Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

La chambre 2

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 3179 lectures | ratingStar_31798_1ratingStar_31798_2ratingStar_31798_3ratingStar_31798_4

C'etait il y'as presque un an, nous nous étions retrouvé après des années où nous nous croisions sans nous voir.

Apres que j'ai demenagé, assez loin, nous avons commencé a nous retrouver sur le net pour discuter.

Innocemant dabord puis nos discussion on derivées petit à petit quand elle à commencé à venir me voir chez moi.

Internet loué et maudit à la fois, car grace à nos petits rendez-vous sur le net nous nous raprochions à distances, sans pouvoir nous voir ou nous toucher.

Combien de fois, au comble de l'exitation, j'ai eu envie d'embrasser mon ordinateur ?

Ce petit jeu tournas à l'aigre lorsque son petit amis decouvris par ma faute notre histoire alor que je lui fesait des avances sur internet pensant que c'etait elle.

Ce jour là a changé le paysage de nos vies de maniere radicale. Plus de discussions, plus de telephone, plus de contact, je l'ai perdue, encore…

Seulement quelques jours plus tard, une surprise apparait sur mon ecran, une fenetre qui s'ouvre avec un message,

- tu es là ?

Je m'empresse de repondre n'osant y croire, et si c'etait encore son copain qui se fesait passer pour elle ?

Je pose quelques questions et m'aperçois que c'est belle et bien elle qui me parle, je suis tellement surpris que j'en ai presque des frissons.

Je lui demande alor comment ça se passe de son coté où elle subit le regard, les remarques et les non dit de nos proches, car moi exilé qui tourne en cage avec mon amante solitude, coupé de mon ancien monde, ne sais rien et imagine. Le pire ? Evidament.

Je retrouve enfin mon ange aux ailes brisées, je lui parle doucement pour ne pas l'effrayer, cet instant est si fragile que j'ai l'impression de tenir de la fumée dans mes mains. Un coup de vent vient tout m'enlever lorsque je lui annonce que je part quelques semaines faire le tour de l'espagne avec un viel amis, pour me changer les idées. Elle se sent abandonner au creu de la vague et m'en veu, sa réaction ne cache rien quand elle me dit :

- amuse toi bien. Et coupe sa connexion.

Je n'arrive pas à croire ce qui se passe, pendant un instant j'ai même crus qu'elle me souhaitai vraiment un bon séjour et qu'elle avait été deconnecter comme ça arrive parfois pour des raisons obscurement technique.

Mais qu'est ce que je peu être con des fois, je me surprend moi même.

Je lui envoi un sms pour lui demander pourquoi elle as réagis comme ça, elle me repond en me disant que je la laissait tombé, et me demander d'arreter de lui envoyé des messages.

C'est ça ouai et pui quoi encore.

Il hors de questions que je lache aussi facilement, je ne suis pas daccord avec elle et je doit lui dire, je doit lui expliquer, sur le moment c'est presque vitale, il faut qu'elle sache qu'elle se trompe sur ce qui motive mon depart pour l'espagne, apres tout c'est vrai, comment pourrai-je l'abandonner alor qu'il y'à encore 20 minutes je la croyai perdue à jamais ?

Je lui envoi donc plusieurs messages, si elle veu dormir elle a interret à couper son portable parceque moi je ne dormirai pas tant qu'elle ne m'auras pas laisser lui parler.

Et enfin, HO miracle ! J'arrive à la persuader de se reconnecter et je peu enfin lui parler et la tempête se calme je lui propose de me suivre en espagne mais elle hesite, elle me dit alor qu'elle projete de partir passer une journée au bord de la mer du coter de Fécamp pour faire le point et me proppose de l'y accompagner. C'est plus que ce que je n'ausai esperer et accepte avec joie et une sorte de soulagement à la pensée que je vais la revoire.

Le jour attendut arrive, elle passe me chercher chez moi et nous partont tout les deux pour Fécamp. Elle as mis une petite robe d'été courte à mis cuisse et je n'hesite pas à me regaler du spectacle de ses jambes bronzées que je connais deja si bien mais qui me font toujour fantasmer, je la devore litteralement des yeux et elle ne manque pas de s'en apercevoir.

- Arrete de me regarder comme ça j'ai deja très envie de toi et on est encore loin de Fécamp. Me dit elle en regardant la route.

Je lui souris avec éspieglerie et m'approche d'elle pour sentir l'odeur de sa peau et depose un petit baiser sur son épaule nue, j'oubli que nous sommes en voiture et me tourne alor carrément vers elle et l'embrasse dans le cou tout en lui carressant la cuisse. Je devient plus entreprenant et glisse ma main entre ces cuisse et remonte doucement vers son intimité pour la carresser à travers son string, je passe un doigt et constate qu'elle est deja humide.

- Arrete ! On va avoir un accident si tu continue comme ça, et pui je vais jamais tenir j'usqua Fécamp dans ces conditions.

Je prend sur moi et arrete de l'exiter, mais j'ai deja envie de la prendre là tout de suite. Il regne dans la voiture une tension sexuelle que je goute presque dans l'air. J'ai deja fais des long trajets en voiture mais celui-ci fut un veritable suplice.

Fécamp, enfin, elle gare la voiture au bord de la mer et nous sortons de cette opressante atmopshére. Le soleil nous couvre des ses rayons, elle est belle et souriante, acrocher à mon bras, tout les soucis sont loin et nous allons marcher sur le chemin qui longe la mer. Elle me dit qu'elle a envie de moi et sa tombe plutot bien puisque moi aussi !

Nous sortons du chemins et commençons à marcher sur les galets pour essayer de trouver un endroit tranquile ou on pourra se laisser aller. On se decide pour un petit coin enfoncer dans la falaise, où je m'allonge, elle se met sur moi et commence à m'embrasser pendant que je carresse ses fesses en remontant sa robe légére, elle enleve mon T-shirt. Je glisse alor une main entre ses jambes et la passe dans son string, elle gemit et j'adore ça, nous allons enfin pouvoir liberer toute la tension que nous avions contenu dans la voiture. Seulement à ce moment là une grand- mére et son petit fils partent en quête de galets.

(comme si y'en avait pas sur toute la plage).

Obliger de s'arreter,… et re…

Pourquoi ne peut on pas tranquilement faire l'amour sur une plage publique en plein apres-midi sans être deranger ?

Alor obliger de bouger, tampis, de toute façons les galets ça fait mal au cul.

Nous remettons nos vêtements en ordre et repartons, bien decider à faire l'amour nous quittons la plage et j'aperçois alor un petit hotel, je reflechis deux secondes et lui propose l'idée, elle est daccord, je vais donc voir le gerant pour lui demander une chambre pendant qu'elle va chercher son sac dans la voiture, je visite la chambre, tout est clean, une petite vue sur la mer et il y a meme un bain. Je vais la chercher et l'amene dans la chambre tres sobre du petit hotel de bord de mer, je ferme la porte à clef. Et enfin je prend un moment pour savourer cet instant où elle est completement à moi, quel indescriptible sensation de savoir qu'apres avoir attendu aussi longtemps, plus rien ne pourraient nous arreter.

Et on as fait l'amour et c'etait super voila !

Salut.

Non je rigole.

Je l'ai regarder dans les yeux en m'aprochant d'elle doucement et je l'ai embrasser avec douceure, elle c'est alor alongé sur lit ancien qui grinçait, où je l'ai rejoind. Je me suis mis devant elle et je l'ai regardez encore, comme d'habitude sans me lasser, je lui ai alor enlever ses chaussures, apres avoir attendut et avoir subit les caprices des évenements c'etait mon loisir maintenant de faire durer les choses et je prenai un malin plaisir à la faire languire. Je remonte alor doucement le long de ses jambes qu'elle ecarte d'elle même offerte et impatiente, je lui enleve son string et approche mon visage de son sexe sans le toucher, j'embrasse ses cuises tout autour et souffle sur ses levres deja en… approche ma langue et efleure son clitoris, elle as un petit sursaut dans le bas ventre je glisse, alor ma langue chaude le long de sa fente et goute son jus d'amour, je la taquine d'un doigt pui deux et les enfoncent dans son ventre et entame un vas et vient delicieu pendant que je suce son clito durci par l'exitation.

Lorsque je retire mes doigts elle se reléve et se retourne pour se mettre dos à moi, je me redresse et degrafe le haut de sa robe blanche pour decouvrir sa peau bronzée, je prend ses deux seins dans mes mains et l'embrasse, je glisse alor une de mes mains entre ses jambes et continu de la chauffer avec mes doigts.

N'y tenant plus elle me dit d'enlever mon short et de la prendre ce que je fais aussitot. Je bande comme un fou et ballade mon sexe sur fesses et ses levres avant de la prendre, je commence doucement, elle mouille tellement que j'ai l'impression que son sexe suce le mien, et je m'enfonce delicieusement j'usqu'à la garde, les mains posée sur ses hanches je commence lentement mais passe très vite à un rythme plus farouche elle s'acroche au bord du lits et gemit, ses seins tressautent au rythme de mes coups de reins de plus plus en plus violent j'usqua ce qu'enfin notre comunion s'acheve dans la jouissance.

Apres avoir repris mes esprits je vais faire couler un bain puis je vai m'allonger à coter d'elle carresser ses seins du bout des doigts pendant qu'elle fume une cigarette. Nous allons ensuite dans le bain je me couche sur elle la tete poser sur seins et on refait le monde avec des, et si cela, si seulement.

L'eau du bain se fait froide alor je sors le premier et l'aceuil dans une serviette que j'enroule autour d'elle, je la porte dans le lit me love contre elle, tire le draps sur nous et on s'endore l'un contre l'autre dans un cocon.

Le telephone sonne, dure rappel à la réalité qui eclate notre petite bulle hors du temps.

Il faut reprendre la route et rentrer à Paris.

Le plus drole dans tout… est la tête du gerant de l'hotel quand je lui ai rendu les clefs seulement quelques heures apres les avoir prises, nous sommes rentré à Paris et une semaine plus tard elle me retrouvai à Barcelone.

Voila, vous aussi à present connaissez le secret de la chambre 2 j'espere qu'il vous a plut et que vous excuserez l'hortographe aproximatif.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


31798
b
Moi aussi !
1 personne a déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages