Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je me sens coupable d'avoir trompé mon mari

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 4309 lectures | ratingStar_221050_1ratingStar_221050_2ratingStar_221050_3ratingStar_221050_4

La culpabilité me ronge lorsque je regarde mon mari. Mais rien ny fait, à chaque évocation de son nom, mon coeur manque un battement et mon esprit senvole... Ce soir, alors que jétais seule à la maison, je me surprends à me caresser mais je suis interrompue rapidement par de petits coups frappé à ma porte. Convaincue quil sagit de mon mari, je vais ouvrir la porte mais cest Lui que je trouve. Magnifique, Masculin, il est là devant moi et je suis troublée.

 

Il a besoin dun conseil et viens voir mon mari. Je lui annonce quil nest pas à la maison mais je linvite à entrer malgré tout. Il se glisse dans mon salon et je narrive pas à garder un comportement cohérent. Je bafouille, je rougis, je tremble et il le sait. Il joue avec mon trouble et je souhaite plus que tout quil joue avec mon corps. Sa main glisse sur ma joue, descends le long de mon cou avant de sattarder juste au dessus de mes seins. Je ne suis déjà plus moi-même, complètement soumise à cet homme que je désire plus que tout. Je sens la bride de ma robe glisser le long de mon épaule et sa bouche se pose sur ma peau. Cest un orage qui éclate en moi.

 

Il découvre ma poitrine, caresse mes seins, joue avec le bout qui durcit à men faire gémir. Sa bouche, sa langue vient le titiller et ses dents sattardent doucement. Je sens que ma chatte se gonfle, je sens que mon vagin shumidifie et que ma culotte se détrempe. Il se met à genoux devant moi, relève ma jupe et abaisse ma culotte. Il m'entrouvre les jambes et me passe son index doucement entre mes lèvres. Il linsinue ensuite doucement en moi. Je nai jamais ressenti un tel désir que lon me prenne. Et tandis quil continue à faire courir son doigt en moi, je me cambre tant il me caresse le ventre, les seins avec volupté.

 

Mais cest sa langue que je sens maintenant contre moi, en moi. Cette langue malicieuse qui senroule autours de mon clitoris et qui explore lentrée de mon vagin. Je ne sais combien de temps je restais comme cela, entre la vie et lamour Il sait jouer avec moi, il vibre avec mon plaisir et sait sarrêter à temps, juste avant lexplosion. Il me torture et je savoure cette douce douleur. Soudain, il se relève, mattrape et me dépose sur la table. Il me couche. Ses doigts reprennent possession de ma chatte. Je sens son index venir en moi. Mais bientôt, il me donne deux doigts, puis trois. Je meurs à petit feu tellement le plaisir menflamme. Je le supplie de me faire lamour. Il sors sa verge, et me caresse avec le bout de son gland. Et tout à coup, en me regardant dans le fond des yeux, il me pénètre, intensément. Il va, il vient en moi sans me quitter des yeux.

 

Je me sens possédée dans mon corps mais aussi dans mon âme tant son regard me transperce. Ses mouvements saccélèrent, la chaleur sintensifie, je sens mon corps méchapper, je jouis, il jouit et nos regards ne se sont jamais quittés. En refermant la porte, je sens encore le baiser quil a posé sur mes lèvres. Il est des corps qui sont faits pour s'unir et se donner de plaisir. Les nôtres ont été bien plus loin dans la jouissance que vous ne pourriez limaginer.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


221050
b
Moi aussi !
9 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages