Histoire vécue Sexualité > Orgasme      (382 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le retour de Véra

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 634 lectures | ratingStar_42346_1ratingStar_42346_2ratingStar_42346_3ratingStar_42346_4

Véra est une femme très discrète et pourtant elle sait devenir si coquine quand il s'agit de sexe… Un contraste fulgurant qui m'a toujours laissé perplexe tant il est surprenant.

Je l'ai connu alors que je débutais seulement ma sexualité, mais ma rencontre avec elle m'a fait gagner en quelques jours, des années d'expérience ! Une étape décisive bien évidemment.

Nous avions 19 ans et ces moments ou nous avons goûté l'intimité l'un de l'autre resteront déterminants tout autant que magiques dans ma vie. J'avais fait l'amour pour la première fois à 15 ans, du moins, je croyais avoir fait l'amour… Mais avec Véra, une autre dimension se révéla à moi.

Mais ces souvenirs sont une autre histoire.

Aujourd'hui, 15 ans ont passé, et nos chemins se sont séparés. Je n'avais d'ailleurs même plus de nouvelles d'elle depuis 10 ans.

Mais la semaine dernière nos chemins se sont croisés à nouveau ! C'est idiot, mais cela m'a à peine surpris tellement j'étais persuadé que cette femme dont je connaissais le parfum le plus secret, resterait dans ma vie d'une façon ou d'une autre.

C'est elle qui m'a surpris alors que j'allais monter dans un taxi pour me rendre à l'aéroport. Elle me vola la place avant même que je la reconnaisse. J'étais sur le point de lui faire savoir fermement qu'elle ne manquait pas de culot quand mon regard chuta dans l'abime de ses yeux qui me dévoraient déjà ! Je m'assis à côté d'elle et la laissa indiquer sa destination, car à ce moment là plus rien ne comptait pour moi à part sa présence, comme si je venais de retrouver une partie fondamentale de moi-même.

Sans dire un mot nos yeux brûlaient et cet embrasement déclencha au bout de quelques secondes un baiser comme il y a longtemps que je n'avais pas partagé. Nos langues se caressaient voluptueusement avec une harmonie qui donnait un sentiment de perfection naturelle. Une éternité bien plus grande encore que notre séparation sembla accompagner ce baiser… Je pensais alors furtivement :

Einstein avait raison.

- Bonjour toi ! Tu es si belle et je suis si heureux, mes yeux ne peuvent plus se détacher de toi.

- Bonjour toi ! Serres moi fort dans tes bras, j'ai besoin de toi.

Notre câlin plein de tendresse fût interrompu par l'arrivée à son appartement. Elle m'invita à la laisser partir tout en me tendant sa carte de visite par la vitre du taxi avec un sourire à faire fondre le reste de l'Arctique…

J'avais l'impression de me consumer de joie même si sans elle, le néant sembla m'accompagner le reste de la journée.

Le soir même je la recontactais, ne tenant plus en place… Je sentais un vide en moi qui ne pouvait se combler que par son corps contre mon corps. Le temps se résumait au présent tellement je vivais intensément chaque seconde.

Elle est absente ! Je laisse un message avec mes coordonnées et dans la folie passionnelle qui m'habite à ce moment, je commande dans la foulée un dîner au traiteur. Je sors le chandelier, remet un peu d'ordre, me sert un verre de bourgogne et m'assois pour écouter ce vieux Deep Purple qui avait bercé nos étreintes il y a si longtemps : Child In Time.

Au 3ème passage du morceau la sonnette me fait sursauter, c'est elle, j'en suis certain, c'est écrit. Comment a-t-elle fait pour arriver si vite, c'est irréel, mais peu importe. Elle est là.

Tout n'est plus qu'incandescence, les mots ne parlent plus, nos corps ont besoin de s'unir comme deux étoiles qui s'attirent et qui n'attendent plus que leur fusion.

Elle enlève sa veste laissant découvrir son tee-shirt moulant sur ses seins qui pointent et je lui retire dans un élan brutal alors qu'elle déboutonne déjà mon 501. Nos gestes sont heurtés et maladroits, poussés par la fièvre qui nous habite.

Mes mains retrouvent enfin ses seins gonflés de passion. J'en frissonne de la tête au pied. Mon 501 m'a quitté et ma chemise est par terre. Je sens son bassin contre le mien, nos strings sont le dernier rempart entre elle et moi. Nos langues se lèchent avec avidité pendant que nos mains pétrissent nos fesses respectives.

A l'unisson nous retirons nos strings et dans un seul souffle nous collons nos bassins comme deux aimants, comme deux amants.

Mon sexe semble dur comme de l'acier et sa vulve est rougie d'excitation.

- Prends-moi maintenant !

Sa voix est indescriptible, j'en ai presque peur tellement le désir infini y est inscrit.

Elle jette ses jambes autour de ma taille et viens glisser son bassin sur le mien, je sens sa chaleur envelopper mon pénis prêt à exploser ; elle me serre de toute ses forces en gémissant, ses seins sur mon torse me font vaciller. Nos bouches se mangent avidement, laissant échapper un râle de temps en temps.

Je sens ses contractions sur ma verge qui n'est plus qu'un bâton de dynamite… Je me dis un instant que je dois me retenir mais c'est impossible. Nul ne peut endurer une telle violence de plaisir et mon orgasme prend le contrôle de tout mon être… Les spasmes sont si violents que je n'éjacule que très peu, tout mon corps n'est plus qu'une contraction de volupté.

Je ne sais même pas comment j'ai continué à la tenir sur moi et à rester debout.

Ses gémissements se font plus longs encore et ils n'appellent qu'une chose : que je la dévore avec le mélange magique de force et de douceur qui l'emmènera dans un orgasme infiniment profond.

Elle est collée à moi et je dois écarter avec force ses jambes qui serrent mon corps pour pouvoir l'allonger sur mon lit. M'étant retiré d'elle presque avec regrets, mon excitation se redresse lorsque j'aperçois son sexe lisse et rougi de plaisir, mon sperme teinté de sa cyprine s'écoulant sur son petit trou et ses cuisses. Elle gît devant moi en gémissant et ses doigts sont déjà sur son clitoris… elle se tortille et s'en est trop pour moi. Je la regarde et mon érection revient déjà, moins tendue mais plus profonde que lors de notre étreinte précédente. Je prend ses mains avec force pour les écarter et ma bouche vient embrasser sa vulve avec douceur et domination. Je lèche nos sécrétions de plaisir pendant que je saisis son bassin avec mes mains, comme pour contrôler les spasmes qui font onduler son corps… Mes bras se tendent pour que mes mains atteignent ses seins, alors que ma langue s'enfonce dans son sexe brûlant. Je joue avec ma langue et elle n'arrive plus à respirer, elle surfe sur la vague avant la déferlante qui va la transporter quelques secondes dans un autre monde. J'aime sentir son clitoris en érection entre mes lèvres, je le malmène avec ma langue et mes lèvres, pour la faire hurler, j'ai envie qu'elle se décharge en hurlant.

Je viens caresser l'intérieur de son vagin avec mes doigts, elle ne peut plus se retenir, je possède son sexe et c'est ça qui la fait jouir. Sa convulsion est à son paroxysme, je la tiens dans ma prison de jouissance, elle me griffe et hurle stop dans un souffle qui s'éteint d'un coup, elle est inerte.

Revenant alors vers sa bouche pour un baiser je vois son poitrail tout rougit par l'orgasme qui l'a traversée. Je souris un peu bêtement, comme fier du résultat.

Nous nous blottissons sans un mot l'un contre l'autre, nous en voulons encore mais la tendresse prend la place de la fièvre pour quelques minutes, comme si tout avait été trop fort… Tout sauf la passion qui nous unit.

Puis elle me glisse à l'oreille :

- J'ai envie de toi, sois un "nasty boy"

La suite si vous êtes sage.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


42346
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Si vs saviez a kel point g honte de n'etre que moi!si seulement on pouvait me donner un peu d'espoir

image

Bonjour tout d'abord, Tiens c'est la premiere fois que je vois un jeune homme venr raconter ses malheurs" icic ; ça ne fait pas longtemps que je suis ici, c'est peut-être pour cela !! Bon, dis toi que t'aas vie n'est pas foutu ni ratée !!! Je...Lire la suite

Problème d'orgasme !...

image

Salut à tous, Voilà le PB, je vie depuis plus de 15 ans avec ma charmante petite femme et tout se passai à merveille ainsi quau niveau sexel. A chaque rapport ma femme avait un orgasme vaginal ce qui est pour moi en aboutissement car dans un...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages