Histoire vécue Sexualité > Fellation      (1074 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le photographe (2)

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 993 lectures | ratingStar_41360_1ratingStar_41360_2ratingStar_41360_3ratingStar_41360_4

Vendredi matin.

Nous avions fixé notre rendez-vous demain, Samedi à 11 heures.

Comme la plupart des mecs, je ne comprends strictement rien aux mensurations, surtout pour ce qui concernait les bonnets.

Il fallait pourtant que je trouve belles lingeries qui étaient le prétexte nécessaire de notre séance photo du lendemain.

Comment my prendre ?

Javais repéré, non loin de la rue Vavin, une jolie boutique de lingerie à la devanture noire et laquée.

Jenfourchais ma Vespa et my rendais.

Je poussais la porte dentrée et fus accueilli par une femme assez jolie, la quarantaine, au sourire à la fois avenant et commercial.

Bonjour, lui dis-je, Je souhaite faire un beau cadeau pour lanniversaire de ma fiancée, mais comme je ny connais rien et que je nai pas voulu quelle se doute de quelque chose, j'ai préféré vous apporter sa photo et je men remets totalement à vos conseils.

Javais un peu honte de ce superbe mensonge fantasmagorique, mais étais assez fier de cette pirouette qui allait méviter des discours maladroits et imprécis.

Mes compliments me dit-elle à la vue des deux photographies que Sophie mavait envoyées. Votre amie est superbe. Je souris, un peu gêné.

La vendeuse flaira manifestement le bon client et su, à merveille, cest le cas de le dire, me faire larticle de divers modèles et variés : string, porte-jarretelles, guêpières, bas, corsets et nuisettes, tout y passa ou presque.

Je ne pouvais mempêcher dimaginer Sophie parée de chacune de ses tenues et je pense avoir eut du mal à cacher mes émotions.

Joptais pour un bustier blanc, une guêpière noire, des bas noirs et blancs, trois strings, trois soutiens gorge, deux porte-jarretelles, ainsi que des gants et un petit masque de velours noirs.

Total : 458 . Ouups ! Mais rien nétais trop beau pour ma Sophie.

Je rentrais au Studio, préparais les fonds de toiles noirs, blancs et rouges, ajustait les boîtes à lumière, vérifiait mon matériel. Tout était prêt. Un sentiment de peur et dexcitation ne me quittait plus. Impatience…

Pas de programme ce soir mais pas question non plus de rien faire.

Je ne souhaitais pas me retrouver face à moi-même et ressentais le besoin de partager mes états dâme, de me confier.

Qui mieux que Florence ?

Allo Flo ? , cest Pierre, tu vas bien ?

Super et toi ? Tas des news de ton inconnue.

Si jen ai, écoute, tu ne le croiras pas, mais je préfère ten parler de vive voix, tes ok pour une dînette chez le Thaï ?

Ok, je passe te chercher à 20 heures.

Parfait lui répondis-je.

Florence nétait jamais ponctuelle et cest un point qui magaçait profondément chez elle.

Au environ de 21 heures, elle me téléphona. Je suis en bas, je tattends. Cest moi qui tattends depuis 1 heure lui répondis-je bougon., Jarrive .

Je dévalais les escaliers.

Elle était là dans sa petite voiture italienne noire. Jouvris la portière et ne pus mempêcher de lâcher un whhaouu !!!

Tu vois que ça valait bien le coup dattendre un peu, tu nes vraiment pas patient mon petit Pierre !

Cest vrai quelle était belle, je dirais même plus magnifique. Très classique, Ultra sexy. Chemisier blanc assez entrouvert, petite veste noire, une jupe noire également assez serrée, qui la moulait parfaitement qui mettait en valeur ses longues jambes, gainées de soie et chaussées descarpins aussi fin que pointus.

Cest pour moi tout ça lui dis-je en la désignant ? Elle eu un petit sourire coquin, et sans un mot démarra en trombe.

Pendant que nous dînions, je lui racontais toute lhistoire sans perdre un seul détail.

Florence buvait mes paroles et me fixait avec un regard exprimait une excitation profonde.

Manifestement, mon histoire ne la laissait pas indifférente, et je la voyais qui fréquemment changeait de position, se trémoussant une fois à gauche, une fois à droite, ce qui la rendait encore plus sexy dailleurs.

Dans la voiture qui me ramenait à la maison, ma conductrice me dit soudainement Tu sais que jétais très excitée quand tu mas raconté ton histoire et que jen suis presque jalouse ? En tout cas je ne devrais pas te le dire, mais jétais. Trempée.

Elle eut un petit rire puis enchaîna Mais non Pierre, je ne suis pas jalouse, mais je trouve que cette fille a beaucoup de chance.

Ecoute Flo lui répondis-je Je suis sûr que je vais me prendre la veste de ma vie, mais quimporte, jaurais été au bout de mon histoire.

Elle arrêta la voiture devant la porte dentrée de limmeuble, détacha la ceinture de sécurité qui, les séparant, mettait si bien en valeur ses deux seins généreux.

Se tournant vers moi, elle me caressa la nuque de la main gauche, puis me baisa tendrement la lèvre. Je sentis sa main gauche se poser délicatement entre mes cuisses, remonter lentement vers la jointure de mes jambes tout en exerçant une pression de plus en plus douce et insistante sure mon sexe et mes bourses.

Elle posa son index sur sa bouche en forme de Chut .

Ne dis riens lâcha-t-elle.

Avec une grande dextérité, elle ouvrit mon pantalon et fit jaillir mon sexe dur quelle avala profondément, lentement, laspirant avec passion et grande expertise.

Peu de temps après, je jouissais pleinement dans sa bouche dans un hurlement de plaisir que javais rarement connu.

Comme si de rien nétait, elle ouvrit ma portière et me lança : Bonne nuit mon petit Pierre, tu me diras si elle suce aussi bien que moi .

Jétais loin den être sûr.

Je rentrais, me douchais et ne dormis point avant 5 heures du matin.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


41360
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma meilleure amie me ment-elle ?

image

Je la connais depuis le lycée, c'est à dire environ 8 ans. Nous sommes devenues amies petit à petit et lorsque le lycée fut fini et que nous avons chacune pris notre chemin, nous sommes restées liées. Elle connait des choses de mon intimité...Lire la suite

Beauté slave et n'importe quoi ...

image

Ce que je n'ai pas dit… Primo, je n'ai pas dit que tu étais vieux, tu as lu trop vite… Secundo, j'ai sans doute dit que tu étais crétin, inintéressant, éjaculateur précoce, bande mou, etc. Mais je me sens chez moi ici, et je le répète,...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages