Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Essai d'écriture

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 3191 lectures | ratingStar_4716_1ratingStar_4716_2ratingStar_4716_3ratingStar_4716_4

Resto chinois d'abord, les plaisirs de la table rien de tel pour démarrer une soirée…

Regards langoureux, frôlement des mains, mon pied qui s'égare sous la table… le désir qui monte en pensant que l'on a toute la nuit devant nous. Quelques mots au milieu dune conversation anodine "j'ai envie de toi" et mon pied qui sent que mon décolleté fait son petit effet… sourire.

Pas de dessert, nous voulons un dessert tout autre.Le retour en voiture dure 3 minutes, juste le temps de sentir sa main sous ma jupe, je sens déjà mon intimité s'humidifier, des picotements au creux de mes reins (là où nos deux initiales sont gravées à jamais sur ma peau) , une douce chaleur m'envahie.

Je n'arrive pas à ouvrir la porte de l'immeuble, l'émotion, le désir, me font trembler Je le sens, derrière moi, tout près de moi, je sens presque son souffle dans mon cou… mon dieu comme j'ai envie qu'il me l'embrasse ce cou… sentir la douceur de ses lèvres sur ma peau telle une tendre caresse.

Je me retourne, trop envie de sa bouche. Un tendre baiser nous uni alors, nos langues se mêlent, jouent l'une avec l'autre… il me plaque contre la porte, la tendresse devient fougue, avides l'un de l'autre. Je sens son sexe dur contre moi, me faisant encore plus le désirer, encore plus mouiller… mes mains se plaquent sur ses fesses comme pour le rapprocher encore plus de moi, pour le sentir encore. Ses mains glissent sous le tissu soyeux de mon chemisier, viennent caresser mes seins, en titiller les pointes que je sens durcir a travers la dentelle de ma lingerie.L'envie de lui est trop forte, comme une vague de désir que je ne peux contrôler.Mon corps entier l'appelle à me rassasier de lui. Nos bouches se séparent, il devient urgent d'ouvrir cette porte.

Jamais monter deux étages ne m'a semblé aussi long. La porte de l'appartement à peine refermée, et déjà je l'embrasse de nouveau à pleine bouche… nous nous dévorons l'un l'autre, jamais je ne serai rassasiée de ses levres, de sa langue.

Nos mains se font caresse, comme si nous découvrions le corps de l'autre pour la première fois. Restant soudé l'un a l'autre nous nous dirigeons vers la chambre… il m'allonge sans ménagement, tant notre fougue et notre désir sont incontrolables. Je le sent bander, cela m'excite encore plus, inondant l'interieur de mes cuisses. Tout mon corps l'appelle, une envie folle de le sentir en moi, me posséder pleinement, sentir son membre dur assouvir la faim de mon sexe pret a l'accueillir. Il doit lire dans mes yeux cette envie, cet désir avoué par mon corps…

Il souleve ma jupe, pétri mes fesses de ses mains si douces et si tendres, et dans un murmure a mon oreille me dit "je vais te donner un avant gout de ce que tu veux". J'entend le bruit de sa ceinture qu'il defait, mes cuisses s'ouvrent déjà, se contentant d'ecarter la dentelle de mon string, il me pénètre brusquement, presque brutalement… mais que c'est bonnnnnn, je le sens en moi, dur et puissant, je sens le plaisir monter sous ses assauts, il me regarde… je sens le plaisir monter avec une telle intensité, une telle force… je gémis, il me dit qu'il aime me faire gémir, et que bientot il me fera crier, mais pas tout de suite, c'etait juste un avant goût… la nuit ne faisait que commencer…

Quand il se retire de moi, je tente désespérément de le retenir, j'en veux encore, je veux qu'il me fasse jouir comme il sait si bien le faire. Mais il a décidé de me faire languir. Lentement, il commence à défaire chaque bouton de mon chemisier, parcourant des lèvres et de la langue chaque centimètre de peau qu'il découvre. Ses lèvres humides me font l'effet dune douce brûlure. Mes mains s'égarent dans ses cheveux, dirigeant sa tête vers mes seins, aux pointes dures de désir. Il me caresse le dos, je frissonne, il défait lentement l'agrafe de mon soutien gorge… libérant mes seins qui sont maintenant à quelques centimètres de sa bouche, je sens son souffle chaud sur ma peau, je ne peux m'empêcher de me coller a lui, je le veux contre ma peau, sentir sa chaleur et sa douceur. Sa langue sur mes seins me fait perdre pied, je ferme les yeux, pour mieux savourer cet instant de plaisir et de désir. Il m'embrasse, me lèche, me mordille, ses mains viennent rejoindre sa bouche, c'est une explosion de sensualité. Je gémis, j'en veux plus, encore, je le veux lui, je ne peux plus attendre, envie qu'il me prenne, me possède pleinement.Ses mains descendent pour ôter ma jupe et mon string, dernier rempart de ma nudité. Chacun de ses gestes est ponctué de baiser, tantôt doux, tantôt plus appuyés. Il joue de ses lèvres et de sa langue, mais il prend soins déviter de s'aventurer trop prêt de mon intimité, malgré mon envie irrépressible, malgré ma chatte mouillée plus que jamais et mon clitoris gonflé de désir. Quand je rouvre les yeux, je m'aperçois qu'il est nu, je ne m'en suis pas rendu compte, tant le plaisir m'a envahi, j'ai perdu pied avec la réalité, tout mon corps et mon esprit n'est que désir…

Il s'allonge sur moi, j'aime le contact de sa peau contre la mienne… il reprend possession de ma bouche. Presque malgré moi, mes cuisses s'écartent, dans lespoir de le sentir me pénétrer, mais je sens juste sa queue dressée et dure le long de ma cuisse… Mes mains, qui lui caressaient les fesses, glissent alors vers se membre en érection tant désiré. Mes doigts se referment sur son sexe bandant. J'aime quand il bande, j'aime sentir son sexe à la fois dur, doux et chaud. Je commence à le branler, doucement, ma main remontant le long de sa queue, mon pouce en titillant le gland, avant de redescendre. Il ferme les yeux… il aime… J'accélère le mouvement, ressérant un peu plus mes doigts sur son sexe. Le repoussant gentiment, tout en continuant à le masturber, je l'allonge a coté de moi. Ma bouche quitte la sienne, et ma langue descend le long de son cou, remonte vers l'oreille dont j'aime a suçoter le lobe, le mordiller… puis je redescend, retour sur son cou, que je lèche, lape, mordille. Ma main sur son sexe a repris un mouvement plus lent, je veux que chaque instant dure une éternité. Je continue la descente de ma bouche, sur son torse, son ventre qui se creuse sous les frissons donnés par ma langue. Il a ses mains dans mes cheveux, je sais quil veut que je descende encore plus, mais moi aussi, je prends mon temps, moi aussi je veux le faire languir… Dabord de doux baisers, légers, dans le bas du ventre, sur son pubis, tout prêt de sa queue plus dure que jamais… Puis enfin mes lèvres commencent lascension de son membre dressé… je remonte doucement tout le long, alternant légers coups de langue et empreinte plus marquée de mes lèvres. C'est à son tour de gémir… Je prends alors son gland dur et humide dans ma bouche, mes lèvres le capture, ma langue tourne autour, l'engloutissant en entier, ma bouche entame alors un gourmand va et vient… je suce, lèche, lape avec toute la gourmandise que m'inspire sa queue gonflée de désir, tantôt juste le gland, ma main venant alors le masturber, tantôt l'engloutissant en entier… Je le regarde, la tête en arrière, les yeux fermés, il semble lui aussi submergé par le plaisir… j'aime lui donner ce plaisir. J'aime savoir qu'il est à la limite de perdre tout contrôle, j'aime quand de ma bouche, je peux l'amener au bord de lextase.

Il m'arrête doucement. Nos bouches se rejoignent à nouveau, comme pour sceller cet instant de pur plaisir. Ses mains parcourent mon corps, sattardant sur mes fesses, puis frôlant ma toison au dessus de ma chatte brûlante de désir. Lentement je sens un de ses doigts qui s'immiscent dans mon intimité. Doucement d'abord, frôlant mon clitoris, gonflé et presque douloureux tant j'ai envie de ses caresses. Je mouille plus que jamais, mon bassin bouge pour aller encore plus à la rencontre de ses doigts. Il me caresse mais je veux plus… devinant mon désir, il me pénètre dun doigt, commençant de doux va et vient.Sa langue vient alors joindre ses doigts. Il lèche alors mon petit bouton, joue dessus avec sa langue, les sensations sont indescriptiblement trop intenses… accélérant le mouvement, il me pénètre avec deux doigts, j'ondule littéralement sous ses caresses, je sens la chaleur envahir tout mon bas ventre. Mon sexe palpite sous ses caresses. La chaleur et la douceur de sa langue contrastent avec la pénétration de ses doigts qui me mènent au bord de l'orgasme. Sentant que je perds tout contrôle, mes mains se crispent sur les draps, mon corps ce tend, je sens le plaisir monter telle une vague qui finit par me submerger, m'arrachant un cri de jouissance. Je reste haletante étendue sur le lit, comme déconnectée de la réalité, pourtant je le sens, qui s'allonge sur moi, je sens qu'il bande toujours aussi fort, il est là, a l'entrée de ma chatte encore trempée de cet orgasme et tout en m'embrassant, il me pénètre d'un coup, entièrement, m'arrachant un nouveau cri, mélange de surprise et de plaisir. Il commence de doux va et vient, que jaccompagne sans vraiment men rendre compte de mouvements de mon bassin. Nous nous embrassons, goulûment. Je veux qu'il me possède, sentir que mon corps et le sien ne font plus qu'un. Il tient fermement mes mains au dessus de ma tête, m'empéchant tout mouvement, me donnant l'impression d'être a sa merci, d'être a lui.Il accélère le rythme, enfoui sa tête dans mon cou, revient a ma bouche pour étouffer mes cris de plaisir… je me sens de nouveau au bord de l'orgasme, et je sens à son membre encore plus dur en moi que lui aussi. Je veux le sentir jouir en moi, je veux perdre le contrôle avec lui, nos corps collés lun a l'autre. Nous jouissons, et plongeons dans un océan de plaisir où se mêlent nos gémissements et nos cris…

Haletants, nous restons soudés l'un à l'autre. J'aime ce moment juste après l'extase, quand nous sommes l'un contre l'autre, rassasiés du corps de l'autre… avec l'impression que plus rien n'existe autour de nous…

C'est un premier essai d'ecriture, merci de m'avoir lue.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


4716
b
Moi aussi !
23 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages