Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Infidélité... virtuelle

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2435 lectures | ratingStar_110774_1ratingStar_110774_2ratingStar_110774_3ratingStar_110774_4

Métro, ligne 1. Mon dieu qu'elle est longue…

Déjeuner à la Défense avec un ami qui bosse là-bas, dans ces immenses tours qui nous font nous sentir tout petits, misérables vermisseaux comme dirait Gargamel. Euh… oui, c'est bien lui. Je sais, mes références sont à revoir, on fait ce qu'on peut quand on passe du temps à mater les schtroumpfs avec ses neveux !

Après-midi shopping aux quatre temps, je rentre chargée de paquets pleins de fringues inutiles qui vont juste encombrer un peu plus mes placards… une nana, quoi.

Comme c'est long… Je profite du spectacle de ces jolis messieurs bien habillés, golden boys ou cadres sup, en costumes, cravates, cheveux courts souvent, un peu stéréotypés… mais sexy.

Evidemment, j'essaie d'être discrète. Quoique… pas certain, pas douée la fille.

L'un d'eux profite d'un soubresaut du métro pour se raccrocher à "ma" barre et pose sa main sur la mienne ! Hasard ? Le trajet reprend normalement, il laisse sa main, me sourit.

Oups ! Tu as gagné, ma fille, il croit que tu chasses…

Je rougis, je ne sais pas trop comment l'éconduire gentiment. Après tout, j'étais bien en train de mater, plus les schtroumpfs, là, et plus devant la tv.

Alors, évidemment…

Pourtant, ce doit être une maladresse, un accident, il a dû poser sa main là de façon tout à fait fortuite. Avec mes pieds tout gonflés, mon air épuisé d'acheteuse frénétique qui a passé 5h à faire les soldes, à se battre pour accéder à des cabines d'essayage… je n'ai rien de très glamour.

Il resserre son emprise… Il aurait pu remonter, ou descendre sa main, nous ne sommes plus que deux maintenant à nous tenir là.

Non, il reste et dissipe mes soupçons. Ce n'est décidément pas par hasard qu'il a posé la main sur la mienne. Il me drague. Je pique du nez dans mes paquets, feignant de les laisser tomber par inadvertance.

Je les coince entre mes horribles pieds, prenant mon temps. Il faudra bien que je me relève quand même mais que faire espérer quil descende à la prochaine station dommage.

Perdue dans mes pensées, ridicule aussi, je réalise soudain que, penchée, je lui donne en spectacle ma poitrine bien involontairement !

Quelle gourde !

Sil ne me prend pas pour une allumeuse, je ne comprends rien.

Je me redresse, écarlate. Jaimerais être morte tout à coup. Tomber raide.

Vous voulez un coup de main, mademoiselle ?

Voix sensuelle, sourire charmeur, dents blanches Il est très attirant. On va peut être pas sévaporer dans linstant.

Un coup de main Je me mets à rêver à sa main intrépide, audacieuse sur mes seins, entre mes jambes je bloque sur ses lèvres, charnues quand je réalise que je dois avoir lair complètement hébétée !

Euh cest gentil, non merci, ça ira. Je descends bientôt.

Moi aussi, où descendez-vous ?

Bastille.

Moi aussi !

Ah ?!

En vacances ?

J'ai tant lair dune touriste que ça ?

Non, mais je crois que si vous empruntiez souvent cette ligne, je vous aurais forcément déjà remarquée.

Hummm.

Ressaisis toi ma grande ! Beau parleur, technique de drague au point. Ton air de débarquer lui fait croire que tu es une proie facile ! Il na pas craqué sur toi, va !

Je redescends de mon nuage et lui répond sèchement : oui, en vacances, avec mon mari.

Jespère quil sait la chance quil a. Nous sommes arrivés.

Pas découragé, bizarre Ou alors, cest justement le côté mariée qui lattire. Pas de lendemain, pas de complication Un coup rapide. Il avait certainement vu depuis longtemps mon alliance, même si elle nen a pas lair, dune alliance il la peut être prise pour une simple bague. Je ne sais plus.

Pourquoi je nai pas opté pour un anneau tout con, qui indique bien pas touche, chasse gardée. Mon esprit de contradiction, et puis cette idée fixe de ne pas vouloir être mariée au fond.

Il maccompagne jusquà la sortie, me conseillant quelques endroits à voir absolument, une expo temporaire à pas rater des banalités pour meubler pour retarder le moment de nous dire adieu.

Cest étrange. J'ai limpression que je ne dois pas le laisser partir. Nous sommes arrêtés devant un passage protégé, lui va à droite, moi à gauche. Plusieurs fois, le feu passe au rouge, plusieurs fois, nous ne traversons pas. Nous ne savons plus quoi dire. Nous sommes juste là, un peu bêtes.

Moi : peut être à demain. Qui sait ?

Lui : je ne fais jamais cela, mais j'ai terriblement envie de vous. Voilà, je me jette à leau. Jhabite juste à côté.

Il membrasse. J'ai beau me dire : Sophie, va-t-en maintenant ! Mes pieds restent cloués au sol.

Plus sur terre, plus moi je suis là juste un corps, inerte, juste désir, de lui.

Il ramasse mes sacs et me prend par lépaule pour memmener chez lui.

Cest un grand appartement, très clair. Il sapprête à fermer les rideaux je dis non. Jaime la lumière.

Il a lair dapprécier.

Il est très tendre, doux, pas impatient. Je me laisse faire si facilement que cela métonne. Je me ressaisis, me braque soudain. Non, je ne peux pas.

Il me caresse la joue, me regarde avec une telle tristesse dans les yeux que je baisse la garde, mabandonne.

Il prend son temps pour me découvrir, me déshabillerSes lèvres déposent sur chaque centimètre carré de ma peau de légers baisers. Il me respire. Je frisonne, de plaisir. J'ai limpression dêtre une déesse, une reine entre ses mains.

Je le laisse me porter sur le lit, ouvrir mes cuisses, glisser sa langue dans ma fente, me faire tressaillir, me pervertir.

Je le laisse me prendre sur le même ton. Nos doigts se serrent, nos langues se mélangent, nos souffles se mélent. Mon corps répond au sien comme sils se connaissaient, cest étrange Nous faisons lamour alors que je ne sais même pas son prénom.

On fait de drôles de rencontres, dans le métro.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


110774
b
Moi aussi !
2 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages