Histoire vécue Sexualité > Fantasmes      (832 témoignages)

Préc.

Suiv.

Surprise pour ma femme

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 6487 lectures | ratingStar_125694_1ratingStar_125694_2ratingStar_125694_3ratingStar_125694_4

Cette histoire est absolument véridique. Je n'ai rien ajouté ou enlevé, ça s'est vraiment passé comme ça. Ce n'était pas la première fois que ça arrivait mais ce fut la seule fois avec cet homme-là, et sans doute la meilleure.

Bonne lecture.

J'avais envie de la faire baiser par quelqu'un d'autre et je me suis donc arrangé pour trouver quelqu'un par Internet. Après de longues recherches, j'ai trouvé un type très bien qui cherchait des couples. Je l'ai rencontré et il était d'accord. Je lui avais amené des photos de ma femme nue et elle lui plaisait. C'était un beau mec et je savais qu'il lui plairait aussi.

Le jour fixé, j'ai dit à ma femme qu'il y aurait une surprise le soir. Je ne lui ai pas dit quoi mais qu'elle devait s'habiller sexy. Elle avait donc mis un soutien-gorge à demi-balconnets ne couvrant que la moitié de ses seins, assez gros mais pas du tout énormes. Le haut des seins était visible jusqu'aux pointes. Elle avait un chemisier très échancré qui flottait sur son corps et montrait bien le haut de sa poitrine, et une jupe portefeuille courte et très légère qui s'ouvrait quand elle marchait et montrait donc le haut de ses bas. Elle avait mis des bas avec un super porte-jarretelles et, comme d'habitude quand elle se sent sexy, pas de culotte.

Quand elle a vu que je mettais la table pour 3, elle m'a interrogé et je lui ai dit que j'avais invité un nouvel ami et que c'était la surprise. Elle a demandé des précisions mais j'ai réussi à ne pas en donner trop tout en restant assez crédible. Quand il est arrivé, on a pris un verre et discuté. On était assis dans un divan. Je l'ai présenté en disant que c'était un copain que j'avais rencontré récemment et que, comme il m'avait dit qu'il aimait les très belles femmes très sexy, je m'était dit qu'il devait voir la mienne. Elle a été flattée et a dit qu'elle espérait qu'il n'était pas déçu. Il a répondu que non, au contraire, et lui a demandé de bien vouloir se lever, marcher et tourner sur elle-même pour qu'il l'admire. Elle a hésité mais je lui ai fait signe que oui. Elle s'est exécutée et il lui a fait des compliments sur son allure, sa beauté. Il a dit qu'il ne voulait pas la choquer mais qu'il sentait obligé de dire qu'elle semblait avoir une très belle poitrine et qu'il appréciait beaucoup de voir ses jambes et ses bas pendant qu'elle marchait. Elle l'a remercié en souriant et lui a dit qu'il n'était pas mal du tout non plus.

Ensuite, on est passés à table et j'ai vu qu'elle avait profité d'un passage à la salle de bains pour ouvrir un peu plus son chemisier. Il suffisait maintenant qu'elle bouge un peu pour qu'on voie le bout de ses seins. Pendant le souper que j'avais préparé et que je servais, j'allais régulièrement à la cuisine pour leur laisser le temps de faire plus connaissance. Vers la fin du repas, à un moment où je revenais avec le dessert, j'ai vu qu'il s'était levé et s'était placé derrière elle, toujours assise, pour lui masser les épaules. Elle avait les yeux fermés et a dit que ça lui faisait beaucoup de bien, qu'il était ferme et doux en même temps. On a pris le dessert et, à la fin du repas, j'ai dit qu'il devrait reprendre son massage des épaules pour bien la détendre, ce qu'il a fait. Je suis reparti à la cuisine et les ai laissés 3 ou 4 minutes seuls. En revenant, j'ai vu qu'il continuait de lui masser les épaules mais que le chemisier était maintenant beaucoup plus ouvert et que ses mains descendaient parfois jusqu'au haut des seins de ma femme. J'ai baissé l'éclairage et l'ai regardé faire tout en amenant la conversation sur la beauté de ma femme. Après quelques remarques, j'ai dit qu'elle était très fière de ses seins, ce que je comprenais parfaitement parce qu'ils étaient magnifiques, comme il avait sans doute pu s'en rendre compte. Il a dit que oui, qu'ils étaient très beaux, et il a alors laissé glisser ses mains directement sur ses seins et s'est mis à les caresser doucement. Elle m'a lancé un regard interrogateur mais elle l'a laissé continuer. J'ai alors ouvert complètement son chemisier en disant qu'il devait pouvoir les regarder et les caresser totalement. Je suis ensuite parti à nouveau à la cuisine en précisant que j'en aurais pour quelques minutes. Quand je suis revenu, ils étaient debout et s'embrassaient. Elle n'avait plus son chemisier ni son soutien-gorge et il la caressait franchement.

Je me suis approché et l'ai caressée moi aussi puis je leur ai dit qu'on pouvait s'asseoir dans le divan. Elle s'est assise entre nous et on a encore discuté de choses et d'autres. Au bout d'un moment, tout en discutant, j'ai posé une main sur sa cuisse et me suis mis à la caresser. Il a fait de même de son côté. Puis j'ai vu que sa main remontait sous la jupe de ma femme et avait atteint son sexe. Elle ne disait rien et se laissait faire. Il l'a de nouveau embrassée et j'ai vu que sa main s'agitait sous la jupe. J'ai alors ouvert la jupe complètement et l'ai regardé caresser la chatte de ma femme. Elle commençait à gémir doucement et je lui ai demandé tout bas si elle était bien. Elle a répondu que oui, qu'elle était gênée de se laisser faire comme ça mais que ça lui plaisait beaucoup. J'ai alors dégrafé sa jupe pour qu'elle tombe quand elle se lèverait puis j'ai pris sa main à elle et l'ai posée sur son sexe à lui. J'avais vu qu'il bandait et je voulais que ça aille plus loin.

Elle a pris son sexe dans sa main (il était encore en jeans) et m'a dit à l'oreille qu'il semblait très gros. Je lui ai demandé si ça lui plaisait et elle a dit que oui. Je lui ai alors dit de bien le prendre dans sa main. Elle a ouvert son pantalon et lui a demandé de l'enlever, ce qu'il a fait. Il s'est mis tout nu et son sexe était en effet assez gros et impressionnant. Je dois reconnaître qu'il était pas mal plus gros que le mien et, au fond, même si j'en étais un peu jaloux, j'en étais aussi content pour elle. Il s'est rassis et, pendant qu'ils s'embrassaient de nouveau, j'ai vu qu'il jouait encore avec sa chatte et qu'elle jouait avec sa queue. Elle l'avait prise à pleine main et le branlait lentement. Sa queue était toute dressée et tendue entre les doigts de ma femme et ça me plaisait beaucoup. De temps en temps, elle arrêtait de l'embrasser pour regarder sa queue qui semblait vraiment lui convenir. Pendant ce temps-là, lui continuait de jouer avec sa chatte. Puis il lui dit d'écarter plus les jambes, ce qu'elle fit. Encore plus, dit-il. Elle obéit et les écarta au maximum. Il lui enfonça alors un doigt, puis deux, puis trois, et elle se tourna vers moi pour m'embrasser en gémissant de plaisir. Elle me dit tout bas qu'elle adorait ce qu'il lui faisait, qu'elle m'aimait et qu'elle se sentait très salope. Je lui répondis que je l'aimais aussi et que j'aimais beaucoup la voir comme ça avoir du plaisir. Je lui dis aussi que je bandais très fort de la voir se faire caresser comme une pute et elle m'embrassa à nouveau avec passion.

Au bout d'un moment, il se mit à genoux entre ses jambes et lui lécha la chatte. Elle se laissa faire et je lui caressai les seins pendant qu'il l'excitait de cette manière. Puis il se releva et, après l'avoir encore embrassée, il lui prit la tête dans les mains et la força à la baisser jusqu'à son sexe. Elle me regarda avec inquiétude un instant mais il insista et elle finit par avoir la bouche près de son sexe. Ça ne me préoccupait pas parce que je savais qu'elle adorait sucer et que ça devait finir par arriver. Elle ouvrit la bouche et le prit entre ses lèvres. Je savais qu'elle devrait faire un effort pour le prendre complètement mais je ne doutais pas qu'elle y arriverait. En effet, en y allant petit à petit, elle finit par avoir sa queue complètement dans sa bouche et se mit à lui faire une très bonne pipe. Je dois dire qu'elle était particulièrement douée pour ça et que c'était un de ses grands plaisirs. Je la regardais le sucer avec application et ça me plaisait terriblement de voir ma femme faire la pute comme ça. Ça me rendait même encore plus amoureux d'elle. J'étais ravi de la voir toute nue devant ce beau type et j'étais très content de lui avoir trouvé quelqu'un d'aussi beau et, coup de chance, avec une si belle queue.

Finalement, elle arrêta de le sucer et se rassit dans le divan. J'en profitai pour aller nous rechercher à boire et leur suggérai ensuite de monter dans la chambre. Je la pris par la main et l'emmenai vers l'escalier ; lui était derrière nous. Quand elle s'était levée, sa jupe était restée sur le divan comme je l'avais prévu et elle ne portait donc que ses chaussures, ses bas et son porte-jarretelles. En marchant, je voyais ses seins se balancer, ce qui me faisait toujours grand plaisir. Lui avait posé une main sur ses fesses et nous suivait. Elle porta alors sa main droite derrière elle et lui prit la queue et nous avançâmes de cette manière. Après avoir monté trois marches, j'arrêtai notre procession et me retournai. J'étais en tête, elle une marche plus bas et lui, une encore plus bas. Je vis alors qu'il avait enfoncé un doigt dans sa chatte pendant que nous marchions. Je m'assis alors sur ma marche, ouvris mon pantalon et lui dis de se mettre à genoux sur sa marche. Je mis ma queue dans sa bouche. Elle me suça et, pendant ce temps-là, lui se mit à enfoncer et sortir son doigt de sa chatte. Puis il prit ses genoux dans chaque main et la força à les écarter et lui enfonça à nouveau deux doigts puis trois. C'était super.

Ensuite, nous sommes allés dans la chambre et nous nous sommes allongés, elle entre nous…
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


125694
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Vouloir changer lautre... le début de la routine ?

image

Tu dis "les changements viennent percuter vos habitudes ? " Il me semble que c'est bien l'inverse qui se produit. Quand on rencontre quelqu'un, on n'est pas réellement nous-mêmes. On se montre séduisant, tolérant, intelligent, soigné, attentif,...Lire la suite

Quelle conclusion?

image

Bonsoir à tous, il y a quelques temps je me suis rapprochée d'un ami de mon mari par email, il est devenu mon confident. Ensuite j'ai commencé à avoir des fantasmes envers lui, après toute cette communication par mai, je lui ai parlé au...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages