Histoire vécue Sexualité > Échangisme      (342 témoignages)

Préc.

Suiv.

Rencontre sur libertine IDF

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2008 lectures | ratingStar_11229_1ratingStar_11229_2ratingStar_11229_3ratingStar_11229_4

Nous nous sommes rencontrés il y a maintenant 7 ans et quelques semaines. C'était une soirée de la sur dune amie. J'avais été invitée malgré mon âge. 16 ans. Cest là que nous nous sommes échangés notre premier baiser.

Sept ans plus tard, ce premier baiser échangé a toujours le même goût. Nous sommes (heureusement) passés à dautres caresses échangés. L'âge aidant, nous avons découvert de nouvelles frontières, de nouvelles limites. Certaines frontières nétaient que de l'ordre du fantasme il y a encore quelques jours. Cela faisait plusieurs mois que nous en discutions déjà : découvrir le libertinage. Mais nous hésitions, nous tergiversions, mais nous essayons de trouver au mieux nos limites. Nous décidâmes donc de nous inscrire sur IDF Libertinage. Ce genre de sites nous étaient alors encore inconnus. Nous savions le libertinage comme étant quelque chose s'affichant ouvertement et non plus se cachant et restant entre initiés, mais nous ne pensions pas que tant de gens partageaient cette vision. Ces premiers pas dans le monde du libertinage nous ont très agréablement surpris.

Cette première surprise passée, nous cherchons un pseudo des plus imaginatifs couple_curieux77 car nous sommes un couple, nous sommes curieux et Sébastien est né en 1977. En réalité cest parce que nous étions avant du 77 et que joublie souvent quon a déménagé : -) Bref nous choisissons notre pseudo et commencons à rédiger notre annonce. Que dire ? Comment se présenter ? Doit-on mettre notre photos ? Nous ne réfléchissons pas et écrivons un texte assez court qui nous correspond assez bien. Notre recherche était avant tout une recherche de personnes avec qui nous nous sentions bien. Nous ne cherchions pas de combinaisons précises, ce qui a dérouté bon nombres de libertins sur le site dailleurs. Le délai de mise en place de l'annonce est de 24h. Nous décidames toutefois de chatter un peu. Quelques bouteilles laissées à la mer du libertinage. Au bout de quelques instants, les premières personnes que nous avions contacté nous répondent. Un peu troublés et excités devant une réponse que nous espérions sans l'attendre. C'était un couple dont l'annonce nous avait frappé. Elle avait 39 ans et lui 41 ans. Leur annonce très détaillée nous avait surpris par une telle sensualité, très loin de lidée que les médias nous donnent du libertinage. Nous échangeames quelques mots. Ce premier et seul contact de la soirée nous a laissé un gout délicieux sur les lèvres.

Excités par cette très légère découverte du libertinage, nous avons passé la soirée à faire lamour, tout en langueur.

Le lendemain matin je me dirige instinctivement vers l'ordinateur. Sébastien est levé depuis quelques heures et travaille déjà dans son bureau, la pièce dà coté. Jy ai pensé toute la nuit. Avons-nous eu des nouvelles de ce couple et dautres personnes ?

J'ouvre Hotmail et je découvre 3 emails, dont une réponse de ce couple rencontré. J'ouvre ce mail. Evelyne et Philippe souhaite en savoir un peu plus sur nous. Nous navions pas discuté longtemps et notre annonce n'était pas en ligne. Je leur décris un peu notre recherche mais nose pas encore leur envoyer une photo. Photo quil ne réclame dailleurs pas. Deux autres messages à regarder. Un homme dont la seule discussion se borne à bonjour ça vous tente un mec bien membré et un couple qui nous donne son numéro de téléphone pour une rencontre rapide. Nous leur répondons gentiment que nous ne sommes pas en accord avec ce genre de rencontres.

Ces mails envoyés, je pars sur IDF Libertine. Le chat est encore tranquille à cette heure. Je vois le pseudo d'Evelyne et Philippe de connectés. Je les contacte en leur disant qu'un mail est parti même si ils nous ont dit quils sont rarement devant le PC. Quelques secondes après. Une réponse. Philippe est connecté. C'est la première fois que je discute sur IDF sans que mon homme soit présent. Nous en avons déjà discuté. Je sais que cela ne le gène pas. Philippe et moi entamons une longue discussion. Les minutes et les heures filent. Ils se décrivent comme un couple échangiste depuis une dizaine d'années sous l'impulsion dEvelyne qui souhaitait découvrir l'amour au féminin. Cette discussion parfois crue, parfois anodine ne me laissait pas indifférente. Philippe savait flatter les mots et laisser mon imaginaire s'envoler. Je ne métais jamais sentie ainsi devant un ordinateur. Par fausse naïveté ou simplement par honnêteté, je lui ai avoué que je n'étais pas insensible à ses propos. Il regrette quEvelyne ne soit pas là mais a souhaité me guider virtuellement dans mes caresses. Après dix minutes de doux plaisirs, je ressens un orgasme des plus forts. Je le remercie maladroitement. Il est touché par ma naïveté. Ces instants de caresses n'ont pas calmé mes envies. Je quitte Philippe et je rejoins Sébastien. Il me découvre quasi nue et en sueur. A ces genoux, je lui prodigue une douce fellation. Il se laisse faire quelques instants avant que nous allions plus loin ; -).

Les jours se suivent et se ressemblent. Nos conversations avec Evelyne et Philippe sencanaillent. Nous parlons de tout et de rien et de nos envies communes jusqu'au moment où vient le moment de léchange de photos. Evelyne m'avait déjà fait parvenir des photos d'elle avec une amie. Ces photos navaient fait qu'éveiller un peu plus mes envies féminines. Evelyne le savait bien et en jouait. Elle avait un corps de Femme. 1m70, de belles rondeurs et un 95D qui semblait très doux. Un véritable appel à la caresse. Je me sentais petit fille à coté d'elle. J'hésite quelques minutes puis je décide denvoyer une photo de nous deux. Certes de médiocre qualité mais nous n'avons que cela. Quelques minutes interminables. Avait-elle apprécié les photos ? Ne nous a t-elle pas trouvé trop jeunes ? Est-elle tombée de sa chaise ? : -) et après quelques minutes une simple réponse Charmant petit couple. Cétait peu mais libérateur. L'étape de la photo sétait bien déroulée.

Evelyne se fait plus directe dans ses propos. Elle veut nous inviter à dîner. Simplement pour un dîner. Nous hésitons. Franchir le pas nest pas chose facile. Après maintes sollicitations, nous acceptons ce premier rendez-vous. D'abord boire un café en terrasse sur Paris, puis après dîner chez Evelyne et Philippe si nous le souhaitons. L'idée nous convient.

Il est jeudi. Dans quelques heures nous devons rejoindre Evelyne et Philippe dans un bar parisien. Sébastien s'habille de façon décontractée : un pantalon, une chemise. Rien que de bien classique. Bien que je sache qu'il ne se passera rien (naïveté ? ) , je mhabille un peu sexy. Jaime me sentir belle quand je sors. Je me glisse dans une jupe courte noire fendue. Jenfile un porte jarretelle, un string et des bas, noirs aussi. Mes hauts talons me font gagner 5 cms. Un petit chemisier cache un soutien gorge en dentelle. Ainsi parée de nos atouts, nous nous dirigeons vers notre premier rendez-vous non-libertin avec des libertins.

Evelyne et Philippe nous attendent à l'endroit convenu. Habillés de façon décontractée, je me sens un peu hors norme avec mes talons hauts et ma jupe. Evelyne me complimente, et me confie que la photo ne me métait pas en valeur. Je rougis maladroitement. Elle le voit et me souris. Nous parlons de tout et de rien. Ils sont aussi agréables que sur le Net. J'ai senti plusieurs fois le regard de Philippe sur ma poitrine. J'en suis flattée même si jessaye de le cacher. Ce premier contact établi, nous décidons daccepter le dîner quEvelyne et Philippe nous a préparé. Ils habitent à quelques pas du café et nous nous y rendons à pied.

Evelyne monte la première dans les escaliers. Je ne peux détacher mes yeux de sa cambrure en ayant en tête les quelques photos qu'elle ma envoyé. J'imagine que Philippe et Sébastien font de même en me suivant. Evelyne nous fait entrer dans leur appartement. Un bel appartement sans cloison. J'aperçois dun coup dil la cuisine, la baignoire, la table ou encore leur lit. Plus de 100 m en un coup dil. Cela surprend mais rend très bien. La table est déjà dressée. La soirée se déroule normalement. Aucune ambiguïté. Nous discutons comme si nous nous connaissions depuis toujours. Evelyne apporte le désert. Un délicieux fraisier. Je lui avais dis que c'était mon dessert préféré. Alors que la soirée semblait tranquillement se terminer, un frisson vint me parcourir le corps. Je ne pu retenir un sursaut. Evelyne assise en face de moi remontait son pied le long de ma cuisse. Philippe et Sébastien ne se doutaient de rien. Je n'ai su quoi dire, je n'ai pas su l'arrêter. Elle prit ce silence pour une permission daller plus loin. Imperceptiblement, son pied couvert dun collant remontait le long de mes cuisses. Evelyne continuait à converser avec Philippe et Sébastien. J'étais incapable de prononcer un mot. Le contact de son pied entre mes cuisses m'électrisa. Elle frotta très lentement tout en restant imperturbable. Je me laissais envahir par ce plaisir. Je ne cherchais plus à le dissimuler. Philippe regarda Sébastien et lui dit : Evelyne et Sandrine ont trouvé un amusement. Notre conversation doit les ennuyer : -) .

Je ne savais pas où me mettre. Si j'avais été une souris, je me serais enfuis en courant. Evelyne acquiesça les propos de son mari Sandrine j'espère que ça te plaît ? . Je ne pu murmurer quun oui. Me tournant vers Sébastien, je vois son désir dans ses yeux. Son regard m'a donné carte blanche pour me laisser aller à cette caresse. Evelyne sinterrompt brutalement. Je ne sens plus sa caresse entre mes cuisses. Elle me manque déjà. Avant de reprendre mes esprits, Evelyne est déjà à coté de moi. Debout. Elle me regarde, me dit que je suis très belle. Elle tend la main pour me relever. Nous sommes debout toutes les deux. Evelyne s'approche de moi, me chuchote à l'oreille qu'elle a envie de moi, que mon corps lui fait envie. Elle glisse sa main derrière ma tête et m'offre un doux baiser. Cest doux. J'entends une musique douce. Philippe sest levé pour mettre un CD de musique brésilienne. Evelyne se retourne et vient coller son corps contre moi. Elle danse lascivement contre moi. Elle prend mes mains pour les poser sur son ventre. Ses mains remontent ma jupe. Je me sens me découvrir sous les mains d'Evelyne. Philippe et Sébastien s'approchent de nous deux. Leurs regards sont enivrants. Mes mains s'enhardissent et glissent sous le chemisier d'Evelyne. Je sens la texture de sa peau. Sa douceur. Je les remonte. Mes mains se posent sur ses seins. Ils sont superbes. Evelyne se retourne, me regarde et me dit de me laisser faire. Elle regarde Sébastien en souriant et m'avoue que Sébastien a organisé cette soirée avec eux deux. Je repense alors au fantasme que j'avais dévoilé à mon homme il y a quelques temps : que trois personnes me caressent une soirée. Je ne sais quoi dire.

Evelyne me prend par la main, ma jupe relevée me gène un peu pour marcher. Je ne réalise pas que mes fesses sont laissées à la vue de Philippe et Sébastien. Evelyne m'assois tendrement sur le lit. Philippe et Sébastien sapprochent. Ils leffeuillent devant mes yeux qui ny croient toujours pas. Philippe lui enlève son pantalon pendant que mon homme déboutonne son chemisier. Elle est radieuse. Evelyne porte des Dim Up avec un ensemble en dentelle blanc. Je ne peux m'empêcher de parcourir son corps de mes yeux. Elle se retourne vers Sébastien, me regarde et me demande l'autorisation de le déshabiller. Je ne peux dire non. La situation me plaît au plus haut point. Ses mains parcourent le corps de Sébastien pour le déshabiller. Il ne porte plus quun boxer blanc qui ne cache plus grand chose de son désir. Elle se retourne vers Philippe et fait de même. La bosse qui se dessine du boxer de Philippe ne laisse aucun doute. Son sexe est loin dêtre de taille classique.

Evelyne s'approche de moi. Philippe sassoit à coté de moi. Il joue de sa langue sur le lobe de mon oreille droite. Evelyne invite Sébastien à me libérer de mon chemisier. Il me le déboutonne lentement. Mes seins s'offrent fiers dans leur soutien gorge pigeonnant aux caresses de mes deux hommes du soir. Ils m'allongent lentement. Mes mains caressent leurs torses. Je ressens à nouveau cette douce sensation que javais ressenti durant le repas. Evelyne m'a relevé les cuisses et dépose de doux baisers sur mes jambes. Dabord sur mes chevilles, elle remonte lentement pour atteindre le petit morceau de peau entre mes bas et mon string. Son souffle traverse le tissu de mon string. Ce contact que j'ai toujours désiré, Evelyne veut me l'offrir. Elle embrasse mon minou à travers le string. Très lentement. Sa langue parcours le tissu. Elle l'a fait tourner en douceur. Sébastien me libère. Il dégrafe mon soutien gorge. Mes seins sont à présents libres au caresses et aux langues. Philippe dit à sa femme de très beaux seins la petite et bien pointés. Je m'enhardis et lui dis que sa langue peut servir à autre chose quà parler. Il sexécute et me lèche les seins. Sébastien apprécie le spectacle et ne cesse de membrasser.

Mon string descend le long de mes jambes. Evelyne veut me voir à nue. Leurs trois regards sur mon intimité me troublent et me font mouiller davantage. Evelyne regarde Sébastien et lui dis tu as eu beaucoup de chance toutes ses années de lécher ce doux abricot. A mon tour. Epilée de quelques jours, ma chatte découvre pour la première fois la bouche et la langue dune femme. Evelyne fait des allers et viens entre mes lèvres avec sa langue. Elle m'embrasse la chatte comme elle membrasserait la bouche. Elle alterne ses douces explorations avec de légers baiser sur mon bouton. Le plaisir menvahit doucement. Mes mains se posent sur les sexes de mes hommes enfermés dans leur boxer. Philippe est encore plus bandé que tout à lheure. Evelyne continue ses douces caresses. Je referme mes cuisses contre son dos. Je joui. Simplement.

Evelyne a été surprise par cet orgasme merci Sandrine. Je navais jamais fait jouir une femme aussi vite. Tu es très sensible. J'entends à peine ses paroles. Philippe a cessé de me caresser. Il est à genoux à coté de ma bouche. Son boxer à quelques centimètres de ma bouche. Evelyne surprend mes regards Tu peux jouer avec Philippe si tu mautorises à jouer davantage avec toi. Je ne peux dire non. J'ai très envie de découvrir ce qui se cache sous son boxer. Philippe prend ma main et la glisse sous son boxer. Son sexe saute aussitôt de sa prison. Je cherche le regard de mon homme. Il est allongé mais commence à me lécher mon bouton. Serais-ce une autorisation tacite ? Je le prends comme tel. Philippe me relève la tête. J'embrasse son sexe tout du long. Bien large et long. Un régal à découvrir et à lécher. Je réalise que c'est seulement la deuxième queue que je goutte. Philippe se laisse faire.

Evelyne m'a laissé seule quelques minutes avec Sébastien et Philippe et découvre son mari dans ma bouche et mon homme entre mes cuisses une vraie gourmande. Tu vas apprécier ce que je suis allée chercher. Je relève les yeux et la découvre tenant un gode en métal de belle dimension dans les mains. Je me sens excitée à lidée de la regarder avec son homme en bouche. Sa queue m'envahit la bouche. Elle sapproche de ma chatte, frotte le gode contre mes lèvres. Il est chaud. Elle lenfonce très très lentement entre mes cuisses. Evelyne et Philippe me possède. Philippe s'est allongé aussi. Son sexe à la hauteur de ma bouche. Je peux ainsi poursuivre ma douce fellation sur ce beau membre. Lui se charge de lécher sa douce et tendre. A chaque caresse plus insistante de Philippe sur Evelyne, Evelyne m'enfonce un peu plus le gode. A peine les vas et vients commencer, je jouis une nouvelle fois sous la langue de Sébastien et le gode dEvelyne.

A suivre…

Vos avis sont les bienvenus.

Couple_curieux77@hotmail.fr.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


11229
b
Moi aussi !
6 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Libertinage, mode de vie ou fuite en avant??

image

J'ai passé 16 ans avec la même femme sans jamais la tromper, c'était ma première femme (je l'ai rencontrée à 17 ans, j'en ai 34 aujourd'hui). Aujourd'hui que nous sommes divorcés, je peux enfin vivre ces envies contre lesquelles j'ai lutté...Lire la suite

Est ce que mettre en évidence les différences culturelles est forcément du racisme?

image

" Mettre en évidence les différences culturelles" non, je pense que ce n'est pas du racisme. Par contre, juger, blâmer et rejeter ces gens d'autres cultures, oui cela peut paraître du racisme. Et encore. Après tout, n'avons nous pas le droit de...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages