Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'anniversaire de sylvie

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 3319 lectures | ratingStar_11992_1ratingStar_11992_2ratingStar_11992_3ratingStar_11992_4

Ils se connaissaient depuis longtemps. Tous trois célibataire : Sylvie une belle brune aux yeux bleus, mince avec une poitrine plutot forte, entièrement épilée, Jean-Marc et Mathieu, deux hommes séduisants et musclés à souhait.

Mathiew les avaient invité chez lui pour passer une petite soirée tranquille pour lanniversaire de Sylvie. Jean-Marc devait louer un film et ils lécouteraient entre amis. Sylvie arriva la dernière, vêtu dune petite jupette, une camisole et des sandales. Elle navait rien mise dessous vu la chaleur de cette journée. La soirée se déroulait plutot bien. Sylvie sétait assise entre les deux garçons et en profitait un peu pour se coller. Sa jupe remontait plutot haut sur ses cuisses et Mathiew ne pu résister a glisser une main sur sa cuisse droite. Sylvie sursauta et tassa la main de son ami. Mathiew fit un clin dil a Jean-Marc qui aussitôt attrappa les deux mains de Sylvie. Mathiew lui carressa longuement les cuisses sans dépasser la limite de la jupe, juste pour faire rager Sylvie qui se débati au début mais devint excitée de plus en plus par la suite. Jean-Marc glissa une main sur le sein de Sylvie. Celle si se leva dun bond mais Mathiew la rattrappa par derrière et Jean-Marc par devant. Ils lui retirèrent sa camisole. Mathiew lui caressa les seins en lui embrassant la nuque pendant que Jean-Marc lui caressait les hanches et les fesses en lembrassant. Sylvie mouillait de plus en plus et commencais a apprécier la situation. Jean-Marc glissa une main sous la jupe de Sylvie et constata quelle ne portais rien. Il sempressa de le dire à son ami et Sylvie devint rouge comme une tomate.

Mathiew voulu avoir la preuve quelle ne portait réellement rien en dessous. Ils la firent sassoire sur le bord du divan. Jean-Marc sassit derrière elle, lui attrapa les cuisses et les écarta brusquement. Mathiew contempla la belle chatte ruissellante qui étais juste devant ses yeux. Jean-Marc lanca Hey Mathiew ! Toi qui connais mal le français (la langue maternelle de Mathiew étant langlais) je pourrais tapprendre tous les mots de lanatomie féminine en français !! Mathiew accepta avec joie et Sylvie se tourna et lanca un regard de feu a Jean-Marc. Il commenca :

- Ici il y a les grandes lèvres dit-il en suivant la ligne des grandes lèvres avec son doigt. Mathiew fit le même geste que son ami.

- Ici, ce sont les petites lèvres Il les toucha délicatement en ajoutant tu peux les écarter regarde.

Mathiew prenait un réel plaisir a faire semblant de ne rien savoir de la féminité. Sylvie, elle, sélectrisait chaque fois quun doigt la touchait ou que Jean-Marc murmurait des mots denseignant près de son oreille.

Mathiew, qui prenait son rôle au sérieux ajouta :

- Et cette petite eau qui coule cest quoi ?

- Cest sa mouille, cest la preuve quon lexcite.

Sur ces mots, Mathiew retira son chandail et dévoila son torse musclé a Sylvie, ce qui naida pas a la calmer.

Jean Marc dit :

- Regarde, tu passes ton doigt dans sa mouille (il accompagnait ses paroles avec des gestes sur Sylvie) et tu soulève la petite peau ici. Tu peux alors caresser ce petit bouton. Regarde bien le visage de Sylvie lorsque jy toucherai.

Jean-Marc approcha son doigt le plus lentement du monde pour exciter davantage Sylvie. Il finit par le toucher et Sylvie eut leffet dun choc électique. Le doigt le Jean-Marc ne se décolla pas de son clitoris gonflé. Il le carressait sans relache et rapidement si bien que Sylvie envoya sa tête vers larrière et avais du mal a respirer. Ses jambes forçaient de plus en plus pour se coller ensemble mais Mathiew et Jean-Marc les tenaient solidement écartées au maximum. Sylvie gémissait de plus en plus.

Jean-Marc cessa finalement et monta sur ses seins en les caressant doucement et en pincant les mamelons par moment. Mathiew approcha sa bouche de la vulve de Sylvie et souffla doucement dessus pour la faire frissonner. Il déposa un baiser dessus et glissa tendrement sa langue entre ses lèvres. Les cuisses de Sylvie étaient toujours solidement écartées et Mathiew glissa sa langue dans son vagin. Il remonta alors vers son clitoris et fit plusieurs allers-retours de haut en bas. Sylvie tremblait et Jean-Marc lui carressait toujours les seins en lembrassant et en lui soufflant dans les oreilles. Mathiew fit alors un O autour du clitoris de Sylvie et laspira doucement tout en le lèchant rapidement du bout de la langue. Elle gémissait de plus en plus fort elle nen pouvais plus. Mathiew, tout en lui sucant et lechant le clitoris de plus en plus vite enfonca brusquement deux doigts dans la chatte de Sylvie qui poussa un petit cri de sursaut et de jouissance.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


11992
b
Moi aussi !
30 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages