Histoire vécue Sexualité > Récits érotiques      (582 témoignages)

Préc.

Suiv.

Le cadeau...

Témoignage d'internaute trouvé sur aufeminin
Mail  
| 1416 lectures | ratingStar_29374_1ratingStar_29374_2ratingStar_29374_3ratingStar_29374_4

Je sonne à ta porte un dimanche soir sans t'avoir prévenue à l'avance. Tu viens juste de sortir de ton bain. Encore vêtue de ton peignoir, tu ouvres la porte d'entrée. Je te souris, un peu embarrassé, ne sachant pas encore si ma visite va te faire plaisir ou pas. Nous ne nous connaissons pas encore, on a commencé à discuter ensemble depuis seulement quelques jours par écrans interposés… tu me reconnais aussitôt grâce aux photos que nous nous sommes échangés la semaine passée.

Tu sembles très surprise et intimidée…

- Bonsoir…

- Bonsoir…

Nous nous sourions, un peu gênés, à cet instant je me demande ce que je fais là… mais ton visage souriant et doux me redonne confiance.

- J'ai eu envie de te faire une petite surprise…

- Entre…

Nous nous faisons la bise, tout simplement.

- Je ne m'attendais vraiment pas à recevoir une visite ce soir et encore moins à la tienne me dis-tu avec un peu rire timide.

- Moi non plus je ne pensais pas à venir sonner à ta porte… l'idée m'est venue comme ça.

- Tu as bien fait…

Tu me fais signe d'entrer dans ton salon, je te précède.

- Mets-toi à l'aise, je vais me changer, je reviens tout de suite.

Tu disparais aussitôt, sans doute soulagée de te retrouver seule pour te remettre de la surprise.

- Tu peux mettre de la musique ?

Je regarde la pièce décorée avec goût, je m'imprègne de l'ambiance qui règne chez toi. Mon regard se porte sur tes cadres, tes rideaux, tes meubles… je m'approche de ta platine, je choisis un cd.

M'approchant de la table basse, je vois des bougies, je les allume.

Tu entres dans la pièce à ce moment là. Je me retourne et te découvre dans une petite robe noire très simple qui met ton corps en valeur.

- Assieds-toi… tu veux boire quelque chose ? Tu me désignes le canapé, je m'y installe.

- J'ai apporté du champagne.

- C'est vrai ? En quel honneur ?

- C'était mon anniversaire hier, j'ai eu envie de finir de le fêter avec toi.

- Tu aurais dû me le dire, j'aurais aimé te le souhaiter, me dis-tu en t'approchant d'un meuble bas.

Tu t'accroupis pour prendre des flûtes. Dans le mouvement, ta robe remonte sur tes cuisses, je me sens rougir… tu me donnes chaud… le simple fait d'apercevoir tes cuisses me fait repenser à des discussions plutôt hot que nous avons eu depuis quelques jours… En te retournant tu croises mon regard, je croise le tien… nous savons tous les deux à quoi nous pensons.

Tu reviens t'asseoir à côté de moi pendant que j'ouvre la bouteille. Je remplis les verres puis je t'en tends un. Nous trinquons en nous regardant dans les yeux…

- Bon anniversaire !

- Merci.

Puis nous buvons sans détacher nos regards l'un de l'autre. Tu rougis, je vois des étincelles dans tes yeux, j'imagine que tu en vois également dans les miens…

- A quoi penses-tu ?

- Tu veux vraiment savoir ?

- Oui…

- Je pense à certains messages qu'on s'est échangés ces derniers jours.

Je souris d'un air taquin…

- Et ?

Tu reposes ton verre et me retire le mien des mains pour le poser sur la table basse. Puis tout en soutenant mon regard, tu te lèves et avant que je ne réalise, tu es déjà assise sur moi à califourchon.

Tu approches tes lèvres à quelques centimètres des miennes puis dans un souffle, tu me demandes :

- Tu veux vraiment savoir ?

- Non, je pense avoir compris… mes mains se posent sur tes hanches pour t'attirer plus près sur moi.

Nos lèvres se joignent, puis je sens ta langue forcer mes lèvres, notre baiser dure longtemps, langoureux, fiévreux…

- Puisque c'est ton anniversaire, je vais te faire un cadeau…

Tu commences à remuer ton bassin sur moi, tu dois sentir mon sexe commencer à durcir contre le tien… je sens ta chaleur…

Tu te relèves devant moi, toujours en me regardant droit dans les yeux, tu relèves ta jupe pour découvrir ton string… sensuellement tu passes tes pouces sous l'élastique de chaque côté de tes hanches. Lentement, tout en ondulant du bassin pour bien me provoquer, tu fais descendre le minuscule tissu le long de tes hanches… je n'ai pas le temps d'apercevoir ton sexe, ta robe redescend aussitôt le long de tes jambes.

Tu jettes le string sur le canapé puis tu reprends ta position sur moi.

- Je veux t'offrir mon corps, que tu en fasses ce que tu veux, il est à toi, prends le…

Tu prends ma main et l'attire entre tes cuisses.

- Regarde comme je suis mouillée…

Tu plaques ma main contre ta fente… tu es brûlante. J'aime ce contact, j'adore ce moment là… je plaque ma main contre ta petite chatte… tu commences à te frotter de toi-même sur ma main, je sens ta liqueur se déposer sur mes doigts.

Toujours en me regardant, dans un signe d'invitation, tu t'allonges sur le canapé à côté de moi en écartant les jambes, tu remontes ta jupe sur ton ventre.

- Elle te plait ? Regarde la, elle s'ouvre pour toi…

Je m'agenouille par terre face à toi, tu poses tes mollets sur mes épaules puis tu me ramènes vers toi. Tes doigts délicats viennent se poser sur tes grandes lèvres, tu les écartes sans aucune pudeur. Je te regarde faire en savourant ce spectacle puis, du bout du doigt, je fais le tour de ton clitoris plusieurs fois de suite, sans le toucher… mon doigt se glisse entre tes petites lèvres en les séparant l'une de l'autre, tu es toute brillante de mouille. J'en récupère du bout du doigt puis je l'étale sur ton petit bouton, pas si petit que ça d'ailleurs… Tu écartes d'avantage tes grandes lèvres, je comprends le message, ma bouche s'approche petit à petit, retardant autant que possible l'instant où mes lèvres entreront en contact avec les tiennes… l'odeur de ton désir m'enivre, j'adore ça, il ne m'en faut pas plus pour avoir envie de te déguster, te bouffer, te dévorer… je saisis tes petites lèvres et ton clitoris entre mes lèvres en les pinçant tendrement… je fais durer le plaisir un bon moment et, n'y tenant plus, ma langue se mêle au jeu, je la fais glisser tout le long de ta fente plusieurs fois de suite… je la fais aller et venir sur tes petites lèvres, tourner autour de l'entrée de ton vagin, j'aspire ton jus, je le sens couler et imprégner ma langue… enfin, te sentant au bord de l'orgasme, je l'enfonce d'un coup aussi loin que possible dans ton ventre pendant que mon pouce fait rouler ton clitoris en l'écrasant mollement… Tes cuisses se resserrent autour de mon cou, tu te laisses aller, tu ne cherches même pas à te retenir plus longtemps…

Je me redresse devant toi, tu as fermé les yeux. Mes doigts passent dans tes cheveux, je t'embrasse à pleine bouche, nous nous mordons presque les lèvres, déchaînés. Tes mains défont ma ceinture fébrilement, tu fais glisser mon pantalon le long de mes jambes, je le retire. Ton regard se pose sur la bosse qui déforme mon boxer, ta main se pose dessus, tu commences à me masser à travers le tissu… n'y tenant plus, d'un coup, tu le baisses faisant jaillir mon sexe tendu. Je reste debout devant toi, ta main entoure ma tige, puis tu m'attires vers toi… tu déposes un baiser sur mon gland et sans plus attendre, tu le prends dans ta bouche… j'adore ces fellations directes, presque sauvages. Tes mouvements sont brusques, j'ai l'impression que tu veux mavaler entièrement… Je te laisse faire quelques instants mais j'ai trop envie de toi pour te laisser continuer comme ça.

Presque brutalement, je te retourne à genoux sur le canapé, la tête et les mains posées sur le dossier. Je fais remonter ta robe au-dessus de tes fesses rebondies… D'une main, j'écarte tes lèvres, de l'autre, je saisis ma queue et la dirige vers ta fente. D'habitude, j'aime prendre mon temps, j'aime retarder l'instant de la pénétration mais là j'ai envie de te prendre tout de suite, de m'enfoncer dans ton ventre le plus vite possible et le plus fort possible. Je guide mon gland à l'entrée de ton minou… puis je le fais entrer entièrement en toi en plusieurs fois… en même temps mes doigts écartent tes grandes lèvres au maximum pour permettre à mon sexe de s'enfoncer très loin en toi… Un peu surprise par cette pénétration un peu brusque, tu pousses des petits cris mais je sens que tu aimes ça… Je fais ressortir mon sexe très lentement pour que tu ressentes bien toutes les sensations puis je le retire entièrement… tu me supplies de rester… je m'enfonce à nouveau en toi en te saisissant par les hanches et je commence à faire de légers va et vient tout en mordillant ta nuque, tes oreilles… mes mouvements sont de plus en plus rapides, de plus en plus forts, de plus en plus profonds, tu entends mon ventre claquer contre tes fesses. Au départ tu subissais mes coups de reins, maintenant, c'est toi qui les devances, qui les réclames… des perles de sueur brillent sur ton dos, j'adore voir tes fesses tressauter à chaque fois que mon bassin vient buter contre toi. Je te prends de plus en plus fort, je sens que tu vas bientôt jouir… j'accélère encore les mouvements, je ne veux pas te laisser reprendre ton souffle, je veux te faire perdre contrôle… enfin, dans un dernier gémissement, nous nous libérons dans un orgasme violent, tu jouis au moment où j'inonde ton ventre…

Je m'affale sur toi en te serrant dans mes bras… je te vois de profil, le sourire aux lèvres… que tu es belle !

Nous reprenons nos esprits enlacés l'un contre l'autre. Je te prends dans mes bras. Tu me murmures à l'oreille :

- J'aimerais aussi t'offrir mon petit trou…

- J'en meurs d'envie… mais le plus beau cadeau que tu puisses me faire maintenant ce serait de m'inviter à dormir avec toi.
  Lire la suite de la discussion sur aufeminin.com


29374
b
Moi aussi !
Vous avez peut-être vécu la même histoire ?

Signaler un abus
Les titre et syntaxe du témoignage ont pu être modifiés pour faciliter la lecture.


Histoires vécues sur le même thème

Amour et sexualité - l'un peut-il aller sans l'autre

image

C'est justement sur une histoire très érotique via le net que nous nous sommes rencontrés.. Si je suis restée avec lui après c'est qu'il m'apporte tant de tendresse et d'amour que c'en est désarmant… Je sais que mon histoire est bizarre. On...Lire la suite

Tous au louvre !

image

Vu il y a quelques jours sur le net : " Erotisme : le syndrome Rubens. Pour de nouvelles aventures érotiques, suivez le guide… C'est en substance ce qu'affirment les chercheurs italiens de l'Institut Romain de Psychologie. Après avoir étudié...Lire la suite


 

Voir tous les  autres témoignages