi, jeune étudiante, pas beaucoup d' argent en poche, qui ne mangeais pas forcément tous les soir à sa faim… mais bon. Un jour, elle demanda à l' organisateur des randonnées des info sur moi : qui je suis, quel âge que j' ai, quelque je fais dans la vie… on a été présenté, on a sympathise, on a fais la rando ensemble tout en discutant, ou plutôt c' était elle qui me posait des questions sur ma vie, mes objectifs, mes espérances… ce fut ainsi pendant 3 week-end de suite. En faite, elle recrutait ses futurs " filles ".Elle avait créé une Assos d' Echange et de Patage (ciné, restau, soirée danssante, débat autours de thèmes choisis, psycho…) qui s' appelait " Suavity-club " (ça donne rien si vous le rentré sur Google). Sa clientèle était des hommes de tout âges, chefs d' entreprises, des secrétaires particulier du ministre de… , des ex du show biz… , des médecins, tous triés sur le volet et surtout en fonction du poids de leur chéquier. 8000 francs par mois pour les hommes… beau ou moche c' était le même prix. Pour les femmes, on disait, " les adhérentes ", gratuit si tu étais belle, grande, intelligente, et jeune, surtout jeune. 2000 franc pour les 30/35 ans, 3000 francs pour les 35/50 ans. Pour moi c' était gratuit, ma copine qui randonnait avec moi, pour elle c' était : " elle n' est pas vraiment le genre de la maison "… (elle avait un enfant, un peu forte, allure très masculine…) donc elle ne faisait pas l' affaire. Il n' y avait pas de club house, les soirées se tenait dans le salons des grands hôtels à Paris, service voiturier, maître d' hôtel, repas gastronomique… Je ne pouvais pas me payer des soirées à 300 francs donc c' était toujours gratuit pour moi, ben ouais koi, j' étais jeune, pauvre, il parais que j' étais belle, comme toutes les autres " adhérentes ". Pour s' assurer de ma présence à ses soirées, elle envoyait sa voiture (son époux) me cherché dans ma chambrette d' étudiante, avec des consignes bien précises. A l' époque c' était le " grunge " qui était à la mode, et pour sorti, je m' habillait en " faux garçon " genre gavroche… ça ne lui plaisait pas. Elle disait à son mari : rassure toi qu' elle s' habille en fille, qu' elle mette ses jambes dehors… qu' elle se découvre un peu… et le mari qui me servait de chauffeur, passait ma tenue en révision… Dans les soirées, elle me présentait à des hommes de 40/60 ans, j' avais 22 ans, en gros j' étais le jouet qu' il fallait absolument posséder… oui oui c' est bien ça. La soirée se déroulait sans accro, vraiment très bien. Le lendemain, elle m' appel chez moi pour me dire, il y a un homme qui voudrait te rencontrer, il est très bien, a une très bonne situation, très poli, très courtois (en gros elle fait la vente koi) … et bla bla bla. Moi pas sauvage pour un sous, mais un peu bêbête, à 22 ans ou est encore bêbête, donc j' accepte de rencontrer cet homme, on vas au resto, on mange, on discute, monsieur paye en carte bleue discrètement, j' ai le ventre bien rempli, et la peau bien tendu… mais pas question de coucher. Monsieur me ramène chez moi, on se fait la bise dans la voiture… et c' est fini. Elle me rappel pour me demander un compte rendu de la soirée, je lui raconte en détails… voilà quoi. Elle me rappel pour me demander un compte rendu de la soirée, je lui raconte en détails, elle me demande si j' accepterais de revoir cet homme… je dis… bien sure que oui, il est charmant… c' était sans savoir que j' étais " l' appât ". Donc je revoie cet homme et on couche toujours pas, elle lui dit : " elle est jeune, il faut lui laisser le tps… "
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


217924
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Libertinage, mode de vie ou fuite en avant??

image

J'ai passé 16 ans avec la même femme sans jamais la tromper, c'était ma première femme (je l'ai rencontrée à 17 ans, j'en ai 34 aujourd'hui). Aujourd'hui que nous sommes divorcés, je peux enfin vivre ces envies contre lesquelles j'ai lutté...Lire la suite

Est ce que mettre en évidence les différences culturelles est forcément du racisme?

image

" Mettre en évidence les différences culturelles" non, je pense que ce n'est pas du racisme. Par contre, juger, blâmer et rejeter ces gens d'autres cultures, oui cela peut paraître du racisme. Et encore. Après tout, n'avons nous pas le droit de...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages