Histoire vécue Sexualité > Orgasme      (382 témoignages)

Préc.

Suiv.

"femme fontaine" - "éjaculation féminine" ...

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2801 lectures | ratingStar_4702_1ratingStar_4702_2ratingStar_4702_3ratingStar_4702_4

Le mystère des femmes fontaines.

Quon se le dise : léjaculation nest plus réservée aux hommes ! Alors que le phénomène a longtemps fait lobjet de vives controverses, il semble aujourdhui admis que certaines femmes éjaculent au moment de lorgasme. On leur a même donné un nom : les femmes fontaines.

Réaction souvent déroutante pour elles comme pour leurs partenaires, lorgasme saccompagne chez certaines femmes de lémission dun liquide. Mais doù vient cette substance ?

La femme a une prostate !

En 1950, Ernest Gräfenberg décrit une zone anatomique située sur la face antérieure du vagin : cest le fameux point G. Selon lui, cest cette zone qui gonfle et produit un liquide lors de lorgasme. Mais des travaux plus récents permettent de mieux comprendre ce phénomène. Pour le Docteur Zaviacic1 qui étudie cette question depuis de nombreuses années, les femmes auraient une prostate. Ce chercheur a en effet démontré que les tissus des petites glandes qui se trouvent entre le vagin et lurètre et autour de lurètre (appellées les glandes de Skène ou glandes para-urétrales) étaient similaires à ceux de la prostate de lhomme. Et quils produisaient comme chez lhomme, une substance fabriquée naturellement par la prostate un antigène prostatique spécifique autrement appelé PSA. Devant tant de similitudes, le Docteur Zaviacic propose de rebaptiser les glandes de Skène : prostate féminine. Cette prostate féminine correspond anatomiquement au point G.

La prostate serait la source de la fontaine.

Le problème de léjaculat féminin nest pas pour autant réglé. Où est-il sécrété ? En effet si la femme a une prostate celle-ci pèserait moins de 5 g (chez lhomme la prostate pèse 15 à 25 g). Cette petite prostate ne pourrait donc excréter que quelques gouttes de liquide Ou bien lors de lexcitation cette glande devrait se gonfler particulièrement Espérons que les recherches en cours nous éclaireront sur ce sujet !

Léjaculat est décrit comme inodore, de goût neutre et liquide comme de leau. La quantité varie de quelques gouttes à 50 ml. Il ne tache pas le drap. Pendant longtemps aux Etats unis, on a opéré des femmes pour incontinence urinaire pendant lorgasme, maintenant elles seraient diagnostiquées comme des "femmes fontaines".

Toutes les femmes sont-elles fontaines ?

Sans doute, mais cette dénomination est surtout appliqué lorquune grande quantité de liquide séchappe lors de lorgasme. Le docteur Cabello Santa Maria2 qui a travaillé sur ce phénomène, indique que 75 % des femmes étudiées par son équipe expulsent un liquide lors de lorgasme. Mais la sécrétion est souvent insuffisante pour être perçue. Ses expérimentations ont permis de mettre en évidence que les sécrétions des glandes de Skène (ou prostate féminine) entrent dans la composition de la lubrification vaginale, un phénomène jusquici méconnu.

Dans une enquête faite auprès dun grand échantillon de femmes travaillant dans le milieu de la santé3, 39,5 % affirmaient ressentir une éjaculation au moment de lorgasme.

Autrefois, avant la découverte de lovulation, on pensait que la femme comme lhomme avait une "semence" qui sévacuait lors de lorgasme, semence indispensable à la mise en route dun bébé. Peut-être que cette croyance sappuyait sur ce vécu. Le Kamasutra évoque également léjaculation féminine. Nous ne faisons que redécouvrir un phénomène déjà connu. Mais nous nen comprenons pas encore toute sa physiologie.

Dr Agnès Mocquard.

1 - Zaviacic M, Ablin RJ. The female prostate and prostate-specific antigen.

Immunohistochemical localization, implications of this prostate marker.

In women and reasons for using the term "prostate" in the human female.

Histol Histopathol 2000 Jan ; 15 (1) :131-142.

2 - Cabello Santa Maria Paco, communication au XVème congrès mondial.

De sexologie, Paris, juin 2001.

3 - Darling, C. A., Davidson J. K. And Conway-Welch C.,1990, Female.

Ejaculation : perceived origins, the Gräfenberg spot/area, and sexual.

Responsiveness, Archives of sexual behavior, vol.19, n1, p. 29-47.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


4702
b
Moi aussi !
25 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Si vs saviez a kel point g honte de n'etre que moi!si seulement on pouvait me donner un peu d'espoir

image

Bonjour tout d'abord, Tiens c'est la premiere fois que je vois un jeune homme venr raconter ses malheurs" icic ; ça ne fait pas longtemps que je suis ici, c'est peut-être pour cela !! Bon, dis toi que t'aas vie n'est pas foutu ni ratée !!! Je...Lire la suite

Problème d'orgasme !...

image

Salut à tous, Voilà le PB, je vie depuis plus de 15 ans avec ma charmante petite femme et tout se passai à merveille ainsi quau niveau sexel. A chaque rapport ma femme avait un orgasme vaginal ce qui est pour moi en aboutissement car dans un...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages