Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Histoire coquine au bureau

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 4308 lectures | ratingStar_28859_1ratingStar_28859_2ratingStar_28859_3ratingStar_28859_4

La journée a été longue, trop longue avec ses longs moments d'éternité… Le travail ne manquerait pas mais rien de pressé. Les doux rayons dorés de cet après midi de printemps encouragent mes pensées vagabondes. Quelques errances furtives sur les forums du net pour passer le temps, quelques petites infidélités à lire dans le silence et l'intimité du bureau les posts de quelques internautes émoustillées… Lentement, insidieusement, j'ai senti mon bas ventre se réchauffer. Au fil de mes lectures, de mes regard qui s'égare peu à peu sur les jambes de mes voisines. Ces longues jambes douces et effilées qui se perdent sous l'arrête d'un bureau curieusement trop grand. Un regard curieux et insistant, parfois dérangeant quand dans un instant les yeux se croisent avant de faire naitre sur les joues de chacunes un léger reflet rosé, intimidé mais aussi tenté.Mon dieu que suis-je en train de faire ? Et si l'on me surprenait ? A regarder, à épier, à chercher la moindre opportunité… pour deviner une intimité, un voile qui n'est que façade sur une toison dorée… et certainement trempée. Si l'on me surprenait à jouer avec ce stylo sur le rebord de la table en espérant le voir tomber pour pouvoir me baisser le rammasser et voler un vue imprenable de ton intimité. Oupss il est tombée… En me baissant, j'ai la curieuse sensation que tout le monde se doute de mon manège mais au fond cette légère humidité qui nait au creux de mon bassin ne peut que me forcer à insister.Ma main s'attarde pour chercher ce stylo qui m'a échappé mais mon regard n'a pas quitté la douceur de ses jambes fines et effilées… des dizaines de jambes qui se prolongent… si je pouvais me baisser encore un peu… Mon sexe est trempé je le sais… tout ceci m'excite… et je n'ai qu'une envie glisser mes mains entre mes cuisses… je les serre un peu plus et l'excitation ne fait que se renforcer… Sous le bureau, l'univers a changé… je n'ai plus en face de moi des collègues qu'il faut respecter, j'ai juste des sexes, des minous que je meure d'envie d'explorer… Nul visage, le bord du bureau me cache tout et aux yeux de tous. Je m'attarde. Je profite du loisir de voir ses jambes… ma voisine de droite les croisent et les décroisent comme un manège ennivrant… croisées… décroisées… et dans la lumière apparait un léger tissus blanc : un string en fine dentelle qui surmonte de bas noirs et sensuels. Ma voisine de gauche et plus sobre, peu de mouvement… cuisses croisées… un peu trop serrées même… étrange… je la vois qui doucement se tourne sur son siège quelques cm de plus et je l'aurai fface à moi… 3… 2… le décompte se fait dans ma tête… une jupe courte, très courte… peut être apercevrais-je quelque chose… 1. Mais impossible de voir quoique ce soit… elle a les cuisses trop serrées la garce ! Soudain, elle desserre son étreinte et écarte ses cuisses que la lumière dévoile en s'engouffrant telle une carresse jusqu'au creux de ses reins jusqu'à un joli minou tout juste rasé qui épouse de douces et belles lèvres toutes en rondeur. Hmmm !! Je me mords les lèvres pour ne pas lacher un cri de surprise et d'envie. Je me relève d'un coup !! Les joues couvertes d'une belle couleur roses. Mon con est trempé et mon string arrive tout juste à recouvrir mon sexe complètement ouvert. Elle me fixe du regard… A-t-elle deviner l'effet qu'elle me fait ? Sait-elle que l'espace d'une seconde, une éternité, j'ai dévoré des yeux sa nudité sous sa petite jupe ? Je reste interdite. Fixé à ses yeux, à ses moindres gestes… et je devine qu'au creux de mes cuisses mon string se fond avec mes lèvres pleines et rebondies dessinant en son centre un renfoncement large et humide, offert à tout désir… Lentement elle esquisse un sourire, sa main glisse du rebord de son bureau pour se nicher au creux de ses cuisses. De façon lancinante, hypnotique elle ondule sur son siège, et sous le bureau, le léger tissus de sa jupe disparait jusqu'au bas de son ventre dévoilant sa toison qu'un doigt a déjà pris possession. Sans me quitter des yeux, elle le laisse caresser ses grandes lèvres et envahir ses petites lèvres. Je sens que le rouge me monte au joues et s'affirme autant que la chaleur qui envahit mon bas ventre. J'ai chaud… sans un mot, elle écarte ses cuisses pour que je profite du spectacle et de ses deux doigts m'offre une vue imprenable sur son con complètement offert !! Je mouille c'est indéniable et je sens sur moi le regard de mon autre collègue qui épie mes moindres gestes… je n'ose bouger mes doigts tremblant, fébriles de l'envie de me caresser, de me pénétrer… Face à un tel spectacle, mes mains se crispent, mes cuisses se serrent et se desserent dans le but de soulager mon désir mais rien n'y fait… toute solution est pire que le problème et je sais que je suis complètement inondée !! Son regard pénétrant, son sourire à la fois innocent et satisfait… elle sait ! Elle sait et elle se régale la garce ! Et impossible de bouger… le moindre mouvement trahirait mon excitation et ma tentation voyeuriste. Je jette un coup d'oeil mon autre voisine… elle n'en rate pas une miette ! Sans même qu'elle s'en rende compte elle déjà les cuisses largement entrouvertes et qui laissent deviner son petit string en dentelle blanche. Sa main a déjà migré vers le haut de sa cuisse et ça n'est pas pour soulager ma torture !! L'air est électrique et empreint de sensualité… de sexualité ! Je me replonge sur mes papiers mais je sens leurs regards à toutes les deux : l'un insistant et tentant, l'autre furtif et non moins encourageant. Les papiers défilent sous mes yeux mai le seul spectacle qui s'inscrit dans mon esprit est le sexe de ma voisine trempée et largement ouvert. A nouveau, je jette un oeil incapable de résister… Et ce qui s'offre à moi est impensable : le bureau de ma jeune collègue semble diviser le monde en deux. Au-dessus, une secréataire modèle absorbée dans le traitement de ses dossiers mais en dessous, les cuisses largement écartées, le bassin ondulant d'avant en arrière, c'est une vraie débauche sexuelle que je découvre et qui aussitôt enflamme mon bas ventre !! La garce s'est enfilé son stylo dans le minou et frénétiquement je le vois bondir hors de ses lèvres pour replonger dans sono intimité… ressortir et replonger à nouveau… laissant apparaitre à chaque pénétration un mince filet de mouille qui s'coule le long de l'intérieur de ses cuisses. Hmmmmmm je me mords les lèvres devant ce spectacle ennivrant et terriblement excitant… Ma main droite a déjà empoigné mon stylo pour le glisser moi aussi entre mes cuisses. Mais soudain, mon autre voisine se rappelle à moi… Dans l'empressement, je n'ai plus penser qu'elle aussi était là, qu'elle épiait, le moindre de mes faits et gestes… A-t-elle surpris ce dernier mouvement, ce stylo qui a disparut entre mes cuisses comme un aveu de mon excitation grandissante et quasi insatiable… ? Lentement je me tourne vers elle… interdite le stylo plaqué sur mon string trempé, juste au-dessous de mon clito et à la base naissante de mes petites lèvres… Elle est là… face à moi… les mains crispées sur le bord de son bureau qui me regarde ouvertement. Quelle image je donne de moi ? Le fauteuil repoussé au maximum pour gagner en place, les mains sous le bureau, entre mes cuisses… l'une en train d'écarter mon string et l'autre tenant mon stylo prête à l'enfoncer ?! Nos regards ne se lachent pas… je suis écarlate, le souffle court… je sens mon plaisir qui doucement s'écoule de mon minou sur mes grandes lèvres pour glisser le long de la base de mes cuisses jusqu'au fauteuil… (il doit déjà être bien marqué d'une belle auréole) Soudain ses mains relachent leur étreinte sur le bord du bureau, descendent jusqu'à sa jupe… et d'un mouvement vif se glissent dessous pour ressortir aussitôt entrainant… un mince bout de tissus… qui aussitôt captive mon regard… lentement elle le glisse jusqu'à ses genoux et le laisse continuer sa course le long de ses fins mollets avant de s'arrêter sur ses petites chevilles qui surmontent de jolis escarpins noirs. D'un geste preste, elle dégage un pied et d'un autre fait tournoyer cette fine dentelle jusqu'au bout de son autre pied… un coup ! Et le mince voile de tissus blanc file à travers la pièce pour atterir entre mes cuisses !! Son STRING !! La garce vient d'enlever son string et me l'envoyer comme si de rien n'était. Le tissus est doux et légèrement humide sur ma peau, dans mes mains. Et je constate que la petite minette si prude au premier regard ne l'est pas tant que ça… L'intérieur de sa culotte arborant une belle tache humide… révélatrice de son excitation et de son plaisir pris à nous épier.Je relève la tête pour croiser son regard couronné d'un sourire espiègle et d'un regard soutenu semblant dire : "A toi maintenant ! "
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


28859
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages