Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

L'examen de Claire

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 4920 lectures | ratingStar_10436_1ratingStar_10436_2ratingStar_10436_3ratingStar_10436_4

-Allez Claire, sil te plaît fais ça pour moi, jte promets que tu le regretteras pas !

Cette dernière supplique avait eu raison de la réticence de Claire. Cest ainsi que la jeune femme se trouve ce matin à la faculté des sciences pour passer lexamen de mathématiques à la place de Marion, sa petite amie, qui doit à tout prix avoir une bonne note pour espérer obtenir son année. Marion a su que le professeur chargé du cours allait envoyer un petit jeune pour assurer la surveillance de lexamen à sa place, et que celui-ci nallait pas samuser à vérifier les identités des étudiants présents. A tout hasard, Claire avait quand même pris la carte de Marion, et la ressemblance physique entre les deux jeunes femmes ne permettrait pas au surveillant de découvrir la supercherie.

Il y a pourtant une différence notable entre les deux jeunes femmes. En plus dêtre une très belle blonde, Claire est une étudiante particulièrement douée, et bien quelle nait quun an de plus que Marion, elle se trouve déjà en maitrise. Aussi, cet examen destiné à des premières années ne sera quune formalité pour elle, et elle devrait obtenir sans aucun problème la note maximale.

Comme prévu, le professeur chargé des cours nest pas présent. Et pour le bonheur de Claire, lun des deux surveillants ne se présente pas, ce qui rend impossible tout contrôle didentité. Assise au premier rang, Claire fait partie des premiers à recevoir le sujet. Bien que lexamen soit prévu pour durer trois heures, Claire sattèle vite à la tâche, et boucle le devoir en à peine trois quarts dheure. Cependant, comme elle ne veut pas attirer les soupçons, elle décide de rester jusquà la fin de lépreuve et glisse volontairement deux erreurs dans sa copie.

Pendant ce temps, Lionel ne décolère pas. Les profs nous donnent toujours des tâches ingrates, pense-t-il. Et être tout seul pour surveiller cette soixantaine détudiants, cest tout bonnement inacceptable. Il doit pourtant faire la chose sérieusement, conscient davoir bien du boulot pour éviter les tentatives de triche. Il commence à parcourir les rangées de lamphi, nhésitant pas à rappeler à lordre le moindre chuchotement.

Claire sennuie à présent, le temps lui semble long. Depuis quelle a émergé de sa concentration, elle voit autour delle les regards catastrophés des étudiants en détresse. Elle commence à travailler sur ses problèmes, bien plus compliqués, donnant ainsi lillusion que rien ne la distingue dune autre étudiante. Ecoutant au fil des minutes quelques remontrances du surveillant, qui narrête pas daller et venir dans les rangées, elle trouve que celui-ci prend son rôle trop au sérieux. Aussi se met-elle au défi de lempêcher de surveiller efficacement les camarades de Marion.

La mauvaise humeur de Lionel, qui ne la pas rendu très sympathique, part peu à peu tandis quil observe les plus jolies étudiantes de lamphi. Il remarque vite cette belle blonde au premier rang quil trouve très classe, vêtue dun pull rouge, dune jupette à carreaux lui couvrant de peu les genoux, avec des collants noirs opaques. Alors quil vient de se rasseoir pour seulement la troisième fois depuis une heure, cette dernière passe sa main dans ses cheveux et retire sa barrette, laissant ses longs cheveux retomber de part et dautre de son visage. Lionel pense en lui-même que cette fille est décidément magnifique, avant de repartir faire un tour dans lamphi.

Lorsque Lionel revient sasseoir quelques minutes plus tard, Claire relève la tête de sa fausse copie et retire son pull. Elle laisse apercevoir un tee-shirt noir décolleté. Pendant un court instant, la jeune femme baisse dans lestime de Lionel, qui se dit que cette fille doit passer plus de temps à soccuper de son physique quà étudier. Puis il la soupçonne de vouloir lallumer afin de pouvoir tricher. Cest la raison quil se trouve pour la garder à loeil pendant un bon quart dheure, guettant la moindre tentative de fraude de sa part, mais celle-ci joue parfaitement son rôle détudiante studieuse. Lionel finit par en déduire quil sest trompé, sans toutefois se rendre compte que ce nest pas pour autant quil arrive à détacher son regard delle.

Le temps continue de sécouler. A présent, Claire joue avec son stylo. Elle le met à sa bouche, le mordille, tout en se dandidant très légèrement sur sa chaise. Quelques étudiants commencent à remarquer que le surveillant effectue moins de déplacements dans lamphi, et quil passe maintenant plus de temps sur sa chaise quailleurs. Au moment où Lionel se lève, Claire lappelle, et ce dernier arrive .

- Oui ?

- Pourrais-je avoir une feuille de composition et du brouillon, sil vous plait ?

- Bien sur !

Lionel lui donne ce que Claire lui demande, et cette dernière le gratifie de son plus beau sourire en même temps que dun merci. Du coup, ce dernier abrège sa nouvelle inspection de lamphi, et va se rasseoir rapidement. Il se rend toutefois compte quelques instants plus tard quil regarde un peu trop Claire, et recommence comme en début de surveillance à se balader dans les travées en reprenant les auteurs de gestes ou de bruits suspects.

Alors que Lionel sest rassit depuis peu, Claire décroise les jambes. Lors de la dernière ronde de Lionel, elle a retiré la boucle de lune de ses chaussures, ce qui lui donne loccasion de la remettre convenablement maintenant que le jeune homme lui fait face. Elle se penche sur le coté afin de rajuster la boucle en question, pendant que Lionel ne perd pas une miette de la scène. Claire fait exprès dattraper avec sa montre le bord de sa jupe en se redressant. En une fraction de seconde, Lionel a ainsi le temps de comprendre que Claire ne porte pas des collants mais des bas, et il croit bien avoir entrapercu un string noir en dentelle, nayant eu assez de temps pour en être totalement convaincu. La braguette de Lionel commence immédiatement à se bomber, au grand dam de celui-ci.

Claire est particulièrement fière de son geste, et décide de ne pas sarrêter en si bon chemin. Faisant semblant de vouloir recouvrir ses jambes aussi vite que possible, elle baisse rapidement le bras et donne un coup à la table, ce qui fait tomber quelques feuilles de son bureau. Lionel, bien placé, arrive immédiatement pour les ramasser. Claire lance innocemment un timide désolé, penchée sur son bureau pour tenter de ramasser ses feuilles, ce qui permet à Lionel de profiter de son décolleté de Claire. Bien entendu, la vue plongeante sur son soutien-gorge noir en dentelles narrange en rien lexcitation de Lionel, de plus en plus visible.

Il reste maintenant encore une heure avant la fin de lexamen. Après sêtre un peu calmé, Lionel se décide à faire un nouveau tour. Il ne se passe rien pendant un bon moment, Claire ayant décidé daccorder un peu de repos au jeune homme. Pendant ce temps, certains étudiants commencent à rendre leur copie, et un étudiant demande à pouvoir aller aux toilettes. Cela donne une idée à Claire, qui à son tour demande à sortir.

Lheure file, et les étudiants restants sont de plus en plus concentés sur leur devoir. Claire, qui a repris place, attend que Lionel se soit réinstallé devant elle. Après quelques instants, elle décroise les jambes, et Lionel découvre pendant une seconde une vision qui lui coupe le souffle. Durant son passage aux toilettes, Claire a remonté sa jupe, et celle-ci sarrête maintenant à mi-cuisses lorsquelle est assise. Lionel aurait donc du avoir une vue imprenable sur les cuisses de Claire et son string ; au lieu de cela, il nen revient pas de découvrir, au delà de la lisière de ses bas, son sexe entièrement épilé.

Lionel se demande si le string quil avait cru apercevoir a jamais existé. Il se demande également comment il est possible que Claire, visiblement absorbée par son travail, ne se soit pas rendue compte quil ait en ce moment une vue parfaite sur son intimité. Pendant quil profite du spectacle, des étudiants échangent des copies dans les dernières travées de lamphi sans quil ne sen rende compte.

Lionel se rend soudainement compte quil est resté pétrifié de longues minutes devant la jeune femme, et que son émoi na pas pu rester inaperçu, ce qui le fait fortement rougir. Il regarde sa montre, et, reprenant à contre-coeur le rôle du surveillant, signale aux étudiants quil ne leur este plus quun quart dheure. Lamphi commence à se vider plus rapidement, jusquà ce que Claire, toujours apparemment inconsciente du spectacle quelle a offert à Lionel, se lève et va rendre sa copie avec dautres étudiants, pendant que Lionel est débordé par toutes les copies et les signatures à récupérer. Claire imite la signature de Marion et quitte sans se retourner Lionel qui la dévore des yeux, inconsolable de voir partir sa seule raison davoir assuré cet examen.

Claire file chez Marion, qui habite à deux pas. Les deux jeunes efmmes papotent, Claire commence à expliquer le déroulement de lexamen et lève toute inquiétude à Marion concernant son résultat. Puis la sonnerie retentit ; Alexia et Sylvain, des camarades de Marion ayant passé eux aussi lexamen de mathématiques, entrent dans la pièce. Marion fait les présentations, et explique à ses amis la supercherie.

- Dis donc, le surveillant sur la fin il était complètement à louest, il louchait tellement sur toi ! Lance Sylvain.

- Oui, j'ai fait ce quil faut pour… répond Claire dans un sourire qui intrigue Sylvain.

- En tout cas, ça a permis à Sylvain de me passer sa copie, dit Alexia.

- Ah ?

- Ouais ! Et du coup je vais avoir moi aussi mon année ! Reprend Alexia toute joyeuse.

- Grâce à moi, parce que sinon… souligne aussitôt Sylvain.

- Oui, grâce à toi, soupire Alexia, mais tas déjà été remercié pour ça il me semble…

- Oui oui, reprend dun air complice le jeune homme.

- Pas moi ! Lance Claire.

- Et bien je ne sais pas comment te remercier Claire, grâce à toi je vais pouvoir rester avec mes amis.

- Cest vrai que sans Claire, jaurais pas… passer ma copie, rajoute Sylvain. Mais je pense pas quAlexia puisse te remercier comme elle la fait pour moi ! Lance-t-il dans un rire.

- Sylvain ! Cette dernière réflexion ne la pas fait sourire.

- Ah ! Tu en as trop dit là, faut expliquer maintenant, reprend Claire, curieuse.

- Bin, disons quelle est très douée pour faire des gâteries ! Répond Sylvain devant Alexia, qui rougit.

Un ange passe. Claire reprend la conversation.

- Moi ça me parait bien comme récompense, et cest pas trop cher payé pour une bonne note à un exam.

- Attends, tes sérieuse là ? Demande Marion, incrédule.

- Quoi ? Tout travail mérite salaire, non ? Et puis je la force pas, elle fait ce quelle veut…

Alexia, rouge maintenant jusquaux oreilles, attend la réaction de ses amis. Alors que Marion semble plus que contrariée, Sylvain se contente dun conseil laconique.

- Cest toi qui voit !

- Bon, ok ! Lâche finalement Alexia après un bref instant dhésitation.

Alexia et Claire entrent dans la chambre de Marion.

- Tu veux quoi exactement ?

- Disons la même chose que Sylvain.

- Ca sera pas tout à fait pareil…

- Tes une grande fille, tu sauras bien te débrouiller ! Réplique Claire, malicieuse.

Claire sassied sur le rebord du lit. Alexia sagenouille devant elle et lui écarte les jambes. Claire relève sa jupette, et son sexe se retrouve totalement exposé pour la deuxième fois de la journée.

- Ah ouais, je comprends mieux là… déclare Alexia, surprise par labsence de culotte.

- Cest ta première fois pour une fille ? Demande Claire.

- Nan, j'ai déjà joué à ça avec ma cousine quand on était ados, mais je préfère avec les mecs.

Sans attendre davantage, Alexia commence à embrasser les cuisses de Claire. Ses mains viennent jouer sur les bas de celle-ci, puis viennent sinterposer entre le lit et les fesses de Claire. Cette dernière dégrafe sa jupe, qui tombe à ses pieds, permettant à la langue dAlexia de venir explorer son ventre, puis son bas-ventre. Enfin, Alexia découvre le nectar de Claire, qui sallonge sur le lit, sabandonnant à la délicieuse caresse qui lui est prodiguée. La main droite dAlexia revient se poser sur le mont de Vénus de Claire, et ses doigts titillent le clitoris alors que sa langue trace les contours des lèvres. Alexia exécute avec grande maitrise la gourmandise préférée de Claire, et celle-ci ne tarde pas à jouir, ne réussissant pas à retenir quelques gémissements de satisfaction.

- Pour une hétéro, tu te débrouilles vachement bien, j'ai pris mon pied !

Alexia lui répond dun petit sourire gêné. Puis elle se relève, et avoue à Claire son excitation et son envie de jouir, tout en commencant à retirer son jean.

- Ah non, proteste Claire. Cest pas à moi de men occuper. Mais ten fais pas, je vais pas te laisser comme ça.

Se faisant, elle ouvre la porte, demandant à Sylvain sil veut bien aller soccuper de sa petite amie. Celui-ci entre dans la pièce alors quAlexia finit de se dévêtir. Claire ferme la porte afin de laisser les deux amants entre eux, et des gémissements bien moins retenus que les siens se font bientôt entendre.

Lorsque Sylvain et Alexia quittent lapartement, Marion fait toujours la gueule à Claire. Cette dernière se défend :

- Ecoute, tu sais bien que j'ai jamais pu refuser ce plaisir. Et puis on avait dit quon était libres, non ? Allez, men veut pas, ce soir cest moi qui moccupe de toi…
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


10436
b
Moi aussi !
32 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages