Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Je suis son patron et j'ai cédé à ses désirs ...

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 3534 lectures | ratingStar_44770_1ratingStar_44770_2ratingStar_44770_3ratingStar_44770_4

Depuis quelques temps, je le regardait, l'observait, le désirait… Mais étant le patron, qui plus est en poste temporaire, et devant partir à la fin du mois, jamais je n'aurais osée faire le premier geste. Parfois, au croisement d'un regard, d'un frôlement, je m'affolais, pensant qu'il pouvait sentir mon frémissement, mon désir… mais tout de suite après, je me disais que non, que cela ne se pouvait point… Que de nuit à me caresser en pensant à lui, à le faire jouir dans ma tête ! Un mois, ce peut être long quand on désir ! Un matin, très tôt, j'étais au bureau, après une nuit d'insomnie dont il était la cause, encore une fois, je me surpris, devant mon écran d'ordinateur à rêvasser à lui… Puis, il arriva, marchant devant ma porte de bureau pour arriver au sien… il sembla surpris de me voir si tôt, mais ne dit rien… Après quelques instants, où je tentais de me ressaisir, il passa la tête par ma porte, en me demandant si il pouvait entrer. "Bien sur ! Vous être le patron" dis-je avec un sourir timide. M'entretenant de sujets divers sur sa réunion à venir, et le texte que je devais écrir pour lui, je ne puis m'empêcher de laisser mon regard s'égarer sur son nez droit, ses lèvres qui me fesaient damnées, ses épaules fermes, sa fourche… Non !! Je me ressaisi, mais vis avec gêne qu'il sembla avoir apperçu mon manège !! En fermant ma porte avec douceur, il me regarda et me dit : " Tu es très belle ce matin avec cette jupe et ce tailleur… Tout à fait le genre à faire craquer un homme ! " En s'approchant de moi, , il me frôla une jambe en disant "qu'est-ce que j'aimerais en voir plus… " Je senti mon string s'humidifier à son contact… Il releva la tête, sourit, et, entendant un bruit, quitta mon bureau précipitament.Toute la journée, je fut passablement distraite, si bien que je dût rester après les heures d'ouverture afin de terminer mon boulot.Ayant pratiquement tout terminer, je regardais l'imprimante copier les textes quand soudain, je me mis à penser à son contact, à son sourir, son odeur… Instantanément, mon sexe se mit à me procurer une sensation qui ne trompait pas… J'étais assouaffée de désir ! Ma porte étant fermé, je me tournais dos à celle-ci, assise sur ma chaise, et je tenta de me ressaisir… Peine perdue… Ma main dessendit d'elle même vers mon string, l'écartant quelque peu… Il était mouillé… un jus chaud… Mes lèvres, gonflées, ne voulaient que se faire caressées… Je passais un doigt fébrile sur mon clitoris, et commença à faire un petit mouvement doux de rotation… mes jambes s'écartaient d'elles même… Ma tête se laissa tombée sur ma chaise… Soudain, un bruit !! Il était là, m'observait avec un grand sourir !!! La poisse !!! Rouge de gêne, je tentais de me cacher, mais, refermant la porte derrière lui, il me fit signe de ne rien faire… "Laisse" dit-il… Il s'agenouilla devant moi, et, d'une voix ferme, me dit "Oh !! Comme tu es belle ! Laisse moi te donner du plaisir moi aussi, je sais que tu le veux autant que moi ! "Je fermai les yeux… Une main remontant de ma cheville jusqu'à ma cuisse, l'autre tenant mon string fermement écarté, je senti son souffle sur ma chatte… Puis, je cru défallir en sentant sa langue passer très légèrement de haut en bas, très doucement sur celle-ci… Il continua son manège, puis, juste avant ma jouissance, il arrêta de me lècher, et entra un doigt… En voulant plus, j'avança mes fesses un peu plus… Il me pénétra de deux doigts… puis, comme je le suppliait d'en faire plus, il mit le troisième doigt, et je jouis, comme jamais je n'avais encore jouie… Ne voulant pas en rester là, je me leva, et l'assi dans la chaise… Avec un sourir coquain, je défit sa ceinture, et baissa son pantalon. Son membre, dur, gros était appétissant… Au traver de son boxer, je soufflai dessus… Puis, je lui enleva, et commença à le lècher, très doucement, mais avec la pointe de ma langue bien dur… Il se mit très vite à gémir… Je pris son membre en entier dans ma bouche, et, avec ma main et ma bouche, je fis un mouvement de va et vient rapide, donnant, en même temps, des petits coups de langue à l'extrémiter de son gland… Santant que la fin était proche, j'accélérais la cadance, et son jus coula dans ma bouche, chaud, sucré… Me relevant, je le regardais droit dans les yeux, le voyant encore contracter de désir, en lui disant que j'en voulais encore plus… Il se leva à son tour, me retourna, et, moi à moitié couché sur mon bureau, lui, derrière moi, il me pénétra brusquement… Je défallis !! Haaaa ! Comme c'était bon !!! Je devançais ses coups de reins, j'en voulais toujours plus !! Comme je finissais de jouir, il se retira, et, doucement, presque avec déférence, il me pénétra dans mon autre orifice… Ohhhhh !! Jamais je n'aurais cru cela bon à ce point !! Une fois une petite douleur passée, quand il me senti tout à fait embarquer, il commença un va-et-vient dont je me souvienderai toujours… Explosif !! Ayant jouient tout les deux, comme jamais je n'avais jouie pour ma part, nous nous habillâmes, puis, nous partîmes chaqu'un de notre côté…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


44770
b
Moi aussi !
3 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages