Histoire vécue Sexualité > Fantasmes      (832 témoignages)

Préc.

Suiv.

Question de propreté ou bien elles n'aiment pas mon fantasme ?

Témoignage d'internaute trouvé sur pathol08
Mail  
| 623 lectures | ratingStar_136792_1ratingStar_136792_2ratingStar_136792_3ratingStar_136792_4

Quand j'étais gamin, je ne sais pas pourquoi je fantasmais sur une femme allongée, jambes écartées qui m'appelle pour que je lui léche le clitoris.

Plus tard, je fantsamais sur deux lesbiennes qui se lèchent, j'avais vu ma cousine avec sa copine en train de se caresser quand j'avais 10 ans .

Ça peut être ça : ) :).

Mon expérience était courte avec ma première copine. Quand j'ai essayé de descendre, elle m'adit non, j'ai dit mais si, elle me dit arrete, ce n'est pas propre.

Elle était gênée, on dirait piégée.

Avec une autre, je caresse sa chatte pendant un moment, elle refuse de m'embrasser ensuite.

Les femmes ne sont pas toujours sures de leur propreté, ou elles ont des doute sur ce point.

Je ne sais pas pourquoi j'ai aimé le cunni à un moment de ma vie. Avec ma femme, c'est différent, on en fait, mais de moins en moins. Elle demande d'autres choses.Elle à 32 ans, j'ai 40, on aime à présent d'autres pratiques que le cunni.
  Lire la suite de la discussion sur pathol08.com


136792
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Vouloir changer lautre... le début de la routine ?

image

Tu dis "les changements viennent percuter vos habitudes ? " Il me semble que c'est bien l'inverse qui se produit. Quand on rencontre quelqu'un, on n'est pas réellement nous-mêmes. On se montre séduisant, tolérant, intelligent, soigné, attentif,...Lire la suite

Quelle conclusion?

image

Bonsoir à tous, il y a quelques temps je me suis rapprochée d'un ami de mon mari par email, il est devenu mon confident. Ensuite j'ai commencé à avoir des fantasmes envers lui, après toute cette communication par mai, je lui ai parlé au...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages