Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Formation dans le var

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 2722 lectures | ratingStar_92664_1ratingStar_92664_2ratingStar_92664_3ratingStar_92664_4

Ça fait déjà quelques années que l'on se connaît avec Géraldine. Depuis que nos conjoints respectif ont travaillés ensemble, il faut dire que les trois premiers mois nous dormions tous les quatre sous le même toit ayant trouvé un logement avant eux, ont leurs avait proposé avec ma femme de les héberger. Nos chambres étant séparé que par une simple cloison, leurs et nos ébats amoureux ne passait pas inaperçu.

Nous nous sommes côtoyés pendant quelques années. A cause de notre ressemblance aussi bien physique que dans le comportement, certains pensé que nous étions frère et s&oelig ; ur avec Géraldine. D'autre pensé que nous étions même amants. Puis, finalement un déménagement nous a éloigné, il est vrai que l'on continué à se voir via internet ou par téléphone, on ne perdait que très peu le contact mais à cause de cet éloignement on se voyait peu.

Un matin ma direction m'appris que je devais partir avec un collègue pendant une semaine en stage du côté de Toulon. Ayant fait très vite le rapprochement, je demandais à mon collègue s'il voyait un problème que je l'abandonne une soirée afin de revoir mes amis. Vu que cela lui posa aucun problème, j'envoyais un mail afin d'organiser une petite soirée. Arrivant le lundi et repartant le vendredi je me disais que l'idéal serait tous simplement le Mercredi. D'une pour se remettre du voyage 8h00 de route et enfin pour se remettre de la soirée, car je me vois mal repartir le vendredi avec quelques grammes d'alcool dans le sang pour une si longue route.

Quinze jours plus tard, me voici arrivé dans le Var pour cette petite formation. Finalement au lieu d'être deux me voici tous seul, car ayant eu quelques problèmes d'ordre extraconjugal avec sa femme et sa maitresse, ce dernier a décidé de calmer le jeu avec sa femme et de lui offrir une semaine sous le soleil. Je me vois donc obligé d'assister seul à cette formation. Dès mon arrivé le ton est donnée par le formateur, nous sommes que deux au total car une dizaine de personnes se sont désisté pour cause de maladie, donc cours en accéléré car aussi bien lui que nous, ne sommes pas de la région et ils ne désirent qu'une seul chose rentré chez lui aussi vite qu'il est arrivé.

Nous décidons donc de zapper la pause de midi est de finir plus tard ce soir et de voir où on en serait. Finalement, dès le soir il nous précise qu'on est déjà dépassé la moitié du programme prévu et qu'il nous reste qu'une matinée de théorie et logiquement 2 jours de pratique, sauf qu'au lieu d'être 12 on est 2 donc en fin de journée on devrait avoir fini.

Je m'empresse d'appeler mes amis, pour les prévenir que si tous ce passé bien je pourrai les rejoindre dès Mercredi et que je resterai un jour de plus. Dès le lendemain, notre formateur nous laissa partir avec 2 heures d'avances et je me dis qu'au lieu de dormir à l'hôtel je prendrai bien une heure pour rejoindre mes amis et dormir chez eux sachant que la place n'est pas leurs problèmes, ayant trouvé une petite bâtisse de 200m² avec 6 chambres.

Arrivé devant chez eux et après un arrêt fleur pour madame, je m'empresse de sonner. Au bout de quelques minutes, toujours devant la porte, et n'ayant entendu aucun bruit venant de la maison, je me décide d'essayer de faire le tour afin de voir si la lumière est resté allumé par erreur ou si il y a bien quelqu'un. Ouverture du petit portail arrière, quelques contournements pour éviter les jouets des petits tous le long du chemin et arrivé devant la fenêtre de la salle à manger.

Je crois que je suis bien resté 5 minutes complètement muet devant ce que je voyais. Tout d'abord il y avait Géraldine, mais par contre son mari n'était pas là. Il avait été disons remplacé par un homme, dans la trentaine, gaillard sans plus, mais par contre on peut dire qu'il avait quelques atouts sous la ceinture. En fait, ma chère Géraldine était tous simplement entrain de se faire prendre sur le canapé par cet inconnu. Du moins inconnu pour moi, car vu le plaisir qu'elle semblait prendre elle devait le connaître un temps soit peu.

D'après ce que je voyais, j'avais la confirmation qu'elle était bien rousse et surtout qu'elle avait l'air d'aimer certaines positions pour le moins particulières et surtout la sodomie. Comble si l'on peut dire car je me souviens encore d'une conversation que l'on avait eu un soir tous ensembles sur le fait que son mari pouvait toujours s'accrocher pour avoir accès à son petit trou. Je vois qu'elle a changé en quelques mois, es-ce le climat méditerranéen ?

Je décidais quand même de prendre quelques photos et vidéos pour les donner à son mari si besoin, mais surtout pour moi car cette vision m'avait tous simplement excité et ça faisait déjà quelques minutes que ma main avait trouvé ma queue et qu'elle s'en donné à c&oelig ; ur joie. C'est à ce moment précis que mon téléphone se mit à sonner, ni une ni deux je décidais de filer discrètement afin d'éviter d'être entendu et surtout pour laisser Géraldine finir ce qu'elle avait à faire, j'avais assez de vidéo pour me les repasser en boucle pendant 10ans si c'était possible ! Je vis que c'était justement le mari de cette dernière qui m'appelait.

-allo !

-bon alors mon grand tu viens toujours demain ?

-oui t'inquiète, je pense que je vais essayer d'arriver ce soir si c'est possible ?

-moi je bosse, mais si tu veux je téléphone à ma moitié pour la prévenir, les petits sont en voyages scolaire pour toute la semaine, je sais qu'elle devait voir ce soir un parent d'une copine de la petite pour qu'il récupère les affaires qu'elle a laissé le weekend dernier donc je pense qu'elle doit être à la maison.

-Ok pas de souci je pense que je serai chez toi d'ici 1h00. T'as qu'à la prévenir.

-Je l'appelle tous de suite et je de rappelle s'il y a un problème.

-D'accord, à plus tard.

-Tchao.

Bon, grâce à cet appel je sais déjà qui est l'inconnu, ensuite ça lui laisse une petite heure pour se remettre de ses émotions, moi pendant ce temps je file au troquet du coin et je me descends une petite mousse pour me remettre également. Au bout d'une demi-heure et finalement 2 whisky, je vois apparaître dans le bar mon inconnu justement. Il se met au comptoir, fait la bise à la patronne et commande une mousse. Je l'écoute d'une oreille car je voudrais surtout en savoir un peu plus sur lui, d' abord pour savoir si je lui en colle une tous de suite ou j'attends des explications. Car bon on ne baise pas la femme de mon meilleur pote juste comme ça.

-alors comment va ?

-ben ça va…il arbore un des ses sourire qui en dit long.

-vas y raconte t'a fait quoi ?

-ben tu te souviens les nouveaux qui ont acheté la bâtisse du vieux Charles ?

-oui la petite assez mignonne et le grand couteau.

-C'est ça, ben tu sais quoi c'est une vrai rousse…

-Arrête tu déconne.

-Je te jure, ça fait un moment que je la vois le soir ou le week end quand je vais récupérer la petite et cette après midi je pars pour récupérer une bricole chez elle je te passe les détails et au final elle m'explique que depuis son déménagement elle se sent un peu seul, que son mari rentre qu'un soir sur deux et elle cherche une activité pour s'occupé pendant ce temps.

-Je présume que tu lui as proposé la même activité que tu m'as proposé y a quelques années ?

-Tout à fait ma belle, et ni une ni deux j'étais avec elle ou plutôt sur elle dans son salon.

-Mais dis moi il est à peine 18h00, t'as fait vite.

-Non je te rassure j'ai un peu bâclé sur la fin y a son mari qui lui a téléphoné, j&lsquo ; aurai bien voulu voir sa tête s'il avait vu sa femme au téléphone avec ma bite dans son cul !

Sur ces paroles, et surtout pour me calmer, car j'avais une forte envie de lui mettre sur le gueule, je décidais de sortir et d'aller marcher un peu. Après une bonne demi-heure à déambuler dans les rues, je décidais de repartir chez mes amis.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


92664
b
Moi aussi !
6 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages