Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Beauty is the beast (Gay)

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 2436 lectures | ratingStar_135821_1ratingStar_135821_2ratingStar_135821_3ratingStar_135821_4

Voila mon récit, j'espère que vous l'aimerez. La première partie est plutot courte et intense, pas vrm de dialogue (en fait pas du tout) mais bon c'est juste l'intro et ça ne durera pas ! (Édit : J'ai essayer de rendre cette partie moins massive, elle était un peux trop intense, et j'ai enlevé quelques blaques nulles lol).

L'air était froid sur mes joues tièdes, la lune était haute dans le ciel et sa lumière blafarde se reflétait dans la rivière. Les étoiles, insensibles, me toisaient de haut avec une sérénité que je leur enviait. Je n'étais pas malheureux, mais pas heureux non plus. C'était ça le plus dur. J'avais toujours eu une vie facile, banale, sans jamais manquer de rien ou sans jamais vivre de drame autre que la mort d'un ou deux oncles. Pourtant, je me sentais vide, ennuyé, seul.

Assis près de la rivière, je me demandais si j'allais un jour être heureux, s'il existait quelque part quelqu'un pour moi, si j'allais un jour tomber amoureux. La plupart des garçons de mon âge étaient déjà sortis avec plusieurs filles et certains semblaient filer le parfait bonheur avec leurs copines. Mon copain Félix ne cessait de me dire de faire les premiers pas avec les filles, de les encourager lorsqu'il y en avait une qui venait me parler. En fait, le problème c'était pas que je ne les attirait pas. En général, les filles m'aimaient bien. Elles me trouvaient mignon (Oui, mignon, très VIRIL). "C'est ton look perdu et rêvasseur qui les attirent, mec. Tu ressemble a un chiot boiteux qui s'est perdu dans le noir, avec tes grands yeux dorés et tes cheveux couleur café-deux-laits-un-sucre qui te tombent dans les yeux. Tu dois pas y voir grand-chose, pas étonnant que tu te perde dans le noir… bref" m'as un jour dit Félix. Le truc, c'est qu'à chaque fois qu'une fille vient me parler, je trouve jamais rien à lui dire, et donc forcément je passe pour un antisociable et d'habitude elles se découragent assez vite. De toute façon, j'ai l'impression qu'elles sont toutes les mêmes, qu'elles sont superficielles et ennuyeuses. Peut-être suis-je trop exigeant. Ou peut-être suis-je voué à être seul pour le reste de ma vie.

J'étais perdu dans mes pensées moroses lorsque j'aperçu un mouvement sur le pont qui traverse la rivière, un peu plus loin sur ma gauche. Je levai la tête et me figeai.

Un jeune homme se tenait sur le pont, accoté sur la rambarde, il avait levé la tête et semblait regarder les étoiles. J'ignore pourquoi mais cette vision m'apaisa, et je restai un moment à l'observer, à le détailler. Il était complètement immobile. Il portait un jeans et un chandail long par-dessus une chemise dont je ne pouvait distinguer les couleurs. Ses cheveux semblaient très foncés, raides et coupés aux oreilles. Obscurité oblige, je ne pouvais distinguer les traits de son visage. Il semblait complètement perdu dans ses pensées, serein. Aussi fus-je surpris, lorsqu'un nuage s'effaça pour laisser place à la lumière de la lune, de constater qu'en fait, il pleurait.

Des larmes coulaient abondamment le long de ses joues, mais son visage restait impassible, sans expression, comme figé. J'étais tout retourné, Jamais je n'avais vu un garçon pleurer de cette manière, aussi doucement mais intensément. J'avais la curieuse impression que son esprit s'était détaché de son corps, comme pour s'éloigner le plus possible de sa souffrance.

Plusieurs minutes passèrent sans que je puisse détacher mes yeux de ce triste spectacle. Puis, me ressaisissant enfin, je réalisai qu'il devait être très tard et que je devais bouger. Alors, le plus délicatement possible afin de ne pas attirer l'attention sur moi, je me levai, prenant appui sur une roche qui, évidemment, se déroba aussitôt sous mon poids pour aller valser dans la rivière dans un PLOP pas très subtil tandis que je m'effondrai tout aussi subtilement sur mon derrière. Paniqué, je m'empresse de lever les yeux vers le garçons pour plonger d.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


135821
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages