Histoire vécue Sexualité > Fellation      (1074 témoignages)

Préc.

Suiv.

Pourquoi est ce si difficile?

Témoignage d'internaute trouvé sur psychologies
Mail  
| 213 lectures | ratingStar_262732_1ratingStar_262732_2ratingStar_262732_3ratingStar_262732_4
Excuse-moi, ma réponse était aussi "brute" que ta question, je vais affiner. Les choses sont (heureusement ? ) plus compliquées que cela (et donc bien plus intéressantes). Quand j'ai écrit "ça ne sert à rien" j'ai ajouté "vu de leur fenêtre" , je n'ai pas dit que cela ne servait à rien "dans l'absolu" , ok ? Mais au-delà de cela, dis-toi bien que sur la quantité d'hommes qui trompent leur femme avec une maîtresse (je résume) peut-être juste 0,01% sait le pourquoi … je parle de la "vraie" raison, bien sûr. Dire "je veux du cul" ça peut vouloir dire tellement de choses non conscientes ! Ça peut vouloir veut dire que j'ai un problème à ce niveau, que je veux me mesurer à autre chose, me rassurer, que j'ai des complexes, que j'ai besoin d'être admiré pour mes prouesses viriles (mais pourquoi donc ? ) , que j'ai séparé chez ma femme l'image de la mère et celle de l'amante et que je me trouve comme un con sans sexe à la maison, que je donne cette raison pour ne pas avoir à chercher plus loin, etc…la liste est loin d'être exhaustive ! Je comprends parfaitement (je crois ! ) ce que tu veux dire, j'ai suivi jour après jour les affres de la maîtresse de mon mari qui voulait elle aussi qu'il lui mette des mots clairs sur leur relation, même des mots "durs" de ce style, ce qu'il était parfaitement incapable de faire, non pas QUE pour se la garder sous le coude, mais parce que son analyse n'allait pas au delà de "pour le moment, j'ai "besoin" d'avoir une maîtresse" … (je schématise toujours ! ). Tout le côté "psychologique" de la chose ne l'effleurait pas (trop peur de l'introspection !! ). Et elle non plus n'analysait pas sa propre démarche (ça lui aurait pourtant été terriblement utile ! ) et ne s'attachait qu'aux motivations de l'Autre, se positionnant par là même comme "objet de la relation" et non pas sujet avec les responsabilités qui lui incombe ! Ce n'est pas l'autre qui doit mettre des mots sur TON vécu. C'est à toi de ranger TON histoire dans TON tiroir, adapté à ce que tu as ressenti. Ce que l'autre a mis dedans lui appartient. S'il n'est pas capable de mettre LUI les bons mots sur son histoire, tant pis, il n'avancera pas, ou il continuera d'avancer tordu… J'ai avancé dans mon histoire personnelle quand j'ai donné MES propres explications aux agissements de mon mari (et de sa demoiselle) en ne cherchant plus à connaitre SA version mais en analysant de l'extérieur, (comme un médecin légiste avec son scalpel ! ). Aujourd'hui, je ne sais pas si mes conclusions étaient toutes judicieuses et exactes, mais cela n'a plus trop d'importance. Ce que j'ai découvert dans cette recherche fut une mine d'or ! Peut importe qu'il dise aujourd'hui "j'ai été follement amoureux de ma maîtresse" ou qu'il dise "j'ai fait une grosse connerie" , ses mots lui appartiennent, son vécu aussi, ses conclusions sont les siennes. La "vraie" question à mon sens est celle qu'à soulevée Lapipelette : pourquoi dans cette relation tu vois que tu "es baisée" et non pas que toi aussi tu le baises… Je parle du sens "propre" (si je puis dire ! ) de l'acte sexuel, pas des intentions discutables qu'on peut y mettre…. Pourquoi te positionnes-tu en objet et non pas en sujet ? Le "droit de savoir" ? Ça veut dire quoi pour toi ? Gober tout cru ce que dis un mec "un peu paumé" ? C'est à toi de trouver tes réponses, et de voir ce que tu peux en faire. La vérité dans ce domaine n'existe pas (c'est comme l'amour ! ) elle est propre à chacun et évolutive chaque seconde. PS : Je ne sais pas si je suis claire dans mes développements et je comprendrais que tu ne me comprennes pas, j'ai mis tellement de temps moi-même (et d'épluchage de cervelle ! ) à arriver à ces conclusions, qui me sont d'ailleurs tout à fait personnelles.
  Lire la suite de la discussion sur psychologies.com


262732
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Ma meilleure amie me ment-elle ?

image

Je la connais depuis le lycée, c'est à dire environ 8 ans. Nous sommes devenues amies petit à petit et lorsque le lycée fut fini et que nous avons chacune pris notre chemin, nous sommes restées liées. Elle connait des choses de mon intimité...Lire la suite

Beauté slave et n'importe quoi ...

image

Ce que je n'ai pas dit… Primo, je n'ai pas dit que tu étais vieux, tu as lu trop vite… Secundo, j'ai sans doute dit que tu étais crétin, inintéressant, éjaculateur précoce, bande mou, etc. Mais je me sens chez moi ici, et je le répète,...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages