Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Dimanche Naturiste à Berk-plage

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 5787 lectures | ratingStar_125122_1ratingStar_125122_2ratingStar_125122_3ratingStar_125122_4

Nous émettons la possibilité d'aller lui caresser les seins pour en avoir le coeur net… Mais l'endroit semble assez sage ; preuve en est faite par un gamin du coin qui joue tranquillement dans le sable (normal) a quelques mètres de là, et qui se fait engueuler par sa mère qui pousse un "bbôôôhh arrête de mett' des mains de l'sâââbl' twââa ! ". Alors si ; on peut même plus s'mett' les mains dans l'sâbl' à la plage, c'est pas pour aller tripoter la voisine de serviette. On laisse tomber. Tous les deux, nous continuons notre petite vie trankilou, on s'embrasse, on se caline gentiement, dans un mouv sea sex and sun, (genre tropical, parce que H elle est toute mouillée) qui n'est pas pour déplaire au Monsieur d'un autre couple installé un peu plus haut, qui nous regarde avec un sourire digne d'un Prozac-addict, et des yeux comme des billes, mais il se fait vite remettre en place par maman, pas du tout aussi emoustillée que son bonhomme. Bah tant pis, les gens du nord ont dans le coeur le soleil qui manque à leur deux corps, mais ils sont sympas quand même… Nos baisers deviennent un peu plus suggestifs, et nous commencons à observer le jeune couple du haut… Le jeune homme tente de seconde en seconde une appoche strategique auprès de sa belle, et gagne du terrain… H. Qui est mieux placée que R pour les voir, lui fait un rapport détaillé entre deux baisers. Il semblerait quils aient les mains balladeuses Quelques regards et sourires complices entre le jeune homme et nous s'échangent. Sur notre droite, le couple a priori coquin s'avère finalement assez sage. Nous étions sur le point de plier bagages, quand un papy déboule, et nous lance un "vous savez que c'est interdit de faire du nudisme ici ? " Nous "Ah bon, on a cherche sur internet bla bla bla" Lui "oui oui, non mais c'est un peu plus loin, derrière les autre dunes". Nous voilà renseignés… Mais c'est que Papy n'entend pas en rester là, il feut tatasser avec nous, quon devienne ses amis On lui dit quon vient de Paris et nous catalogue tous les lieux naturistes situés dans un rayon de 200 bornes autour de la capitale et v'la ti pas même qu'il commence à nous sortir son… Petit Futé - celui en papier - de tous les sites naturistes en France, son sien à lui perso, quil tient à nous offrir. Nous refusons gentillement, et lui d'insister que si si si il faut faire connaitre les endroits, "ou on peut pratiquer le naturisme, ou autre". Il était tout chelou le papy, et il trimballait un grand sac rempli de trucs choses qu'on a pas essayé de savoir ce que c'etait… Celui la n'avait pas l'accent du Nord, il etait probablement un nudiste nomade, parcourant les sites à poil, un commercial de la bronzette sans marques, un VRP du tour de France des sans maillots. Nous réussissons ? L'éloigner de nos fesses toute nues, et de plus en plus roses (à cause que la crème on la oublié à Paris). MAIS il etait l'occasion rêvée pour nous d'aller parler à nos petites camarades un peu plus haut, et leur glisser notre email, prétextant l'info bidon sur l'interdiction du naturisme à l'endroit ou nous étions. On se rhabille, se disant que bon, allez, lançons nous, et allons discuter, leur raconter le petit futé et, surtout, leur laisser notre adresse mail. Une fois près deux, on se dit que, finalement, ben cest elle qui est mieux que lui. On discute, ils sont de Douai (ou Arras, on sait plus bien) , ils ont bien laccent chti, ont passé une semaine ici (?!!!) et repartent demain passeque twâââ, lâââ yôô trop dmonde sur la rout lôôô H. Leur tend le petit papier avec notre mail dessus (rires-et-calins@****.fr) , en leur disant on a un mail sympa sils ont pas compris cest quils ne comprendront jamais rien. On verra bien. Nous partons et là, La vision LA vision ! Tous les berkplagiens sen vont, et nous nous retrouvons au milieu de tout ce monde qui court rejoindre sa peugeot toute Tunning (Twââââ cest trop couleuh le Tiounning) , non sans sarrêter à la baraque à frites, qui vend aussi des glaces. On les écoute, on veut pas faire nos parigots qui se la pêtent, mais bon il y a des limites, elle est ou la caméra, on est dans Strip-Tease, ou alors il y a un rassemblement international ? Cest festival ! On est pas trop moqueurs en général, mais là, franchement, impossible de se retenir de pouffer. On a limage est le son, on nest pourtant pas au cinéma Strip-Tease, cest pas la réalité, cest pire ! On pouvait pas quitter Berk et terminer cette magnifique journée sans faire une visite du centre ville, euh, pardon, du front de mer. Dautant plus quon a la dalle. On gare la moto entre une 405 et une R5 GTS the renault 5 Touch, et on tente la balade au milieu de la foule. Entraînés par la foule qui se balance et qui danse une folle farandole nous sommes emportés au loin, cest à dire à la terrasse dun resto cheap (à Berk-Front-de-Mer tous les restos sont cheap). On regarde la carte, il y a une formule à 12 Euros (cest celle que tout le monde prend) , on verra bien. Entrée, moules-frites, glace, bière et Sanpellegrino : A la manière des Dupond et Dupont, nous nous fondons dans le décor. Le service est calamiteux, assuré par un sosie de Sylvie Joly (mais en pire) quon croirait sorti tout droit dune BD de Bretecher. Les tables sont servies dans le désordre darrivée, et on assiste même à des clients qui se font virer parcequils avaient payé leur addition et qu il faut pas rester la, il y a des gens qui attendent. Pendant tout le repas, nous avons essayé de discuter calmement, de profiter du bonheur qui est le notre dêtre ensemble, mais les gens autour, on peut pas faire abstraction, les attitudes, les tenues, ces gueules quon croirait sorties dun film de Caro et Jeunet. Lhallu. On est cernés. On finit par un bout de discute avec la table da coté, un chti couple sympa (nos ages, 25-30 ans) qui se faisait chier (ils se sont presque pas parlé du diner) , et qui comme nous hallucinait de la qualité du service, du repas Ils étaient venu comme nous pour la journée, et habitent Douai (ou Arras, on sait plus bien). Eux, ils connaissaient déjà le resto, lavaient deja testé, étaient revenus parce quils lavaient trouvé bien, mais ne reviendrons plus parce que twâââ fô pô ezzagerer quand même Mais bon, ils semblent quand même Berk-addict ces deux lâââ ! Allez, il se fait tard, les terrasses sont bondées, le Club Mickey sur la plage est fermé, les gens du nord sont attablés, il est temps de rentrer. Deux heures dans lautre sens, et vlâ ti pô quon a toujours cet accent dans la tête Bilan : Nous avons passé une bien belle journée Berk cest pas loin, le dépaysement est total (cest lemoins que lon puisse dire) , on peut sy baigner nu en toute tranquillité et dans la légalité. Berk cest génial, on recommande, vérifiez juste lhoraire des marées et la météo, ny lisez pas Le Monde, vous ne pourriez vous concentrer sur les articles. Les gens du Nord sont des gens formidôb, accueillants et le coeur sur la main. Nous navons vu à Berk-plage que des gens contents, heureux peut-être même, simples Simples mais souriant !!! Pis yavait nous, contents, très heureux, un peu prétencieux sans doute, et un peu mort de rire H et R.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


125122
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages