Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

La libraire

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 2811 lectures | ratingStar_4792_1ratingStar_4792_2ratingStar_4792_3ratingStar_4792_4

Ca y est la journée est finie. La semaine aussi. En plus je me suis réservé quelques jours de vacances pour prolonger mon week-end. Je vais enfin pouvoir me reposer. Bon j'éteins mon PC Voilà Je mets un peu d'ordre sur mon bureau Voilà Je vais encore passer à la FNAC avant de rentrer histoire de voir s'il ont reçu quelques nouveautés dans leur rayon de littérature érotique.

Je descends quatre à quatre les escaliers des quatre étages qui me séparent de mon vélo. Je l'enfourche et je me jette dans la circulation de ce vendredi soir. Zig, zag, je me faufile dans la circulation dense à cette heure. He hop je dépasse un tram. Hiiiiiii ! Je freine pour éviter ce piéton qui s'est presque jeté sous mes roues. Me voilà enfin arrivé, sain et sauf au bout des rue basses. Je prends l'escalator et me retrouve devant le rayon de la littérature érotique.

Ce que j'apprécie le plus, ce n'est pas tellement les romans, mais plutôt les nouvelles. Ce que j'aime c'est que les histoires sont denses et courtes, que l'auteur ne perde pas trop de temps pour peindre le décor ou les différents personnages. Je les lis le plus souvent lors de mes voyages professionnel en avion.

Comme toujours, je retrouve la même personne au rayon librairie. C'est une charmante jeune fille plutôt jolie. Elle est assez grande et fine avec une magnifique chevelure châtain clair toujours coiffée impeccablement. Elle a de superbes yeux noisette qu'elle cache derrière des lunettes en écailles. D'habitude je viens plutôt lui poser des questions concernant les dernières sorties BD, mais aujourd'hui je m'enquiers du livre de Marie Gray qui s'intitule rougir de plus belle. Elle ne devait pas s'y attendre car contrairement aux autre fois ou après son bonjours, elle regardait plus son écran d'ordinateur que ma personne, aujourd'hui, après ma question, elle m'a presque dévisagé. Elle était là en face de moi avec ses deux yeux grands ouverts, comme figée par ma demande qui n'avais pourtant rien de spécial. Après quelques secondes, elle s'est mise à la recherche de l'ouvrage que je lui ai demandé et tout en pianotant elle me dit qu'elle devait en avoir un en magasin. Elle a même eu de la peine à balbutier la question qu'elle ma posé.

Comment est ce livre ?

Je ne le connais pas, mais ses autre livres sont particulièrement bien écris. Les histoires sont très suggestives.

Elle m'a avoué : Ca fait longtemps que je voudrais m'en acheter mais je n'ai pas osé jusqu'à aujourd'hui.

Je lui ai répondu : Vous devriez essayer cela donne plein d'idée.

Elle s'est levée de derrière son comptoir et m'a demandé de la suivre. L'uniforme qu'elle portait ne la mettait vraiment pas en valeur, mais je devinais aisément que sous cette carapace verte et jaune il y avait une personne au corps magnifique.

Nous cherchons côtes à côtes ce livre sur les quelques étagères dédiée à cette littérature. Elle me frôle, je la frôle. Ces contacts avec cette très belle femme me donnent des frissons. Vu ma taille elle me demande d'aller regarder su l'étagère du haut. Rien n'y fait, Marie Gray reste introuvable. Etonnamment elle me propose de la suivre jusqu'à la réserve. Sans me faire prier j'emboîte ses pas jusqu'à une petite porte dérobée au fond du magasin. Une fois la porte refermée, je n'ai rien eu le temps de dire ou de faire, ma libraire s'est littéralement jetée sur moi. Ses lèvres se sont collées aux miennes et sa langue est venue me tarauder la bouche pour enfin rencontrer la mienne.

Whoua ! Quelle fougue !

Je ne m'attendais surement pas à ça !

Je ne peux en rester là et je lui rend ce baiser fougueux en la retournant contre la pile de livre entassée contre le mur. Voila ma libraire qui m'arrache quasiment ma chemise. Heureusement que j'avais mis une de mes chemises levis à pression, autrement tous les boutons auraient giclé dans la pièce. Ses lèvres s'emparent de ma poitrine explore mon thorax et mes mamelons avant de buter sur la ceinture de mon pantalon. Elle la défait prestement, me déboutonne la braguette et descend mon jeans jusqu'aux genoux, sans oublier d'embarquer mon boxer en même temps. Elle se saisit de mon membre et l'enfourne dans sa bouche sans que j'aie le temps de dire quoi que ce soit.

Whoua, whoua ! Quelle maitrise, quelle pipe ! Cela fait longtemps que personne m'avait sucé de la sorte. J'en étais tout tourneboulé. Mon plaisir montais au rythme de ses vas et viens. Elle maitrisait entièrement la situation. Elle gérait tout ; son plaisir et le mien, ses envies et les miennes. Quel pied !

Puis elle me dit : pend moi ! Baise-moi ! Tout en remontant sa jupe et en descendant son string déjà trempé. J'avais vraiment l'impression de n'être qu'un jouet sexuel pour elle. Elle se retourna et dirigea mon érection en elle, sans omettre de la couvrir d'une peau de caoutchouc. Elle bougeait autant que moi. Ma queue pompait dans son intimité tout en faisant des bruits de succion. Je la pilonnais maintenant de mon membre tendu. Elle aimait ça et moi aussi. Cette baise dura quelques minutes avant que son orgasme n'atteigne son paroxysme. Rien qu'à l'entendre jouir et à la sentir se contracter sur ma verge je ne pu me retenir et dans un râle animal mes jets chauds gonflèrent le réservoir de latex.

Elle décalotta ma queue de son condom et la pris dans la bouche pour ne pas perdre une goute de ma semence. Une fois bien nettoyé par ses lèvres, j'ai rangé ma hampe encore dure dans mon boxer, remonté mon pantalon et refermé ma chemise. De même elle s'est réajusté et je ne suis pas sûr qu'elle ait remis son string qui, il est vrais était détrempé. Puis une fois présentable nous sommes ressortis de la réserve. Je ne souviens pas si nous avions finalement trouvé le bouquin que je lui avais demandé, mais peu m'importe. J'avais une nouvelle écrite dans ma mémoire.

N'est-ce pas mieux qu'une histoire imprimée sur du papier ?

Simili.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


4792
b
Moi aussi !
29 personnes ont déjà vécu la même histoire

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages