Histoire vécue Sexualité > Échangisme      (342 témoignages)

Préc.

Suiv.

Tout savoir sur les clubs libertins!

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2416 lectures | ratingStar_16952_1ratingStar_16952_2ratingStar_16952_3ratingStar_16952_4

Le club libertin pour les nuls… description amusante et complète écrite il y a quelques temps sur ce forum.

"Vous n'avez jamais mis les pieds dans un club libertin ? Vous vous demandez comment ça se passe vraiment avant de tenter l'expérience ? Ce post est fait pour vous !

Je n'ai pas la prétention de recenser de façon exhaustive toutes les situations possibles ni les désirs de tous, mais de présenter les grandes étapes de votre première fois en club échangiste, de façon claire et didactique, en soulignant les choses à faire et à ne pas faire.

1/ La préparation mentale.

Primo parlez. Secundo parlez. Tertio parlez. Votre partenaire n'a peut-être pas les mêmes attentes que vous, alors dites-lui comment vous envisagez la soirée et définissez vos limites. Imaginez les diverses situations et posez-vous franchement la question quant à vos réactions. Si vous n'avez pas les mêmes attentes, mieux vaut ajourner votre expérience.

2/ Quel club choisir ?

Selon vos attentes, vous aurez avant tout à choisir entre :

- Une soirée mixte, parfois appelée soirée trio. Cela signifie qu'il y a des hommes seuls. Chic, diront les gourmandes ! Quelle horreur, diront les mélangistes convaincus. Une soirée mixte, c'est une soirée qui accueille un certain nombre d'hommes plus ou moins sélectionnés sur leur bonne mine, de 1 à 10 par couple selon le type de club. Renseignez-vous avant !

- Une soirée exclusivement Couples. C'est une soirée qui accueille les couples, c'est à dire l'association d'un homme et d'une femme. On ne vous demandera pas de certificat de mariage à l'entrée, ni de PACS, vous ne serez donc pas le seul couple illégitime, loin delà… Curieusement, une soirée exclusivement couples accueille aussi les femmes seules.

Vous n'aurez donc pas à choisir entre un club pour vieux et un club pour jeune, cela n'existe pas, pas plus que des clubs pour beaux et des clubs pour moches. Dans la plupart des clubs, vous aurez une fourchette de clients entre 20 et 60 ans avec un pic à la trentaine bien sonnée.

Sur Paris :

- Le NoComment : une valeur sûre, exclusivement réservée aux couples.

- L'Overside : Un club festif, connu pour ses bonnes soirées mixtes du dimanche soir.

- Les Chandelles : Club VIP au screening aléatoire. On adore ou on déteste.

- L'Acanthus en région parisienne : Un club récent qui monte, semble t'il.

- Le Quai 17: Un club plus ancien qui baisse, paraît t'il.

3/ La préparation physique.

Mesdames, Mesdemoiselles, inutile d'entreprendre des exercices de dilatation anale et autres lavements en vue de galipettes extrêmes dignes du hot d'or, il est fort probable que votre première virée en club sera plutôt soft. Soignez votre hygiène, votre épilation, vous dessous chics et chocs, et choisissez avant tout une tenue dans laquelle vous vous sentirez bien. Jupe, collants, chaussures à talons et tops sexy sont les bienvenus, tant que vous n'avez pas l'impression d'être déguisée. Mais n'optez jamais pour le pantalon, vous seriez refoulée à l'entrée.

Messieurs, soignez aussi votre hygiène, votre rasage et vos dessous : exit le marcel-kangourou ! Une touche de parfum sera la bienvenue. Coté tenue, optez franchement pour le grand chic, voire le casual-smart s'il est vraiment smart. Préférez des chaussures sans lacets faciles à retirer. Vous pouvez laisser tomber la cravate, mais ne vous trompez pas pour venir en jean ou en baskets, vous n'entreriez pas.

N'oubliez pas vos préservatifs ! Ils sont généralement donnés dans le club, mais si vous avez une marque préférée, autant vous prémunir.

4/ Le SAS d'entrée.

Il est 23h00, le club qui a ouvert ses portes 30 minutes auparavant est presque plein, et vous venez d'arriver le coeur battant devant sa porte close.

Souriez, vous êtes filmés ! C'est là que vous êtes jugés conforme ou non pour la soirée. Si une femme revêche en trouve une lucarne et vous assène un "soirée privée ! ", c'est que vous ne plaisez pas à la physionomiste. Celle du club "Les Chandelles", à Paris, est célèbre pour sa versatilité. Si on vous accueille avec un grand sourire, vous pouvez passer à la case vestiaire.

5/ Le vestiaire.

Une fois que vous avez amadoué le cerbère de l'entrée, vous devrez donner vos prénoms au vestiaire. On vous donnera alors un petit carton nominatif en échange de vos affaires : manteaux, sacs, porte feuille et téléphone portable au cas où il vous viendrait à l'idée d'immortaliser avec l'appareil photo du mobile les galipettes du notaire et de la boulangère, petit canaillou ! En revanche, emportez vos préservatifs et éventuellement du gel intime avec vous, c'est plus sûr que de compter sur les fournitures du club.

Maintenant, respirez lentement, et c'est parti mon kiki !

6/ Le Bar.

Mais non, on ne vous saute pas dessus tout de suite pour échanger votre charmante épouse contre une sémillante sexagénaire ! Vous arrivez au bar, vous présentez le carton remis au vestiaire, et vous pouvez siroter tranquillement votre boisson incluse dans le prix de l'entrée que vous n'avez pas encore payé.

Profitez-en pour jeter un coup d'oeil circulaire sur les lieux. On vous regarde avec insistance ? Non, vous n'avez pas un gros bouton sur le nez, tout est parfaitement normal, vous jaugez et vous êtes jaugés.

7/ La piste de danse.

Après avoir regardé la faune et constaté qu'elle ne mord pas, vous pouvez l'approcher d'un peu plus près en allant vous dandiner sur la piste. Oh, on voit les seins de la dame dans son échancrure large comme le grand canyon ! Et puis le Monsieur, là, il la serre fort par derrière ! Et puis eux, là, ils dansent le zouk à trois ! Mais pourquoi se déshabille t'elle, celle la, sur le podium ? Pardon ? Vous pouvez répéter, avec cette musique tonitruante je n'entends rien ? Est-ce que c'est la première fois qu'on vient ici ? Ah c'est votre conjoint le monsieur assis là bas sur la banquette ? Et le mien est bien mignon aussi ? Et je suis jolie avec de beaux seins fermes ? Mais siiiiii je vous assure qu'ils sont natureeeeels…

STOP ! A tout moment vous pouvez dire STOP ! Ce n'est pas parce que vous êtes dans un club échangiste que vous DEVEZ échanger votre mari contre le monsieur assis là bas sur la banquette, ni même vous laisser peloter dans un coin après avoir échangé deux mots avec un (e) inconnu (e). S'ils tout cela vous plait, vous pouvez vous laisser porter par les évènements, sinon, faites le savoir clairement tout en restant affable. Écoutez vos désirs, les vôtres et ceux de votre partenaire avec lequel vous garderez toujours un contact visuel. Bref, ne cessez pas de communiquer ensemble d'une manière ou d'une autre pour éviter de vous fourvoyer dans des situations qui ne correspondent pas à vos désirs. Dans tout club libertin qui se respecte, un NON signifie NON, sans nécessiter d'autres justifications.

8/ Les coins câlins.

Jusqu'à présent, rien ne différencie vraiment ce club échangiste d'un club traditionnel, dit vertical, hormis la faune un peu plus âgée, une tenue vestimentaire plus osée et une ambiance un peu plus lascive. Pourquoi parle t'on donc de club horizontal ?

A cause des "coins câlins" que vous brûlez maintenant d'explorer avec votre partenaire, parce que l'air de rien, tous ces frôlements sensuels et ces regards lubriques ont fini par vous émoustiller. Les "coins câlins" sont de petites alcôves, plus ou moins séparés du reste du club. Certains coins peuvent être fermés, par une porte ou une chaîne symbolique, alors que d'autres restent ouverts à tous les vents et tous les désirs. Certains vous soustrairont totalement à la vue des autres. Vous pourrez donc regarder à loisir les couples, trouples et autres groupes s'ébattre devant vous, avec discrétion et sans faire de remarques désobligeantes. Vous n'êtes pas au zoo !

Si vous avez envie de faire un gros câlin à votre partenaire et personne d'autre, aucun problème.

Choisissez un coin privatif, fermez la porte ou bouclez la chaîne qui signifie clairement "nous voulons rester seuls", et faites les galipettes qui vous plaisent sous des regards concupiscents… Si vous vous sentez prêts à d'autres caresses, vous pouvez opter pour un coin plus ouvert. Un autre couple viendra peut être s'ébattre à vos côtés, ce qui signifie sans doute que vous lui plaisez, et peut-être échangerez-vous quelques caresses. Là encore, un NON souriant mais ferme mettra fin à toute approche tactile, si le jeu préalable des regards n'a pas été compris.

A l'inverse, si d'autres personnes vous attirent, montrez-le-leur en affichant votre sensualité à leur côté. Des regards complices et des sourires partagés seront les meilleurs augures, avant quelques mots gentils ou de douces caresses. Ici, vous pouvez toucher et être touché, laisser faire ou tout arrêter, en respectant toujours vos propres désirs et ceux des autres.

9/ Les galipettes.

Dans le feu de l'action, vous vous êtes retrouvés dans une situation pluraliste que vous n'imaginiez pas, mais qui vous procure, à vous et à votre partenaire, un plaisir insoupçonné. N'en perdez pas la raison ! Ne cessez pas de communiquer pour vous assurer que vos désirs et tabous respectifs sont respectés. Si vous êtes tenté par une pénétration dite "hors couple", un seul impératif : Le préservatif. Toujours. Pas d'exception. Jamais. Pour la fellation, le port du préservatif est aussi vivement conseillé. Utilisez donc des préservatifs aromatisés si vous n'aimez pas le goût du latex. Pour plus d'informations, allez donc voir les sites relatifs au SIDA.

Un dernier détail pour vous, messieurs : essayez de ne pas vous retrouver tout nu avec des chaussettes, c'est ridicule.

10/ La débandade.

On n'en parle pas souvent, mais la situation ne manque pas de sel. Une fois vos désirs assouvis, recherchez vos vêtements aux quatre coins de la pièce. Il n'est pas impossible que votre string favori soit sous un autre couple en pleine copulation. Ayez la décence de ne pas trop déranger autrui dans la recherche active de votre chaussette droite. Ramassez aussi vos préservatifs usagés que vous aurez pris soin de nouer, et essayez autant que possible de ne pas trop laisser de traces derrière vous, par respect pour les autres libertins.

11/ La douche.

Tout club qui se respecte dispose de douches avec des serviettes à profusion et divers produits pour votre hygiène. Alors lavez-vous ! Si vous avez la bouche encore pleine de sécrétions intimes, rincez-la abondamment mais ne vous brossez pas les dents : une coupure à la gencive pourrait être un facteur d'infection.

12/ Le départ.

3h du mat, il est temps de rentrer. Récupérez votre carton nominatif au bar s'il y a lieu, échangez-y éventuellement vos contacts avec vos camarades de jeu, et retournez au vestiaire. C'est là que vous paierez votre entrée et vos consommations supplémentaires.

Vous voilà sur le trottoir. Dans le monde normal. Et vous n'êtes pas bien sûr que tout ce que vous venez de vivre était bien réel.

En conclusion, si vous ne deviez retenir qu'un seul mot, ce devrait être RESPECT. Le respect de vous-même, le respect de votre partenaire, et le respect des autres libertins."

-----------

Pour la discussion complète suit le lien suivant… (je te fais remonter la discussion… si le coeur t'en dit de relancer le débat ! ).

-----------

Pour finir, ce forum regorge de témoignages en tous genres sur le sujet… J'ai contacté directement des libertins éclairés ou non pour dialoguer avec eux sur le sens de leur démarche, les bénéfices qu'ils en tiraient et les conseils qu'il pouvaient donner aux novices que nous sommes… Il y a vraiment des personnes formidables (qui se reconnaîtront.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


16952
b
Moi aussi !
4 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Libertinage, mode de vie ou fuite en avant??

image

J'ai passé 16 ans avec la même femme sans jamais la tromper, c'était ma première femme (je l'ai rencontrée à 17 ans, j'en ai 34 aujourd'hui). Aujourd'hui que nous sommes divorcés, je peux enfin vivre ces envies contre lesquelles j'ai lutté...Lire la suite

Est ce que mettre en évidence les différences culturelles est forcément du racisme?

image

" Mettre en évidence les différences culturelles" non, je pense que ce n'est pas du racisme. Par contre, juger, blâmer et rejeter ces gens d'autres cultures, oui cela peut paraître du racisme. Et encore. Après tout, n'avons nous pas le droit de...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages