Histoire vécue Sexualité > Échangisme      (342 témoignages)

Préc.

Suiv.

Rencontre, libertinage dans le couple

Témoignage d'internaute trouvé sur france5
Mail  
| 1353 lectures | ratingStar_84075_1ratingStar_84075_2ratingStar_84075_3ratingStar_84075_4

J'ai l'impression que l'échangisme est plus un phénomène de mode (même s'il n'est pas nouveau). Une façon d'être "in", une volonté de ne pas ressembler à monsieur et madame tout le mode, peut-être de se sentir exceptionnel dans sa sexualité puisque de nos jours, il semble falloir être exceptionnel à tout niveaux.

Je reste cependant persuadée, du haut de mes 23 ans, que l'échangisme est un frein pour un couple, une remise en question perpétuelle qui empêche l'épanouissement, qui provoque peut-être un fugace plaisir mais aussi peut-être le dégout, le jalousie, une perte de confiance en son couple.

Or, nous avons tous besoin d'un cadre rassurant, d'un compagnon avec lequel on puisse se sentir en sécurité à 23 ans comme à 52 ans.

Il y a 2 ans, j'ai connu un homme qui avait pour habitude de pratiquer l'échangisme. Nous sommes restés 1 année ensemble. Pendant tout ce temps, il n'a cessé de vouloir me convaincre de le suivre pour son plaisir. Il a quand même respecté mon refus mais nous nous sommes séparés au bout de quelques temps. Je n'ai jamais accepté de le faire, je ne dis pas que je n'ai pas quelque fois hésité. J'en ai eu envie parfois. Mais avec le recul, je pense avoir fait le bon choix. Je l'aurai très certainement mal vécu et je n'aurai de toute façon pas pu continuer à l'aimer comme j'avais envie de l'aimer.

Aujourd'hui, j'aime un homme qui me trompe allègrement. Il n'essaie même pas de le dissimuler. Il déteste l'échangisme et considère que seul les couples libres (de faire ce qu'il veulent avec qui ils veulent) peuvent durer. Je crois que cette situation est bien pire que la précédente, puisque'on ne me donne pas le choix. Ce dernier m'assure que les femmes, après avoir vécu une vie de couple (forcément désastreuse) en viennent à considérer que seul ce type de "contrat" peuvent désormais les épanouir. Si je le quitte maintenant, je reviendrai à coup sûr vers lui après une expérience désastreuse, pour l'instant, je ne suis qu'une gamine qui ne connaît rien encore de la vie (il a 32 ans).

Personnellement, j'ai beaucoup de mal à y croire. Je pense qu'à tout âge, les femmes ont besoin de se sentir unique (j'aimerai bien que vous me donniez votre avis) ; la jalousie est naturelle si elle ne devient pas excessive.

En tout cas, je reste persuadée que l'échangisme et le libéralisme amoureux (la différence étant que dans l'échangisme, le partenaire peut contrôler l'infidélité de son compagnon) ne riment pas avec l'amour. J'ai du mal à croire aux témoignage hyper positifs de couples "in", le vivant soi-disant sans dommages.

Puisque la fidélité semble un leurre passé la trentaine, ne faut-il pas mieux vivre les fantasmes suceptibles de blesser l'autre ou de détruire l'harmonie d'un couple en dehors de son couple ? (tout en le respectant, en faisant attention que l'autre ne puisse jamais le découvrir pour ne pas le faire souffrir et en se protégeant afin de ne pas faire subir à l'autre les conséquences de notre "faiblesse"). Certains peuvent appeller ça de la lâcheté, il me semble au contraire que c'est une preuve d'amour tout en étant une reconnaissance de son humanité. On ne peut pas tout partager, ça aussi c'est un leurre au risque de s'éttouffer, de se décevoir et de ne plus s'aimer.
  Lire la suite de la discussion sur france5.fr


84075
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Libertinage, mode de vie ou fuite en avant??

image

J'ai passé 16 ans avec la même femme sans jamais la tromper, c'était ma première femme (je l'ai rencontrée à 17 ans, j'en ai 34 aujourd'hui). Aujourd'hui que nous sommes divorcés, je peux enfin vivre ces envies contre lesquelles j'ai lutté...Lire la suite

Est ce que mettre en évidence les différences culturelles est forcément du racisme?

image

" Mettre en évidence les différences culturelles" non, je pense que ce n'est pas du racisme. Par contre, juger, blâmer et rejeter ces gens d'autres cultures, oui cela peut paraître du racisme. Et encore. Après tout, n'avons nous pas le droit de...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages