Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

La rencontre

Témoignage d'internaute trouvé sur doctissimo
Mail  
| 2498 lectures | ratingStar_108689_1ratingStar_108689_2ratingStar_108689_3ratingStar_108689_4

Depuis quelques temps je te parle sur MSN, on branche nos Webcam pour se voir, je te trouve si craquant et j'adore ton petit accent, qui me fait chaviré le c&oelig ; ur. Tu habites en France et moi au Québec et tous les soirs je rêve que tu me rejoins ici. Ce soir tu n'es pas sur Internet, je suis surprise puisque tu m'avais dit que tu viendrais. N'étant pas trop affective je hoche des épaules un peu déçue, car malgré moi, je commence à m'attaché à nos conversations, via Micro et Webcam, qui sont très agréable. Je fais mes affaires et je vais me couchée, puisque je ne trouve pas trop quoi faire d'autre. J'allume mon MP3 et je me ferme les yeux étendus sur mon lit toute habillé. Vers 10h j'entends un bruit étrange, pensant que c'était mon chat, je ne réagis pas. Après quelques minutes je sens quelques choses, j'entre ouvre les yeux et je te vois, là, assis sur mon lit. Je referme les yeux immédiatement. Mon c&oelig ; ur se fait beaucoup plus présent dans ma poitrine. Mais qu'est-ce que tu fais là ? Je me demande ce que tu vas faire alors je laisse mes yeux fermés. Mon MP3 est bien en vue à côté de moi, tu le prends et tu l'éteins, tu enlèves les écouteurs de mes oreilles pensant que je dors. Te sentant te levé, je m'assois.

-Mais qu'est-ce que tu fais ici ! Tu n'as pas fait 9h30 de route donc 6heures d'avion pour me voir !?

Tu souris mais tu ne dis rien.

-Mais répond !

Tu viens t'asseoir tout près de moi. J'allume ma lampe de chevet et je te regarde, tu fais battre mon c&oelig ; ur à une vitesse folle.

- Oui, je suis venu te voir. Tu es contente ?

Je te fixe sans rien dire. Et comment que je suis contente.

-Trop !

Je vois que tu essaies d'approcher ta main discrètement de la mienne. Je prend ta main et t'embrasse la joue. Je vois tes joues s'empourprées te voir ainsi rougir, me fait rougir à mon tour. Pour changer l'atmosphère, je te propose de regarder un film, tu acceptes. Je prend un film quelconque, peut importe je ne le regarderai pas. Je te regarde toi, je prend ta main et croise mes doigts aux tiens. Tes mains sont si douces et la chaleur qui s'En dégage me fait un drôle d'effet. Je penche ma tête sur ton épaule et sans ta tête s'accoter sur la mienne et je regarde le film le sourire aux lèvres. Quand je vois deux personnes s'embrassé dans le film, je me sens rougir. Je n'avais qu'une envie c'était de les imités. Je lève ma tête et je te regarde, tu fais de même. Ton regard pétillait, jamais je n'avais vu cette lueur dans les yeux d'un homme, mais toi tu l'Avais, j'Avais l'impression d'être important pour toi à ce moment précis. J'alla rejoindre tes lèvres, j'entre ouvrit ma bouche pour allé à la recherche de ta langue. Quand je la trouve, enfin, je m'amuse avec celle-ci. Ce baiser était si doux et allait me cherchait si loin à l'intérieur de moi. On s'embrassa comme ceci, un très long moment. Quand j'entendis le générique je décolla mes lèvres des tiennes. Je ferma la télé et te pris la main.

Il se faisait tard, je te coucha sur le lit et commença à t'embrasser. Je sentais la fatigue montée en moi, je coucha ma tête sur ton torse et m'endormit dans tes bras. Jamais je n'avais aussi bien dormi. Quand je me réveillai le lendemain, tu étais déjà réveillé, je n'Avais pas bougé, et tu flattais mes cheveux. J'ouvris les yeux, très contente que ce ne soit pas un rêve. Je me tournai et t'embrassa avec tendresse. On se connaissait depuis un moment, j'avais l'impression de flotter sur un nuage. Plusieurs fois j'avais rêvé à toi, mais en vrai, tu es si … beau.

Je te propose une petite ballade, tu acceptes un sourire aux lèvres. Main dans la main on discute de tout et de rien, on c'est rendu compte assez rapidement que l'on se connaissait très bien. On s'arrêtait souvent pour s'embrasser, plus le temps passaient plus nos baisers étaient accompagné de mains baladeuses.

On rentra chez moi, mais en moi l'excitation montait juste quand tu effleurais ma peau. Je préparais un repas quand je sentis ton souffle chaud dans mon cou et tes mains sur mon ventre. J'arrêtai de faire quoi que ce soit. Tes baisers dans mon cou me rendaient folle. Je me retourna pour t'embrasser avec passion tranquillement on se dirigeait vers la chambre à couché. Je glissais mes mains sous ton chandail en caressant ton ventre. Il commençait à me gêner ton chandail, je l'enlevai en embrassant ton ventre en chemin, puis quand il fut complètement retiré, je le lançai plus loin en retrouva tes lèvres qui me faisait fondre.

Tu caressais mon dos et mon ventre, je voyais bien que tu hésitais alors j'enlevai mon chandail moi-même. Tu regarda ma poitrine, elle n'est pas très volumineuse, mais elle me plait bien et elle avait l'air de te plaire à toi aussi. En souriant j'enlevai mon soutif, mais tu m'arrêta. Tu m'embrassas et tu me coucha sur le lit en me regarda d'un air coquin. Tu t'installas au dessus de moi, et tu m'embrassas et tu t'attaquas à mon soutif. Tu le laissas glissé sur mon dos, j'en avais des frissons. Puis tu l'enlevas au complet. Tu admirais mes seins qui s'étaient réveillé pour toi. Tu viens m'embrasser avec passion et tu descendis lentement vers ma poitrine, tu la contournais pour me faire languir et ça marchait que trop bien. J'avais envie que tu t'en occupes. Tu descendis jusqu'à mon nombril, auquel tu lui réservais un petit quelque chose de spécial.

Puis tu remonta jusqu'à ma poitrine, d'une main tu caressait doucement, tu ne faisait qu'effleuré mon sein, et avec ta bouche tu t'occupais joyeusement de l'autre. Tu continuas à t'amuser avec ceux-ci un bon moment, un moment où j'étais aux anges. Puis tu détachas mes Jeans en les descendant lentement. Mon entre était mouillé et tu le vis. Tu me regardas avec un sourire coquin. Pis tu embrassas mes cuisses et mon string, ça me faisait frissonné de bonheur. Tout en embrassant l'intérieur de mes cuisse tu enlevas mon string, ayant trop hâte de visiter mon jardin secret tu lâchas mes cuisses, pour allé t'occuper de mon petit bourgeon qui t'attend depuis un bon moment. Tu commenças immédiatement avec ta langue, je fit le saut quand je senti ta langue sur mon clitoris, à chaque coup de langue, je gémissais légèrement. Je mouillais de plus en plus, tu inséra un doigt, puis deux, tellement que je te voulais en moi.

Trouvant que tu t'occupais trop de moi, je te fis levé la tête, je repris le contrôle, je te coucha sur le dos, je t'embrassa avec fougue puis je descendit assez rapidement à ton pantalon. Il y avait une bosse apparente. Je libéra ton bâton et tu lâcha un soupire de satisfaction. Tout les vêtement éparpillé sur le plancher, je regardai ton bâton qui était fièrement levé pour moi. Je le prit en main en faisant de léger va et vient, puis d'un regard qui en disait long, je me le mit en bouche pour ton plus grand plaisir. Je faisais sentir mes dents sur ton gland, et ça te faisait frémir, plus les va et vient passaient, plus je l'enfonçais profond dans ma gorge et plus j'accélérais. Tu mis une main dans mes cheveux pour m'inciter à continuer, tu aimais ça et ça me faisait très plaisirs.

Puis tu m'arrêtas, tu me fis monter sur toi et tu me mis sur le dos. Tu entra en moi d'un coup, je gémi de bonheur, tu faisais de long va et vient pour faire durer le plaisir. Tu arrêta un moment, je ne voulais pas, puis tu t'enfonça en moi comme tu l'avais fait au début, c'était tellement agréable, je me tordait avec tes va et viens, des coups de bassin t'Accompagnait. Je te regardais les yeux et je voyais que tu fuyais mon regard, il t'existait et tu ne voulais pas exploser tout de suite, tu étais trop bien. Tu continuais tes va et vient tu accélérais, je lâcha un cri, j'avais eu un orgasme sensationnelle et tu laissa exploser en moi, ta sève coulait sur mes parois et tu me serra fort, on avait tout les deux atteint l'extase et on s'endormit collé.
  Lire la suite de la discussion sur doctissimo.fr


108689
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages