Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Chaud kidnapping

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 10624 lectures | ratingStar_14373_1ratingStar_14373_2ratingStar_14373_3ratingStar_14373_4

Je voudrais dédier cette histoire à 5dechanel1 et poussières qui m'ont aidé à faire les 1er pas ici…

Même s'il y avait une légère brise qui me rafraichissait derrière les oreilles, il n'y avait rien de plus agréable que de se promener dans la forêt en automne… Les arbres s'habillent de manteaux roux, bruns clairs et vert et le chemin disparait à certains endroits sous son tapis de feuilles craquantes… je vagabonde entre les arbres, loin de toute civilisation et loin de tout le stress qu'une secrétaire de direction peut rencontrer au quotidien ; ma démarche est gracieuse et je ne me doutais pas à ce moment-là du danger que je courrais… Pourtant depuis quelque minutes, j'avais senti comme un présence non loin de moi et quelque craquement de branches espacés me confirmaient dans mes idées… j'avais pensé à un petit animal peut-être, derrière ces buissons mais je me trouvais ridicule, me disant qu'un lièvre ou un renard, animal sauvage de surcroit, n'allait certainement pas suivre un humain dans sa promenade… Mais lorsque les craquements se firent de plus en plus rapprochés, je décida d'accélérer le pas… je commençais à trottiner, regardant de temps en temps en arrière quand tout alla très vite… mes pieds quittèrent le sol et je fus littéralement soulevée par un bras puissant et poilu… je me retrouvais tel un vulgaire sac de patate sur l'épaule large d'une sorte de gorille apparement car de longs poils gris recouvrait tout le corps de mon agresseur… ma première réaction fut évidemment la peur, je hurlais et commençais à battre des pieds et des mains pour me dégager mais la pression de son bras était trop forte… le monstre commençait maintenant à courrir… sa course était lourde mais semblait savoir exactement où il allait… prise de panique, je perdis conscience et tomba dans les pommes…

Le monstre arriva finalement à l'orée de la forêt, une immense crevasse et le vide devant lui… la vallée s'étendait devant lui et de ce haut point perché, on pouvais voir à des kilomètres à la ronde. Malgré son poids évident, il agrippa délicatement une liane qui pendait dans le vide et se laissa descendre, emmenant sa prisonnière dans une grotte creusée dans la falaise, certainement par l'érosion…

Le yéti déposa la jeune femme au fond de la grotte, sur un amas de paille et de branchages… et l'observa longuement. Les branches des arbres s'étaient certainement accrochées à ces vêtements pendant la course car ces vêtements étaient déchirés à plusieurs endroits et découvrait sa peau nue… c'était une très belle femme aux longues jambes affinées, des cheveux mi-longs et une poitrine rebondie… Intriguée par un bout de sein qui était visible, le yéti s'approcha prudemment et toucha avec hésitation le téton rose que cette femme lui offrait à son insu… c'est alors qu'arriva ce qu'il lui arrive depuis quelque mois, de son entre-jambe se dressa un bâton rose, dur comme le bois des chênes et le grand singe ne comprenait pas vraiment le fonctionnement de cette 3ème minuscule jambe ni le pourquoi de ses apparitions ou de son durcissement. Alors, il joua quelque temps avec, faisant des allées et venues avec ses mains sur ce bâton… puis s'approcha à nouveau de la femme.

J'ouvris tout à coup les yeux et je sursauta… je me trouvais, je ne sais où, certainement une grotte car les parois étaient de pierre, j'étais à demi nue devant cette chose, on aurait dit un grand homme de 2 mètres mais très poilu et aux larges pieds… Il venait de me toucher ou plutot de me peloter car il retira avec précipitation sa main de mon buste et fit encore 1m de recul… il semblait calme, au visage presque humain avec de grandes mains mais aussi… un grand sexe. Mon regard fut attiré par ce sexe qui ressemblait à s'x méprendre à un sexe d'homme mais en plus large mais très peu poilu. Je semblais lui faire effet car mon kidnappeur bandait très fort… Et là, va savoir pourquoi, je m'approcha et le pris en main… laisse moi faire dis-je au grand singe et je commença à le branler doucement… sa queue était très dure et douc à la fois et en lui malaxant les testicules, je pensait qu'il ne s'était pas déchargé depuis longtemps alors je le branla de plus en plus vite… le grand singe gémissa en silence, mais son visage semblait apprécier mes caresses et là, je fus pris d'une envie inexplicable : je porta mes lèvres sur le gland tout rose de cet homme velu, mes lèvres entourèrent son gland, le léchèrent et commencèrent un va et vient de haut en bas… je rythma mes caresses en le suçant plusieurs fois, m'arrêtant puis le branlant de nouveau… le grand singe gémissait de plus belle et poussait maintenant des râles de plaisir… de mon côté ma deuxième main n'eut pas de peine à trouver mon clitoris tout gonflé par l'excitation, je le massais délicatement, faisiat des petits cercles appuyés puis mon doigt glissa naturellement vers mes lèvres, déjà débordantes de mouille… je mouillais abondemment et cette situation m'excitait beaucoup… sans doute parce que je n'avais jamais tenu une telle queue en main et en bouche… je fis glisser mon pantalon et mon string à terre et me coucha sur le dos, je fis glisser le dernier lambeau de vêtement recouvrant ma poitrine et commença à me caresser, couchée devant le grand singe. Je lui fis signe de venir, il avanca avec précaution sans doute intrigué par ce que je lui avait fait… puis je guida sa tête sur mon entre-jambe… il huma l'odeur de ma mouille et son goût un peu sucré a du lui plaire car de sa grosse langue, il me lécha mes lèvres déjà ouvertes… il me lécha et ses coups de langues appuyés et maladroits déclenchèrent chez moi de divines coontractions ; j'ondulais un peu du bassin pour que sa langue glisse bien partout puis telle une chienne, je me retournai et me mis à 4 pattes, toujours le cul offert à cette langue épaisse et brulante… il me lècha toute la raie des fesses tandis que je jouais avec mon clito… mon orgasme ne se fit pas attendre et je jouis dans un long gémissement, pleines de contractions de plaisir et de frissons de satisfaction…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


14373
b
Moi aussi !
43 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages